Willeford, Charles- La machine du pavillon 11 (1961 - Rivages 2009)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Willeford, Charles- La machine du pavillon 11 (1961 - Rivages 2009)

Message par edmond Gropl le Lun 27 Juil - 13:13



"Enfermé dans un asile psychiatrique, Jake Blake, jeune réalisateur de grand talent, lutte autant contre ses troubles mentaux que contre les psychiatres. Loin des cellules capitonnées, son ancien producteur se souvient de la manière dont ce génie s'est fracassé contre le système. Mais Blake a aussi été soldat, et certaines de ses affectations laissent deviner l'origine de sa désintégration psychologique.

Six nouvelles ironiques pleines de clins d'oeil prémonitoires sur les ravages de l'ilndustrie de l'entertainment. Aussi incisives aujourd'hui qu'à leur parution, en 1963, elles démontent en beauté et en profondeur le rêve hollywoodien.

"Ecrivez seulement la vérité, et on vous accuse de faire de l'humour noir", disait Willeford, qui a nourri de son expérience d'artiste tourmenté une écriture pleine de mordant et de lucidité.

Charles Willeford est le père de Hoke Moseley, le héros "magnifiquement buriné" de Miami Blues, Une seconde chance pour les morts, Dérapages et Ainsi va la mort.

"Personne n'écrit de meilleurs romans noirs que Charles Willeford." (Elmore Leonard)[/i]"Le maître du roman noir cynique de Floride;" (The Times)"

C'est la première fois, à ma connaissance, que sont publiées en France des nouvelles de Charles Willeford. C'est un évènement.

Il y a six nouvelles, les trois premières ont un personnage commun: Jake Blake, un cinéaste.
1. "la machine du pavillon 11" Nouvelle tres nerveuse, ça se passe dans une clinique psy. Jake Blake est interné. Il va devoir se battre contre ses psys, ou contre lui même. Le texte condense "shock corridors", "shutter island" et "vol au dessus d'un nid de coucou".
2. "Incidents choisis". Un nabab hollywoodien évoque Jake Blake. ( qui, dans ce texte, m'a rappelé le "Barton Fink" des fréres Coen). Nouvelle impitoyable et définitive. Hollywood vu par Willeford. (avec également des points de vue techniques sur le cinéma)
3. "Journal de Jake Blake". Souvenirs de soldats de Jake Blake. Texte d'une brutalité inouïe. Une des caracteristiques de l'oeuvre de Willeford est sans doute la présence de personnages à la fois intégrés socialement et psychopathes (Willeford utilise souvent le terme "sociopathe", enfin, la pathologie de ses personnages pourrait donner lieu à plusieurs thèses). On peut trouver dans ce texte une des sources d'inspirations de Willeford qui fût militaire longtemps.
4. "Lettre aux alcooliques anonymes". Le titre suffit.
5. "Exactement comme à la télé", où l'on apprend que dès les années soixantes, les américains subissaient déjà le formatage des séries télés policières.

6. "l'électromancien". Nouvelle dans laquelle Charles Willeford se met clairement en scène.

Bref, je recommande ce recueil à tout les Willefordiens qui trouveront dans ces nouvelles la plupart des thèmes ( en condensé) de son oeuvre mais également aux béotiens auxquels j'envie le bonheur qu'ils auront à découvrir cet auteur hors norme.


Dernière édition par edmond Gropl le Lun 27 Juil - 21:37, édité 3 fois
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Willeford, Charles- La machine du pavillon 11 (1961 - Rivages 2009)

Message par André Toutou le Lun 27 Juil - 21:25

Je cours l'acheter !
avatar
André Toutou

Messages : 88
Date d'inscription : 17/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Willeford, Charles- La machine du pavillon 11 (1961 - Rivages 2009)

Message par edmond Gropl le Mar 28 Juil - 9:23

Oui et tu feras signe quand tu l'auras lu, il y a deux ou trois points d'éxégèse Willefordienne qu'il faut éclaircir.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Willeford, Charles- La machine du pavillon 11 (1961 - Rivages 2009)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum