Blade Runner - Ridley Scott (1982)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Blade Runner - Ridley Scott (1982)

Message par Thursday Next le Sam 14 Juin - 15:07

Vous vous souvenez de ce film de Ridley Scott de 1982 ? Harrison Ford, bien avant Indiana Jones y joue le rôle d'un policier chargé d'éliminer des androïdes qui ressemblent si parfaitement à des humains qu'ilsi ont l'interdiction formelle de vivre sur Terre et possèdent tous une puce qui déclenche leur mort au bout de trop peu d'années à leur goût. Quatre de ces androïdes tentent de rencontrer leur créateur, chef d'une puissante entreprise de robotique pour lui demander le sens de leur existence et aussi le droit à plus de vie.
Le film est tiré du roman de Philip Dick Do Androids Dream of Electric Sheep (Est-ce que les androïdes rêvent de moutons électriques?) ; on a souvent tendance à trouver les films moins bons que les romans dont ils sont tirés, mais, même si je suis une inconditionnelle de Dick et de ses réalités décalées, de ses multiples niveaux de réalité qui changent sans cesse, son style d'écriture laisse un peu à désirer : non, ce n'est pas un orfèvre du style, la forme n'est pas toujours à la hauteur du fond. Le film, lui est un bijou qui se laisse revoir près de 30 ans après avec une émotion intacte. La lumière noire qui semble absorber toute énergie, les surfaces mouillées de pluies, les néons qui brillent de toutes leurs futiles publicités, les nombreuses références au Japon tissent une atmosphère poisseuse et angoissante à souhait. La voix off affirme un ancrage dans le style polar noir année 40, encore renforcé par l'image de Rachel (oui, c'est elle sur l'avatar que j'ai choisi). Tout, j'aime tout dans ce film et j'aime surtout qu'il fonctionne, comme les romans de Dick, à plusieurs niveau : polar noir, science fiction, spéculations philosophiques. Oui, je crois que ce qui me plaît autant, c'est que jamais, les frontières ne sont nettes.


avatar
Thursday Next

Messages : 13
Date d'inscription : 04/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner - Ridley Scott (1982)

Message par stalker le Sam 14 Juin - 15:32

La dernière fois que j'ai regardé ce film, j'ai justement trouvé qu'il avait un peu vieilli. Je ne sais plus pour quelle raison exactement (la musique de Vangelis n'y est peut-être pas pour rien). Il faudrait que je revois un de ces jours. Il y a des séquences qui restent bien en tête. Des décors notamment.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner - Ridley Scott (1982)

Message par Thursday Next le Sam 14 Juin - 17:14

Oui, la musique de Vangelis est ce qui passe le moins bien l'épreuve du temps, mais, personnellement , ça me froisse l'oreille quelques secondes et puis je plonge tête première.
avatar
Thursday Next

Messages : 13
Date d'inscription : 04/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner - Ridley Scott (1982)

Message par Hurlu le Mer 18 Juin - 14:49

K.Dick était un génie qui transcendait tous les genres.
Emmanuel Carrère a écrit sa biographie. On voit que dès le départ, c'était un personnage de roman noir puisqu'il est né en même temps qu'une soeur jumelle mort-née et que ses parents, s'attendant qu'il passe aussi l'arme à gauche, avaient fait graver son nom et sa date de naissance sur la tombe "des jumeaux", en laissant en blanc la date de la mort.

Un site assez fourni sur cet auteur : http://www.chez.com/pkd/
avatar
Hurlu

Messages : 20
Date d'inscription : 18/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner - Ridley Scott (1982)

Message par edmond Gropl le Mer 18 Juin - 15:19

J'ai du lire un dixième de son oeuvre, je ne m'en suis pas encore remis.

Je pense vraiment qu'il mériterait d'être considéré comme un écrivain majeur, comme Proust ou Kafka.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner - Ridley Scott (1982)

Message par limbes le Jeu 19 Juin - 1:11

Je crois qu’il a écrit autour de 40 romans (et des nouvelles, en plus…)
Je me rappelle Ubik, ça m’a fait un peu le même effet que Lynch, au cinéma, ce truc de chercher des explications dans tous les sens, tordre et retordre sans cesse, puis abdiquer, puis rentrer dans d’autres sphères.
J’ai envie de tous les lire.
Je me demande aussi si la science-fiction n’a pas une force de critique sociale encore plus grande que le polar, finalement, tant elle extrapole la réalité pour mieux nous la retourner férocement à la gueule.
avatar
limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner - Ridley Scott (1982)

Message par Varg le Ven 20 Juin - 11:10

Je n'ai pour ma part par revu Blade runner* depuis longtemps mais je relis fréquemment Dick qui, l'âge aidant, m'offre des angles d'appréciation de son œuvre toujours renouvelés. D'autant que l'image de l'auteur, forgée par la critique SF française dans les années 80, commence à perdre de sa prégnance comme de sa fausseté.

Le thème du double qui hante ses livres et qui est profondément lié à la "présence absente" de sa sœur est sans doute pour moi le plus fascinant parce qu'il porte aussi la quête ontologique de Dick et une religiosité (un mysticisme diront certains) que nous ne pouvons plus limiter à la période ultime de sa vie.

*Dans l'ensemble, je n'apprécie guère ce que le cinéma a fait de son œuvre, le Scott peut-être mis à part...
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner - Ridley Scott (1982)

Message par Replay le Ven 20 Juin - 11:56

J'ai lu ses romans il y a longtemps et ses nouvelles récemment (éditées en deux gros volumes Quarto) et pour moi K.Dick est un très grand écrivain (d'accord avec Gropl) qui n'écrit pas toujours très bien (d'accord avec Thursday) mais qui a une imagination extraordinaire et un monde intérieur fait d'univers imbriqués ce qui fait qu'on peut le lire ou le relire, en en tirant un sentiment différent à chaque fois.
Je conseille une de ses premières nouvelles (ou la première publiée, je ne sais plus): Rough. Il dit, dans la préface de cette nouvelle (l'histoire d'un chien qui a peur de monstres, en fait des éboueurs, narrée par le chien) que toute son oeuvre à venir était dedans et qu'il n'a rien changé à sa façon d'écrire.

Une interview de Philippe K.Dick dans le Figaro où il est question du thème du double.
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner - Ridley Scott (1982)

Message par zero le Ven 20 Juin - 14:33

Sinon, au cinéma, je ne sais pas si vous avez vu l'adaptation de substance mort.
Il s'agit de A scanner darkly (titre original du livre).
C'est très étrange esthétiquement. Ça n'aurait pu être que de l'esbroufe mais je trouve que ça colle bien à la thématique abordée par K.Dick.

La bande annonce :
avatar
zero

Messages : 71
Date d'inscription : 11/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner - Ridley Scott (1982)

Message par stalker le Ven 20 Juin - 15:26

Adapter Substance mort relevait du défi au même titre que Naked lunch de William Burroughs. En tout cas, ces deux livres restent côte à côte, bien en vue, dans ma tête.
Noté pour Substance mort.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner - Ridley Scott (1982)

Message par Varg le Sam 21 Juin - 9:15

zero a écrit:Il s'agit de A scanner darkly (titre original du livre).
C'est très étrange esthétiquement. Ça n'aurait pu être que de l'esbroufe mais je trouve que ça colle bien à la thématique abordée par K.Dick.

Le procédé (la rotoscopie, que Bakshi avait grandement utilisée précédemment dans une version fidèle mais atroce du Seigneur des Anneaux) montre quand même rapidement ses limites. A l'exception d'une séquence d'ouverture très réussie et de quelques excellentes trouvailles (i.e. le costume furtif des agents de New Path) j'ai trouvé que c'était plus fatiguant qu'autre chose. Surtout cela masquait mal une absence de tonus et de direction dans la mise en scène...

Séquence d'ouverture


Philip K.Dick comme composante du costume furtif


L'impression permanente d'être dans le jeu GTA
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner - Ridley Scott (1982)

Message par zero le Sam 21 Juin - 11:48

Je ne vais pas défendre le film plus que ça, parce qu'il est loin d'être exempt de défauts (c'est vrai qu'au niveau du rythme, par exemple....) mais je n'ai pas du tout trouvé le procédé lassant, au contraire, passé le temps d'adaptation il y avait quelque chose "d'envoûtant". (Les graphismes de Gta sont quand même beaucoup moins réussis, mais je comprends le parallèle...).

Je ne connais pas du tout l'adaptation du Seigneur des anneaux par Bakshi, je note, pour voir si c'est si atroce que cela.
avatar
zero

Messages : 71
Date d'inscription : 11/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner - Ridley Scott (1982)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum