Hillerman, Tony - Le Peuple des Ténèbres (1980 - Rivages 2004)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hillerman, Tony - Le Peuple des Ténèbres (1980 - Rivages 2004)

Message par Varg le Dim 12 Juil - 10:40



Alors qu'il est dans l'attente d'un départ pour l'académie du FBI, le jeune sergent Jim Chee, de la Police tribale navajo, est contacté par l'épouse d'un célèbre millionnaire local pour retrouver un coffre de souvenirs que l'on vient de dérober dans sa maison. Chee se retrouve mêlé à de très anciennes histoires de rivalités entre le riche Vines et le sheriff Sena, rencontre la jolie Mary Landon, l'institutrice de Crownpoint et doit affronter un terrible tueur à gages blanc, Colton Wolf.

Pour ce quatrième roman situé sur la Grande Rèze navajo, Hillerman introduit un nouveau personnage qui va lui permettre un autre type de développement dramatique que celui rendu possible par son précédent héros, le lieutenant Joe Leaphorn. Jim Chee est un indien plus jeune qui n'a pas eu à subir, comme son illustre collègue, une acculturation via l'enseignement des missions. La métaphysique particulière du peuple (Diné) est beaucoup plus présente chez lui, incluant également un plus grand respect accordé aux traditions, aux rites, à la langue et à leurs obligations.

D'un autre côté, Chee est né dans une époque où l'intégration dans le monde moderne est une réalité et aussi une tentation. Il a réussi le concours d'entrée au FBI ce qui peut le mener à quitter la Réserve (ce qui est contraire aux enseignements traditionnels) pour avoir un meilleur job, une autre considération aussi. Sa rencontre et sa liaison avec Mary, jeune amerlocaine blanche du Wisconsin – qui ne se voit certainement pas rester toute sa vie sur le plateau du Colorado – est une autre source de tentation, et aussi d'angoisse, pour le jeune policier. On retrouvera cette perplexité duelle durant une bonne partie du cycle romanesque écrit par Hillerman.

Comme dans La voie de l'ennemi le premier roman mettant en scène Leaphorn, Le peuple des Ténèbres montre l'affrontement du jeune policier avec les valeurs du monde blanc : violence, appât du gain, mensonge, orgueil, toutes choses totalement étrangères à la culture navajo. Cela permet à Hillerman de développer un beau portrait de tueur à gages en la personne de Colton Wolf, qui ne peut puiser de réconfort que dans la haine qu'on lui inculquée et cette espèce de sur-puissance que lui donne sa condition de prédateur alors que Chee, ne faisant qu'un avec le monde désert qui l'entoure, reçoit l'appui – dans leur affrontement final – de toutes les générations navajos qui l'ont précédé. Là encore, une espèce de chef d'œuvre d'intelligence et de suspense.

Note : La première édition du Peuple des Ténèbres s'était faite chez Gallimard, dans une version expurgée et épouvantablement mal traduite qu'Hillerman ne cautionna pas. Ceci explique la date assez tardive de la sortie chez Rivages par les traducteurs habituels Danièle et Pierre Blondil.


Biographie de l'auteur
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum