Jean-Patrick Manchette: Journal 1966-1974. Extraits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Patrick Manchette: Journal 1966-1974. Extraits

Message par Replay le Mer 4 Juin - 13:55



27 février 1968 *
A la télévision, ce soir, une rediffusion d'une éxécution burlesque d'ONCLE VANIA, par Lorenzi. Je n'ai jamais vu autant de micros, d'ombres, de caca, de projecteurs. Et le bruit! On cassait le bois dans le studio, on y piétinait de la ferraille, il ne manquait qu'un marteau piqueur. La moitié des comédiens, dans ce merdier, trébuchait sur son texte avec l'air de parler hébreu. Trop long pour être rigolo.

8 mars 1969
Depuis que je rédige ce journal, je note soigneusement un bon nombre de ce à quoi j'adhère.
Défaut, on sait que ce sera lu. On veut adhérer d'une façon séduisante pour le lecteur. Le journal s'oppose soigneusement à l'analyse d'une part, aux mémoires d'autre part.[...] L'auto-analyse est une parlerie faite sur soi pour mieux comprendre, et s'exhiber dans ce qu'on a déterminé. Les mémoires relatent l'histoire de l'intellect ou du sentiment s'appliquant à l'histoire, grande ou petite. Le journal est un discours haché, qui butine tout, et dont le seul objet est de donner de soi une image, comme un livre d'Histoire fait le portrait d'une période. Sous l'apparente incohérence, la cohérence est recherchée, et la nécessité. [..] J'écrirais volontiers des Mémoires, mais impossibles sans blesser tout le monde, sauf Mélissa et Tristan.

Lundi 16 juin 1969:

Il y a quelque chose qui ne va pas, et il faudrait bien que j'essaie d'en faire le tout, un de ces jours:
Mélissa, qui a feuilleté récemment ce cahier, trouve que j'y suis glacial, notamment à son propos. C'est parceque c'est une liste dévènements, je crois. En temps que journalintim, c'est plutôt moribond. Question: qu'est-ce que je cache ? Réponse: les demi pensées, les trucs sans conclusion, ou plutôt les conclusions forcées qu'on ferait parce qu'on serait là, avec l'intention d'écrire et qu'il faudrait écrire des choses conclusives. Les choses conclusives, c'est que Pompidou a été élu hier président de la république, ou que Tristan a perdu une dent, ou que j'ai une petite brûlure au doigt, ou qu'il a plu entre 15h 40 et 15h 50. Mais le sens des mouvements de l'âme, on ne sait pas ce que c'est.

Vendredi 23 avril 1971
[…] Les oscars ont été décernés, notamment à Francis Lai pour la musique de LOVE STORY, et à PATTON . La cérémonie télévisée avait l’air d’une fête paroissiale.
Lu RIPLEY ET LES OMBRES de Patricia Highsmith, livre fascinant.
Les gens du Rex m’ont repris jusqu’à lundi le découpage de SACCO ET VANZETTI, ce qui va me faire un week-end de repos.
J’ai fait réviser la R4.

Samedi 21 août 1971
Je me suis abonné au Chasseur Français, la lecture du numéro d’août m’ayant ravi comme un mélange d’Almanach Vermot et de documentation sur les bêtes, les techniques de chasse, l’usage des armes, la vie à la campagne et un certain esprit français provincial économiquement faible qui correspond à une des veines que je souhaite exploiter dans mes livres policiers.

-
* Manchette a 26 ans.

******

On s'en doutait un peu: Manchette n'était pas un petit gars tout simple. Pas d'étonnement de ce côté là, donc.
Par contre, qui lirait ce Journal en tant que lecteur du Manchette écrivain, et y chercherait des confessions, des interrogations, des réflexions sur l'écriture, serait un peu surpris par les 150 premières pages. Manchette parle surtout de ses lectures, de ses projets et de son travail concernant le cinéma et la télévision.
Ce qui revient le plus souvent, c’est « Mélissa est fatiguée ». Les soucis d’argent sont une rengaine aussi, comme dans d’autres journaux d’écrivain…

On parle du journal de Manchette sur Libération, sur Le Causeur et sur Telerama
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Patrick Manchette: Journal 1966-1974. Extraits

Message par limbes le Jeu 5 Juin - 23:47

Dans un objectif de dépétrification manchettesque, on pourrait lire (ou relire) La société du spectacle de Guy Debord

"Qui a renoncé à dépenser sa vie ne doit plus s'avouer sa mort" (petit extrait en passant).

En prolongement, avant, après, pendant, je me dis qu'on pourrait explorer ses dernières lettres (Correspondance, volume 7, janvier 1988-novembre 1994 - G. Debord), voire pousser le vice jusqu'à cet essai de Stéphane Zagdanski Debord ou la diffraction du temps (chez Gallimard).

C'est juste une voie, il y en a d'autres.
avatar
limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Patrick Manchette: Journal 1966-1974. Extraits

Message par Replay le Ven 6 Juin - 0:24

Alors pour moi, non merci. J'ai lu en entier le Journal de Manchette et d'un oeil léger ses digressions politiques. Après tout ça, rien ne vaudra un bon petit polar...
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Patrick Manchette: Journal 1966-1974. Extraits

Message par stalker le Sam 7 Juin - 19:11

La société du spectacle de Debord, c'est un peu comme De l'inconvénient d'être né de Cioran ou Humain trop humain de Nietzsche ; on peut prendre ces ouvrages n'importe quand, n'importe où et à n'importe quelle page sans avoir à se souvenir du début ; c'est comme des souffles, ou bien des baffes ; des petites nécessités intimes qui maintiennent les yeux ouverts quand on a tendance à se laisser aller.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Patrick Manchette: Journal 1966-1974. Extraits

Message par limbes le Mar 17 Juin - 1:00

Quand je pense que j'ai réalisé tout récemment (merci E. Gropl, L'écailler, etc) que headline voulait dire manchette, en anglais. C'est un détail, mais quand même.
(J'aime bien ce qu'il écrit sur les choses conclusives, et les mouvements de l'âme.)
avatar
limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Patrick Manchette: Journal 1966-1974. Extraits

Message par edmond Gropl le Mar 17 Juin - 1:54

limbes a écrit:Quand je pense que j'ai réalisé tout récemment (merci E. Gropl, L'écailler, etc) que headline voulait dire manchette, en anglais.

JE ne m'en étais pas rendu compte.
Manchette, c'est aussi un coup au catch.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Patrick Manchette: Journal 1966-1974. Extraits

Message par edmond Gropl le Dim 6 Juil - 23:36

Un inedit de Manchette dans le nouvel observateur en cours. Un texte de jeunesse, il a 20 ans.
Deux garcons, dans une maison secondaire en Normandie se bourrent la gueule en écoutant du Jazz, ils attendent Claire.
On sent un type possédé par l'écriture.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Patrick Manchette: Journal 1966-1974. Extraits

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum