Un mauvais fils - Claude Sautet (1980)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un mauvais fils - Claude Sautet (1980)

Message par stalker le Lun 14 Sep - 1:00

Bruno Calgani rentre en France après avoir passé cinq ans dans un pénitencier américain pour usage et trafic de drogue. Il souhaite effacer son passé, mais ne cesse de penser à sa mère morte durant sa détention. Il décide de revoir son père ouvrier de chantier, mais celui-ci n'est pas très accueillant.



Je suis retombé sur ce film un peu par hasard. J’en conservais un vague souvenir ; disons l’idée d’une trame, mais incomplète, floue, et de certaines séquences. Le souvenir d’un Patrick Dewaere en mauvais fils et celui d’une librairie. Brigitte Fossey, aussi.

Je crois que le passage qui m’a le plus troublé en redécouvrant ce film est celui où Jacques Dufilho parle d’opéra, et plus précisément où ses gestes, ses expressions, accompagnent un opéra. Tout ceci à l’arrière de la librairie, autour d’une table où l’on boit du vin rouge. Ce n’est pourtant qu’un détail, mais.

Il y a l’histoire de ce fils qui resurgit sans prévenir dans la vie de son père, veuf, qui vit dans un petit appartement, meublé sans goût, équipé d’une radio, d’une télé, et où gisent des journaux. Et il y a cette mère, absente, omniprésente entre le père et le fils qui s’aiment et se détestent profondément. Qui, au fond, n’ont jamais parlé ensemble ; ne se connaissent pas – s’ignorent. Ils s’aiment comme un fils doit aimer son père, et inversement.
Deux étrangers.
Il y a le monde autour. En particulier le travail, qu’il faut trouver pour gagner un peu d’argent, payer son loyer, sa nourriture, ses factures d’électricité, la tournée au comptoir à la sortie du travail. Le monde ouvrier où le corps est sans cesse mis à l’épreuve et où l’on finit par ne plus penser à rien ; par agir automatiquement ; par ne jamais imaginer que le sens de la vie puisse, peut-être, se trouver ailleurs. Pour le père, c’est trop tard. Pour le fils, on ne sait pas exactement. On va le suivre. C’est tout l’objet du film.

Pour commencer, on le verra manutentionnaire, efficace, dans une entreprise où, généralement, les français ne tiennent pas plus de deux jours. Il finira par s’en aller et trouver un petit job provisoire dans une librairie spécialisée dans les livres anciens, tenue par un passionné (incarné par Jacques Dufilho) assisté d’une jeune femme arrivée là récemment : Catherine (Brigitte Fossey). En quelque sorte inéluctable.
Je m’en tiens là pour le synopsis.

C’est un film qui captive pour l’histoire qu’il raconte et pour l’époque qu’il retranscrit ; pour la perfection du jeu d’acteurs et la justesse de l’image qui narre ces corps perdus dans un temps et dans un espace donnés – imposés. Tandis que les personnages errent dans leur temps et ne s’y retrouvent pas, la caméra se déplace dans des espaces sans jamais tenter d’y séquestrer les corps – qui s’échappent, qui s’enfuient du cadre ; qui le désertent pour nous restituer des vitres et des miroirs. Beaucoup de vitres et de miroirs (de boutiques, de métros, d’appartements de caractère). Des reflets de soi-même, que cette histoire ressemble à la nôtre ou non ; qu’elle nous indiffère sous prétexte qu’il s’agit d’une fiction ou qu’elle nous prenne au ventre parce qu’elle n’a rien d’un leurre et qu’elle nous possède.

Quelque chose de très humain qui pince le cœur et une véritable jouissance pour l’œil.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mauvais fils - Claude Sautet (1980)

Message par txoa le Lun 14 Sep - 23:11

Oui, un très bon film, à mon sens le meilleur (avec Max et les ferrailleurs) de Sautet englué avant et après dans ses chroniques bourgeoises. Il a su causé avec justesse du prolétariat des 70's, des tables en formica et de la non communication entre père et fils.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mauvais fils - Claude Sautet (1980)

Message par stalker le Mar 15 Sep - 1:29

Merci de me remettre en tête cet excellent film noir. Mais impossible de remettre la main sur Max et les ferrailleurs, j'ai dû me débarrasser de la version VHS qui avait fait son temps. Ceci est tout à fait frustrant.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mauvais fils - Claude Sautet (1980)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum