La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par stalker le Ven 8 Mai - 23:59

txoa a écrit:C'est un auteur qui m'a fait.
Et voilà. Un soir, un mec écrit ça sur un forum. Les livres ne sont pas que des produits à code-barre. On peut aussi se les injecter dans les veines.

txoa a écrit:Et si l'on remonte plus loin dans les émotions de lecture, comment ne pas citer Jules Verne ? Tous les enfants devraient lire Verne, ça devrait être compris dans une politique de santé publique.
Yes.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par Varg le Sam 9 Mai - 0:06

stalker a écrit:Et voilà. Un soir, un mec écrit ça sur un forum. Les livres ne sont pas que des produits à code-barre. On peut aussi se les injecter dans les veines.
Oui, mais il faut de grosses aiguilles...

stalker a écrit:
txoa a écrit:Et si l'on remonte plus loin dans les émotions de lecture, comment ne pas citer Jules Verne ? Tous les enfants devraient lire Verne, ça devrait être compris dans une politique de santé publique.
Yes.
Non, Jules Verne est chiant comme la mort... Ça allait juste encore pour notre génération, je dis bien juste encore, mais plus maintenant, faut pas déconner les copains. Les mômes ont d'autres trucs à rêves...

Que celui qui ne s'est jamais fait chier dans les cinquante premières pages de Clovis Dardentor me jette sa collection Hetzel complète originale...

Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par stalker le Sam 9 Mai - 0:10

Je ne songeais pas personnellement à Jules Verne, tout comme tu n'y songeais visiblement pas non plus. C'est la partie soulignée qui me paraît intéressante.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par Manuel le Sam 9 Mai - 0:20

Non, Jules Verne est simplement inégal. 20 000 lieues sous les mers, Cinq semaines en ballon, Voyage au centre de la terre, sont des chefs d'oeuvres lus et relus dans mon enfance. À côté, il y en a d'autres qui laissent un sentiment d'inabouti. En revanche, j'estime qu'il a mieux vieilli que la plupart des auteurs du XIXè.

Mais attention, Verne, comme d'autres, est un auteur qui doit être appréhendé dans son oeuvre globale et pas dans un ou deux bouquins. De ce point de vue, je rejoins Txoa.

Manuel

Messages : 311
Date d'inscription : 23/04/2009
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://manuelruiz.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par Varg le Sam 9 Mai - 0:28

stalker a écrit:Je ne songeais pas personnellement à Jules Verne, tout comme tu n'y songeais visiblement pas non plus. C'est la partie soulignée qui me paraît intéressante.
Vi, d'accord... Je croyais que le soulignement englobait Jules Verne.

Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par txoa le Sam 9 Mai - 16:16

Je ne crois pas que l'imaginaire des minots ait fondamentalement changé. Je pense que les portes ouvertes par 20000 lieues sous les mers et surtout le voyage au centre de la terre sont universelles. A tout le moins, occidentales.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par stalker le Sam 9 Mai - 16:21

txoa a écrit:C'est un auteur qui m'a fait.
Je reprends le passage, au sujet de Kerouac pour Txoa, donc.
Et vous autres, sauriez-vous dire qui vous a fait ?

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par txoa le Sam 9 Mai - 16:25

Si on étire la bobine vers l'enfance, je dirais que le club des 5 et le clan des 7 m'ont fait, aussi. C'est une première approche vers le polar. Il y a un cadre (un lieu géographique donné) et un mystère à résoudre. Et je ne parle pas des BD...

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par stalker le Sam 9 Mai - 16:36

Defoé, Poe et Lovecraft me viennent à l'esprit pour l'adolescence.
Ensuite, Cioran et Dostoïevski sont venus semer la pagaille.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par novi le Sam 9 Mai - 16:40

Si quelqu'un veut rajouter Thoreau dans le lignée de Kerouac, je suis preneur aussi...

Je n'ai jamais su pourquoi mon grand-pére détenait ces livres dans ce qui n'était pas vraiment une bibliothéque mais plutot des amoncellements de bouquins dont j'ai du faire bon usage en commençant par Crocs blanc qui m'amena jusqu'au rives du peuple de l'abime...sans eux, je n'aurais peut-étre pas pu aborder Kerouac directement et si jeune d'ailleurs...

Puis j'ai quitté le sauvage marais vendéen, une sorte de louisiane modéle réduit, pour rejoindre la ville et j'ai vite compris que je ne pourrais jamais évoquer ces lectures publiquement ....mes petits camarades en étaient encore au club des 5 et ils ont du beaucoup chercher sans jamais trouver - le prof aussi d'ailleurs- pourquoi je raflais toujours aussi aisément la premiére note en disserte ( rédac on disait ).

Aujourd'hui c'est un peu pareil dans le polar ; un coup d'avance ya que ca de vrai pour réussir un coup, comme aux echecs...

Bon je rigole, hein !!!


Dernière édition par novi le Sam 9 Mai - 16:42, édité 2 fois

novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par txoa le Sam 9 Mai - 16:41

Oui, Defoe et Poe, jamais accroché à Lovecraft. Je me souviens de Harry Dickson lu dans le grenier grand-parental éclairé par 40 Watt. Des frayeurs terribles et plaisantes à la fois. Quelqu'un connait ça et peut en causer ? J'en suis incapable au delà de l'émotion ressentie.

Ah, tu rigoles ? Mais à quoi bon ce mépris affiché ? Ne jamais méprisé les émotions de l'enfance....

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par novi le Sam 9 Mai - 17:01

Non je rigolais juste sur cette partie-là : Aujourd'hui c'est un peu pareil dans le polar ; un coup d'avance ya que ca de vrai pour réussir un coup, comme aux echecs...

Parce que rien n'est moins sûr ...

novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par Varg le Sam 9 Mai - 17:29

txoa a écrit:Je me souviens de Harry Dickson lu dans le grenier grand-parental éclairé par 40 Watt. Des frayeurs terribles et plaisantes à la fois. Quelqu'un connait ça et peut en causer ? J'en suis incapable au delà de l'émotion ressentie.

Même souvenir car tous nos livres en trop dans le petit appartement parisien échouaient dans le vaste grenier morvandiau de mes grands-parents. Donc plus de 40 ans entre ma dernière lecture de Harry Dickson et ce jour, plus d'atomes crochus avec le héros de Jean Ray qu'avec son modèle backerstreetien. Du plaisir sans doute, mais j'en avais aussi et autant en feuilletant des Zembla ou des Bleck le Roc alors cela ne veut peut-être pas dire grand chose.

Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par Varg le Sam 9 Mai - 17:35

stalker a écrit:Et vous autres, sauriez-vous dire qui vous a fait ?

René Char et François Cavanna, pour mes jeunes années (jusqu'en 1974).
René Char, Fedor Dostoïevski et Jean-Paul Sartre pour le Moyen Empire. (1974-1981)
René Char, René Girard, Cornélius Castoriadis et Jorge Luis Borges pour le Nouvel Empire inférieur (1981-1995)
René Char, Jorge Luis Borges, Jean-Pierre Dupuy et Henri Atlan pour le Nouvel Empire supérieur (depuis 1995)


Dernière édition par Varg le Sam 9 Mai - 18:20, édité 1 fois

Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par txoa le Sam 9 Mai - 17:38

novi a écrit:Non je rigolais juste sur cette partie-là : Aujourd'hui c'est un peu pareil dans le polar ; un coup d'avance ya que ca de vrai pour réussir un coup, comme aux echecs...

Parce que rien n'est moins sûr ...
C'est une question que l'on pourrait se poser les uns aux autres mais il y a des chances que l'on ait tous ici bas le même profil d'enfant: bons en français avec son corollaire de bonnes notes en rédac ou dissert (la terminologie change en fonction du niveau scolaire) et un appétit pour la lecture que peu d'enfants avaient. On parie ?

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par edmond Gropl le Sam 9 Mai - 18:12

Jules Verne est quand même un des plus grands écrivains du monde entier et par sa collaboration avec l'éditeur Hetzel, ils ont produits les livres les plus beaux et les plus sophistiqués en terme de fabrication.

Ceci dit, c'est peut-être chiant comme la mort aujourd'hui, faudrait que j'en relise un ou deux, mais il fait partie des auteurs qui m'ont fait et refait..

tiens, novi cite Thoreau, l'initiateur de la décroissance.

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par novi le Sam 9 Mai - 19:49

txoa a écrit:
novi a écrit:Non je rigolais juste sur cette partie-là : Aujourd'hui c'est un peu pareil dans le polar ; un coup d'avance ya que ca de vrai pour réussir un coup, comme aux echecs...

Parce que rien n'est moins sûr ...
C'est une question que l'on pourrait se poser les uns aux autres mais il y a des chances que l'on ait tous ici bas le même profil d'enfant: bons en français avec son corollaire de bonnes notes en rédac ou dissert (la terminologie change en fonction du niveau scolaire) et un appétit pour la lecture que peu d'enfants avaient. On parie ?

Pas faux bien sûr...quoique d'autres ont du quitter en route à un moment de leur vie pour ne plus jamais ouvrir de livres.

tiens, novi cite Thoreau, l'initiateur de la décroissance.

Thoreau fut bien plus que ça, non ?

Je n'ai jamais creusé en ce sens, mais j'ai l'impression qu'il fut entre autres, l'initiateur de tout ce qui s'est fait après...bizarrement il me semble avoir mieux compris Kerouac ou London aprés avoir découvert Thoreau.

Je finis mon Lee Burke en ce moment, je déteste cet auteur ! Parce ce qui est écrit est gravé dans le marbre, on peut plus le refaire et ce genre d'auteur ne facilite point le boulot des autres en ce sens...avec tous ces paragraphes sublimes qu'on réverait tous d'avoir écrits.

novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par txoa le Sam 9 Mai - 19:54

Lequel lis tu ?

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par novi le Sam 9 Mai - 20:03

Celui qui m'a longtemps échappé : le brasier de l'ange

Bon, c'est un auteur prolixe et même si l'on retrouve invariablement ses thémes de prédilection, dans son cas, ce n'est pas vraiment génant. Un peu comme le Blues...les détracteurs diront que c'est toujours la même chose quand l'amateur lui s'y retrouve presque toujours lorsque c'est authentique.

novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par txoa le Sam 9 Mai - 20:03

C'est un récent, non ?

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par novi le Sam 9 Mai - 20:08

Je ne crois pas ; maitre Gropl nous en dirait surement plus...

L'original serait : Burning Angel paru chez Hyperion en 1995 ? repris par Payot-Rivages en 1998

novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par txoa le Sam 9 Mai - 20:19

Voui assez récent quand même.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par novi le Sam 9 Mai - 20:29

Je connais assez mal la bio de Burke, mais il semble qu'il ait connu le succés -mérité -assez ou très tard et donc a pu étre édité dans le désordre, enfin peut-étre ne faut-il pas trop se fier aux années de sortie des ouvrages.

Enfin moi de les lire dans le désordre ne me pose aucun probléme toujours, vu mon propre décalage entre deux lectures dans le temps.

novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par Varg le Sam 9 Mai - 20:34

novi a écrit:Je connais assez mal la bio de Burke, mais il semble qu'il ait connu le succés -mérité -assez ou très tard...

Ce qu'il expliquait dans l'interview dans Mauvais genres c'est qu'il avait au contraire connu le succès au début de sa carrière et ensuite il avait été progressivement descendu par la critique... Je parle aux États-Unis bien sûr...

Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par novi le Sam 9 Mai - 21:59

Mouai j'ai trouvé ça vite fait de chez polar.org ?

""Une longue, une très longue attente. Des années pour tout dire, avant de gagner enfin le titre de "révélation" du polar des années 1980 et de décrocher le surnom de "Faulkner du roman criminel". James Lee Burke s’est obstiné, ne s’est jamais découragé, et la reconnaissance récompense enfin aujourd’hui un énorme talent. Il était temps. James Lee Burke est né le 12 décembre 1936 à Houston, Texas. Etudes dans des écoles catholiques, puis diplômes de littérature anglaise et de journalisme à l’Université de Louisiane, donc un parcours apparemment évident. Sauf que pas du tout. Pour gagner sa vie, Burke accumule les boulots : il travaille comme son père sur des plates-formes pétrolières, pose des câbles sous-marins, devient éducateur social à Los Angeles, enseigne un temps dans différents collèges, écrit quelques articles pour un canard de Louisiane, bosse aux services des Eaux et forêts au Kentucky. Une constante dans tout cela : son désir d’écrire. A 19 ans, il sort ses premières nouvelles. Il met trois ans à écrire son premier roman, Half of Paradise, publié en 1965. Deux autres suivent, mais se vendent plutôt mal, et la désillusion arrive avec Le Boogie des rêves perdus, que Burke s’escrime à proposer aux éditeurs. En vain. Avec le recul, le bonhomme peut plaisanter sur ce roman refusé plus d’une centaine de fois. Un record à New York selon lui. Burke doit patienter jusqu’en 1978 avant de caser son manuscrit. De quoi se ronger les sangs, et se consoler souvent au goulot. Burke et l’alcool, une histoire d’amour-haine qui devait traîner longtemps. Si Burke se noie le gosier, sa plume reste sèche pendant des années. Il décroche enfin la timbale en 1986, avec la première aventure de son héros David Robicheaux, vétéran du Vietnam déglingué par la bibine, lieutenant de police démissionnaire (il ne supporte pas la corruption qui vérole le monde des flics) dès le premier roman : La Pluie de néon. C’est parti pour onze histoires de Robicheaux, qui tirent leurs forces de la description d’une Louisiane décadente tout autant que des obsessions du personnage principal. Avec Robicheaux, Burke se fait enfin une place au soleil. Prisonniers du ciel (1988) connaît une adaptation cinématographique avec Alec Baldwin dans le rôle de Robicheaux, l’acteur ayant acheté les droits de deux autres romans. Burke entame également en 1997 une nouvelle série avec le personnage de Billy Bob Holland, ancien Texas ranger. La critique salue par deux fois l’excellence de l’auteur, qui obtient l’Edgar du meilleur roman policier (la plus haute récompense du genre aux Etats-Unis : en 1990 pour Black Cherry Blues (Robicheaux) et en 1997 pour La Rose de Cimarron (Holland). Aujourd’hui, Burke, marié et père de quatre enfants, partage sa vie entre Missoula dans le Montana et New Iberia en Louisiane.

novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liste des 5, le fuseau où l'on cause

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum