Westlake Donald - Levine (1959..1984- Rivages 1987)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Westlake Donald - Levine (1959..1984- Rivages 1987)

Message par edmond Gropl le Sam 20 Juin - 17:53



Abe Levine est un flic comme les autres, sauf qu'il vit dans la peur constante de la mort. Sa propre mort. Son coeur est malade et il écoute avec terreur ses battements qui, parfois ralentissent. Autour de lui, le malheur et la mort violente hantent les rues. Levine compatit ; mais il attend le jour où il n'entendra plus battre son pauvre cœur usé.
De 1959 à 1984, Donald Westlake est revenu au personnage de Levine qui était comme "un vieil ami à l'intérieur de sa tête". Avec ses chroniques de la vie d'un flic, il abandonne l'humour et se révèle un merveilleux chroniqueur du quotidien.


C'est un recueil de six nouvelles écrites de 1959 à 1984. Elles ont comme personnage principal l'inspecteur Abe Levine, 53 ans, flic rondouillard et angoissé par sa propre mort. Ce sont des nouvelles très classiques, telles qu'on pouvait en lire à la pelle dans les Hitchcock magazine et autres revues de nouvelles policières. Elles ont en commun de mettre en avant la problématique d'Abe Levine : comment aborder la mort, comment enquêter et agir lorsque on est soi même hanté quotidiennement par l'idée de sa propre disparition ?

Mention particulière au premier récit mettant en scène deux apprentis-écrivains en proie aux affres de la création littéraire, nouvelle hautement ironique, écrite au tout début de la carrière de Westlake. On comprend là que cette ironie sera une des composantes de son œuvre future (du moins c'est ce que j'ai compris, c'est le premier Westlake que je lis, mais j'ai beaucoup entendu parler de lui)

En cadeau, une gratifiante préface de 14 pages. Gratifiante parce que Westlake s'adresse directement au lecteur, sur un ton très amical.
Il raconte comment ce personnage d'Abe Levine a germé dans son cerveau et comment il n'a pu s'en débarrasser. Cette préface est également très précieuse car bourrée de petites informations techniques sur l'écriture, les débuts difficile de Westlake et la difficulté qui s'est présentée à lui : comment entretenir un personnage qui ne vieillit pas (Abe Levine a toujours 53 ans, l'âge ou l'infarctus est le plus probable) alors que lui, Westlake, vieillit et évolue : il nous explique comment à ses débuts, il était dans une veine "Ed Mac Bain" et qu'ensuite, vingt ans plus tard, alors qu'il a crée une foule de personnage du genre Dortmunder, il devait entretenir celui d'Abe Levine et le maintenir "dans son jus". Cette préface est vraiment très chouette.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum