Le doulos - Pierre Lesou (1957)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le doulos - Pierre Lesou (1957)

Message par stalker le Jeu 30 Juil - 3:31

Dès sa sortie de prison, Maurice Faugel, se rend chez Gilbert Varnove, un receleur, le tue et rafle ses bijoux. Il retrouve ensuite son ami Silien, que le milieu soupçonne d’être un indicateur de la police, un « doulos ». Ensemble ils préparent un cambriolage…



Beaucoup de points de suspension et d’exclamation dans ce roman. Les pages en grouillent par moments, comme pour nous indiquer quelle expression attribuer à telle phrase ou telle réplique. Mais bien des Séries noires de l’époque sont orchestrées de cette façon et le rythme de la lecture en ressent les effets, sauf si on est allergique à ces signes, et d’autres encore. Que disait-on de ces signes à l’époque ?

Beaucoup d’action dans cette histoire, aussi. Beaucoup d’agitation et d’adrénaline. Encore que : cette ribambelle d’individus douteux est remarquable. On peut parler de galerie de personnages noirs. Tant flics que truands, mais surtout truands. Et des truands pourris, tant qu’à faire. C’est un roman à dominance nocturne. Becs à gaz et fumée de cigarette s’y associent pour dresser les décors de règlements de comptes et de courses poursuites menées à coups de flingues, à pinces dans des quartiers endormis, ou bien à bord de bagnoles qui déboulent au moment x.
Un bon moment, puis un arôme de vieux papier dont on se parfumerait bien les aisselles ou qu’on recyclerait volontiers en encens.

Cinématographique, diront du genre bien des passionnés et des spécialistes. Un découpage et des ingrédients cinématographiques, de toute évidence, à propos de bien des ouvrages de la mythique collection noire et jaune et blanche, dont beaucoup furent ensuite adaptés, plus ou moins rapidement. Pour Le doulos, ce fut le cas en 1962, par Jean-Pierre Melville.

Une collection créée afin de se prolonger à l’écran ? Ou simplement une collection qui s’y prêtait ? Une époque ou juste un lien étroit entre roman policier et cinéma ? Mais je n’inaugure en rien ce terrain. Je me questionne suite au parcours d’un ouvrage chroniqué récemment ici : SN – Voyage au bout de la noire
Impressionnante, la quantité de Séries noires adaptées au cinéma. Fructueuses décennies qui donnèrent lieu à des alchimies variées : des livres ont souvent disparu dans l’ombre de leur propre adaptation au cinéma. Et inversement.

Pour les amateurs de collectors, Le doulos est en vente ici


Série noire n°357

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum