L'annulaire - Yôko Ogawa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'annulaire - Yôko Ogawa

Message par limbes le Mar 17 Juin - 0:29



Quel est votre souvenir le plus douloureux, le plus horrible ?
A quel prix voudriez-vous vous en débarrasser, si c’était possible ?
.............


C’est l’histoire d’une jeune fille au bout d’annulaire manquant qui répond un jour à l’annonce suivante :

« Recherchons employée de bureau
Aide à la fabrication de spécimens
Expérience, âge indifférents
Sonnez ici ».


La fabrique de spécimens se trouve dans un lieu fantomatique, un ancien foyer de jeunes filles, au cœur duquel se niche le laboratoire de Monsieur Deshimaru. Le plus souvent, il s’y enferme, comme il enferme dans de petites fioles ce que lui apportent des gens, pour s’en débarrasser à tout jamais. Blessures, fêlures, souvenirs affreux.

C’est blanc et immaculé en surface, pour mieux distiller une angoisse sourde, qui touche aux labyrinthes intimes. J’aime beaucoup cette écriture, fine, précise, subtile, qui happe sans qu’on s’en rende compte.

Après avoir reposé ce livre, un peu après, je me suis demandée s’il n’y a pas autre chose que la curiosité qui pousse l’énième femme de Barbe-Bleue à ouvrir la porte fatale…

limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'annulaire - Yôko Ogawa

Message par Irène A. le Jeu 19 Juin - 18:07

J'aime beaucoup Ogawa, il y le côté fantastique de ses récits, les sujets, ses obsessions aussi.

Un de mes derniers chouchous


Irène A.

Messages : 59
Date d'inscription : 17/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum