Thompson, Jim (États-Unis 1906 - 1977)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thompson, Jim (États-Unis 1906 - 1977)

Message par Varg le Lun 8 Juin - 13:24




Jim Thompson est né en 1906, dans le territoire de l'Oklahoma. Après une enfance déjà alcoolisée (son grand-père l'imbibait de whisky dès l'âge de 6 ans) et erratique due aux excentricités professionnelles de son père qui passait, du jour au lendemain, de shérif à millionnaire dans le pétrole puis la misère la plus noire, d'avocat et expert-comptable à bookmaker d'un jour (tout ceci raconté dans le très beau livre auto-biographique Vaurien) Jim Thompson exerce un peu tous les métiers, entre le Texas et le Nebraska.

Ces années de dèche au bas de l'échelle sociale lui permettront d'accumuler souvenirs et matériaux dont il se servira plus tard dans son œuvre. A la fois cultivé et sans savoir scolaire (il tricha sur sa fin d'étude pour pouvoir entrer à l'Université), il publie des textes courts dans des journaux locaux et est même, pendant un temps, journaliste criminel.


Il se retrouve en Californie durant le boum des années de guerre, commence à être soupçonné par le FBI du fait de son appartenance au Parti Communiste entre 1935 et 1938 et fait le voyage jusqu'à New York afin de publier son premier livre Now And On Earth (Ici et Maintenant) en 1942. Il publie l'essentiel de son œuvre "noire" entre ce moment et la fin des années 50. En 1955, il collabore au scénario de the Killing de Kubrick qui ne le créditera pas au générique et, suite à la polémique suscitée par cet escamotage, il deviendra le scénariste des Sentiers de la Gloire, le film suivant de Stanley. Ceci le fera retourner en Californie où il écrira pour la télévision avant qu'Hollywood ne commence à adapter ses romans (The Getaway en 1972). C'est à ce moment que l'on découvrira véritablement son œuvre.

Il meurt en 1977.

Jim Thompson est probablement le dernier des grands auteurs de roman noir, le plus subtil et celui dont l'influence fut la plus importante sur les générations suivantes même s'il ne connut que tardivement le succès. Il y a autant d'intelligence de l'esprit humain dans les romans de Thompson que dans ceux de Dostoïevski (que Big Jim adorait) et c'est sans doute pour cette raison que son œuvre dépasse largement le domaine du noir. Il faut remercier Guérif et Rivages/noir d'avoir mis à notre portée les romans moins immédiatement accessibles – dont la Série noire s'était détournée – d'un auteur majeur de la littérature de la seconde moitié du XXème siècle.

Adaptations cinématographiques et scénarios
The Killing (1956) de Stanley Kubrick, adaptation de la nouvelle Clean Break de Lionel White
Paths of Glory (1957) de Stanley Kubrick (et Anthony Mann, non crédité), co-scénariste
The Getaway (1972) de Sam Peckinpah d'après le roman éponyme (1959)
The killer inside me (1976) de Burt Kennedy d'après le roman éponyme (1952)
Série Noire (1979) d'Alain Corneau d'après le roman A Hell of a woman (1954)
Coup de Torchon (1981) de Bertrand Tavernier d'après le roman Pop. 1280 (1964)
The kill-off (1989) de Maggie Greenwald d'après le roman éponyme (1957)
After dark, my sweet (1990) de James Foley d'après le roman éponyme (1955)
The Grifters (1990) de Stephen Frears d'après le roman éponyme (1963)
The Getaway (1994) de Roger Donaldson d'après le roman éponyme (1959)
Hit me (1996) de Steven Shainberg d'après le roman A Swell-Looking Babe (1954)
This World, Then the Fireworks (1997) de Michael Oblowitz d'après une nouvelle éponyme
The Killer Inside Me (2010) de Michael Winterbottom d'après le roman éponyme (1952)


Dernière édition par Varg le Sam 1 Aoû - 11:46, édité 3 fois (Raison : Ajout de la filmographie)
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thompson, Jim (États-Unis 1906 - 1977)

Message par limbes le Mer 10 Juin - 16:42

Ce qu'il y a avec Jim Thompson, c'est qu'il me semble que je ne peux pas le lire avant de trouver une cabane dans un coin isolé, j'emporterais tout ce qu'il a écrit et quelques victuailles, et n'en pourrais partir qu'après avoir tout lu sous le ciel et les arbres.
(Pour Proust c'est pareil, sauf que là il me faudrait une chambre de bonne dans une ville étrangère avec les fenêtres ouvertes et les bruits incompréhensibles de la rue).
Il y a des auteurs comme ça dont on se dit qu'ils nécessitent des conditions particulières.
avatar
limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Thompson en BD

Message par stalker le Lun 15 Juin - 15:25

Parmi les romans adaptés de Jim Thompson : Nuit de fureur, déjà chroniqué sur le forum ICI
Réalisé en 2008 par Miles Hyman et Matz (qui dirige la collection Rivages/Casterman/noir avec François Guérif). Un des meilleurs ouvrages de cette nouvelle collection, à mon sens.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thompson, Jim (États-Unis 1906 - 1977)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum