La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par txoa le Dim 5 Avr - 2:38

Si tu ne parlais que de bouquin, et pas que du tien, ça se saurait. Tu parles de tout, as un avis sur tout.

Poppa Chubby, Replays, c'est à cause que Novi m'a fait remarquer bruyamment ma mauvaise orthographe de ce pseudo d'artiste. Du coup, évidemment, je ne le loupe pas sur ses propres fautes, c'est de bonne guerre.
Ma voiture est bleue et tout le monde s'en fout, moi compris.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par Varg le Dim 5 Avr - 8:04

novi a écrit:Bon droit de réponse public puisque Msieur Varg refuse les MP
Droit de réponse public ? Je crois rêver ! C'est un forum public donc il te suffit d'écrire dedans pour répondre à n'importe qui. Pas besoin de MP.

novi a écrit:Ici, je ne viens que pour parler bouquins avec Edmond particuliérement et pas pour me friter avec le même type d'intervenants que l'on trouve sur tous les foreux de base de nos jours : ceux-là j'y balance mes bannieres publicitaires sans commentaires vu que ce sont les lecteurs anonymes qui commandent mon bouquin et trés rarement les intervenants, encore moins les webmasters.
Tout est dit.
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par novi le Dim 5 Avr - 10:54

Poppa Chubby, Replays, c'est à cause que Novi m'a fait remarquer bruyamment ma mauvaise orthographe de ce pseudo d'artiste. Du coup, évidemment, je ne le loupe pas sur ses propres fautes, c'est de bonne guerre.

Le seul probléme n'étant que cela n'a rien à voir, vu qu'il ne s'agissait pas d'une faute d'orto mais d'une coquille - comme l'on vient de découvrir qu'il y avait des gens qui ne connaissaient pas ce guitariste malgré sa taille : comment veux- tu mon bon Txoa, qu'ils puissent le découvrir en tapant Puppa Choppy sur Google ?

Autrement, je suis heureux de voir que le camarade Varg a enfin tout compris sur ma démarche ; super.
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par Varg le Dim 5 Avr - 11:54

novi a écrit:...en tapant Puppa Choppy sur Google ?
Tu ne dois pas taper souvent des choses sur Google parce que le moteur corrige tes fautes éventuelles en te proposant une recherche approchante. Ici, il dit en première ligne :

Essayez avec cette orthographe : puppa chubby

novi a écrit:Autrement, je suis heureux de voir que le camarade Varg a enfin tout compris sur ma démarche ; super.
Désolé, c'était sarcastique de ma part...
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par Replay le Dim 5 Avr - 16:48

Hum hum hum... J'ai comme une impression de chaises qui volent.

Varg, est-ce que tu trouves que j'ai une impression, réception, un jugement, je ne sais quoi, raciste sur la journée de la jupe ? Un prof du parti de Besancenot m'a traitée de Brighelli hier. Par chez moi, ça discute sec à propos de ce film dans les collèges et établissements.
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par Replay le Dim 5 Avr - 16:56

Je voudrais, quand on se dispute ici (Stalker avait demandé la même chose, je crois) qu'on ne se prévale pas de ses bonnes ou mauvaises relations avec tel ou tel blog ou site. Qu'est-ce que ça peut faire que dans trente forums on trouve Toto génial ou superboulet ? En quoi est-ce que le fait d'être apprécié sur "les amis de Montaigne et sa poésie" influera la façon dont les discussions peuvent démarrer et se poursuivre ici ?
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par Varg le Dim 5 Avr - 17:33

Replay a écrit:Hum hum hum... J'ai comme une impression de chaises qui volent.

Varg, est-ce que tu trouves que j'ai une impression, réception, un jugement, je ne sais quoi, raciste sur la journée de la jupe ? Un prof du parti de Besancenot m'a traitée de Brighelli hier. Par chez moi, ça discute sec à propos de ce film dans les collèges et établissements.

Hum, c'est bien pour cela aussi (parce qu'à mon sens, les vraies questions ne sont pas là) que je n'avais absolument fait porter mon analyse du film sur ce qui fait débat actuellement et notamment cette sur-représentation des enfants arabes ou noirs dans le groupe restant autour de Sonia Bergerac dont tu parlais dans ton argumentaire, surtout si tu dis au départ : "On ose montrer de méchants arabes, qui plus est de jeunes arabes, sans avoir le discours apaisant qui s'impose après, pas de morale à deux sous, donc, et pas de trace de cynisme raciste non plus." Je remarque que, depuis, tu as édité ton post pour préciser ta pensée, sans doute suite à des remarques que l'on aurait pu te faire.

Malheureusement, dans un sens ou dans l'autre, le débat est entièrement passionnel et pas du tout rationnel comme devait l'être sans doute ceux autour de la culpabilité de Deyfus. Dans cette grande confusion qui fait que des profs (il n'y a qu'à voir la liste des commentaires sur le blog de Jean-Paul Brighelli) se retrouvent aux côtés de toute la droite et l'extrême-droite réactionnaire, il est quasiment impossible d'avoir une position mesurée ou faisant porter le débat sur autre chose que ces évidences. A mon sens, la tienne l'était, mesurée, mais voilà..
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par edmond Gropl le Dim 5 Avr - 18:35

Si on veut être rationnel: il n'y a pas de surreprésentation arabes ou noirs (et yougoslave) dans ce film, tout les arguments découlant d'une hypothétique surreprésentation ne sont pas rationnels. (Ce qui me pousse à penser que NOvi a raison de penser avec, certes un raisonnement tortueux (suffit de comprendre la novilangue, je n'en suis qu'aux balbutiements) que "la société française" n'est pas prète à accepter certaines choses, enfin je dirais moi même qu'elle ne "voit" pas certaines choses ).

Il existe des classes à 80/90 et même peut-être 100/100 d'eleves immigrés. C'est de ces classes qu'il s'agit.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par Replay le Dim 5 Avr - 19:01

Varg: comme dit Gropl, je ne crois pas qu'il y ait SUR représentation. Hyperreprésentation, si on veut, dans le sens où chaque personnages noir/arabe sera gonflé au maximum de ses capacités archétypales, mais c'est parce que ce film est bourre-message jusqu'à l'os.
les profs se retrouvent à coté de la droite et de l'extrème droite dans un langage de description, d'état des lieux seulement. A eux d'en sortir, parce que la droite, extrème ou pas, fera des musulmans les responsables de tout ce qui ne va pas.
Dans les Lep de Zup de grandes villes de province, il y a des classes composées au trois quart d'"issus de l'immigration. Alors bien sûr, si on sort les statistiques qui te disent qu'il n'y a pas plus de 10% d'immigrés par classe, ça ne prend pas en compte ma jolie province, par exemple, où de z'arabes, yen a pas dans les petits collèges ruraux, et ou pourtant il y a une mode qu'on dirait inspirée de la culture et du langage "banlieues" . Kest'a, toi, à m'mater komça ? Wesh, va niquer ta mère, eh, me touche pas, là, ça va, j'tai rien fait, dégage !" avec rap et tout ce qui va avec.
Est-ce qu'on passe forcément dans le camp des salauds, est-ce qu'on fait le jeu de la droite si on dit qu'il y a des problèmes importants liés au machisme, au sexisme et à la violence des élèves des cités ? Le dire, ça n'empêche pas de réfléchir aux causes, de lutter, de militer. Si les profs s'épanchent comme ça a près ce film, c'est parce qu'ils n'avaient pas le droit de dire ce qu'ils voyaient. (le commentaire de Rue 89 va dans ce sens). C'est pour ça aussi que l'analyse de ce film en tant que film passe à la trappe.
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par Varg le Dim 5 Avr - 20:33

Replay a écrit:Est-ce qu'on passe forcément dans le camp des salauds, est-ce qu'on fait le jeu de la droite si on dit qu'il y a des problèmes importants liés au machisme, au sexisme et à la violence des élèves des cités ? Le dire, ça n'empêche pas de réfléchir aux causes, de lutter, de militer. Si les profs s'épanchent comme ça a près ce film, c'est parce qu'ils n'avaient pas le droit de dire ce qu'ils voyaient. (le commentaire de Rue 89 va dans ce sens). C'est pour ça aussi que l'analyse de ce film en tant que film passe à la trappe.
Je ne voulais pas revenir sur ce film, juste répondre à la question que tu me posais et qui concernait un contenu raciste ou non de ton commentaire.

Je n'ai volontairement axé mon avis, ni sur une problématique raciale, ni sur une problématique politique et c'est sans doute pour cela que personne - ne sachant trop comment situer ce discours - n'a cherché à comprendre. Je répète donc ce que je disais dans mon premier post (et ce à quoi j'aurai dû me tenir) : c'est un film sur le besoin d'ordre et le besoin de sens, et cela concerne tant le professeur que les élèves. Le professeur (parce que c'est son rôle, même au bout du rouleau) indiquant aux élèves un sens possible - celui du choix qu'elle fit des études et de la laïcité - alors qu'elle même est en souffrance de sens par rapport à sa famille et aux ruptures consenties suite à ce choix.

Ce besoin d'ordre et de sens, il est commun à tous et c'est pour cela que tout le monde peut en discuter même si tout le monde ne mettra pas, demain, la même chose dedans. Il est à craindre d'ailleurs que l'enjeu (la quête de sens et d'ordre) dépasse fortement les possibilités des hommes actuels, même de bonne volonté. Je ne suis donc pas alarmé par une concordance entre extrême-droite et profs, qui expriment ici un besoin d'ordre qui ne s'assouvira pas selon les mêmes modalités. Et tu ne devrais pas t'inquiéter de faire le jeu de qui que ce soit, puisque c'est toujours un peu ce qui nous guette en prenant partie.

Nous sommes encore dans le fictionnel, demain quand il faudra tenter de faire passer le débat actuel dans les faits et les solutions à y apporter, tout ce qui est aujourd'hui évacué reviendra en force et les alliances conjoncturelles se dénoueront.
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par novi le Dim 5 Avr - 21:49

que "la société française" n'est pas prète à accepter certaines choses, enfin je dirais moi même qu'elle ne "voit" pas certaines choses ).

Nous vivons tous en France, mais nous ne nous voyons plus depuis longtemps, nous ne parlons plus ensemble - à cause des affinités.

L'affinité : c'est la sensation réelle ou imaginaire d'appartenir à un groupe défini et de voir l'autre, celui qui ne correspond pas à ce que l"'on est ou que l'on voudrait étre, comme un barbare ( le traiter de pauvre mec par exemple ).

Lorsque l'autre, l'immigré, le pauvre mec, le manouche, bref l'exclu se comporte enfin comme un barbare - cette boucle est bouclée et la bien-pensance triomphe.

Edmond nous parle de 100% "" de regroupements - par affinités ( on excusera l'humour)- dans la scolarité ; bien ! Que dire alors dans le sport, de salles, dites de fitness pour excuser des tarifs éliminatoires, qui revendiquent du 50/ 50 femmes- hommes avec un 85% caucasien lorsque le palais des sports de ma ville au matériel ultra tiptop, avec un centre médical associé et des tarifs égalité -fraternité, lui ...ben nous devons étre toutes disciplines confondues ; 10% de suédois comme on dit.

L'ambiance qui y régne, eh bien, c'est "la journée de la Jupe", donc Edmond ne se trompe guére lorsqu'il dit que ce film n'est pas si caricatural que ça.....insultes intra-ethniques, bagarres incessantes, etc

Bref Adjani n'y survivrait pas cinq minutes, et pourtant l'exclusion n'est pas que dans les têtes, ce serait trop long à raconter , des avenirs sous forme de vigiles au supermarché qu'on soit Bac + ou pas, des coupes refusées aux championnats pour cause de non-nationalité francaise ....ces haines accumulées envers l'autre petit con comme ils disent, celui qu'on dépouille de son portable pendant les manifs.

Bien sur, l'exclusion entre jeunes n'est pas nouvelle, mais il me semble qu'aujourd'hui , on atteint un point de cristallisation impressionnant.

Ce film aura eu aussi un effet cristallisant, que les profs de droite réac y voient un moyen de récupération tandis que la gauche comme dab, intellectualise le débat- celà restera de toute façon, à coté de la plaque, à mon sens, mais au moins, ceux qui ont le cul encore au chaud - par affinité, entre eux - auront étè prévenus.
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par txoa le Lun 6 Avr - 0:17

C'est sûr...
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par edmond Gropl le Lun 6 Avr - 14:35

novi a écrit:[b]

Ce film aura eu aussi un effet cristallisant, que les profs de droite réac y voient un moyen de récupération tandis que la gauche comme dab, intellectualise le débat- celà restera de toute façon, à coté de la plaque, à mon sens, mais au moins, ceux qui ont le cul encore au chaud - par affinité, entre eux - auront étè prévenus.

C'est pas faux mais je crois que, suite aux diverses et nombreuses polémiques la véritable fracture n'est plus droite-gauche mais se situe plutôt entre ceux qui vivent ces situations et ceux qui ne les vivent pas. Les premiers voient un film réaliste et "alarmiste", les autres y voient des "intentions" idéologiques ou autres.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par Varg le Lun 6 Avr - 14:46

edmond Gropl a écrit:Les premiers voient un film réaliste et "alarmiste", les autres y voient des "intentions" idéologiques ou autres.

N'est-il pas possible qu'il soit les deux à la fois ?
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par edmond Gropl le Lun 6 Avr - 15:06

Varg a écrit:
edmond Gropl a écrit:Les premiers voient un film réaliste et "alarmiste", les autres y voient des "intentions" idéologiques ou autres.

N'est-il pas possible qu'il soit les deux à la fois ?

Autrement dit, est-ce que tirer un signal d'alarme est un acte idéologique? (ça me fait penser à Unabomber et sa parabole du titanic)

Je ne sais pas, je crois que c'est la vraie question.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par Replay le Lun 6 Avr - 19:49

A la fin des années 80, les associations de quartiers, d'aides aux prisonniers, le Planning familial, des gens comme ça, avaient tiré la sonnette d'alarme : attention, les barbus débarquent, et ce qu'ils font est dangereux. Ils ont été peu entendus, ou du bout des oreilles. Dommage.
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par novi le Lun 6 Avr - 22:27

Ciel les barbus !

L'on vient de passer de la Jupe à un remake du film Truands, sauf que la thèse de l'islam imprégnant le milieu du banditisme français n'a jamais étè corroborée dans les faits, que l'islam imprégne plutôt les grands fréres et que ceux de la Jupe, c'est plutôt ça, ce genre de video qui circule sur youtube :

http://www.youtube.com/watch?v=LwUFdWWTHRU&feature=related ( le lien ne fonctionne pas pour cause de censure hypocrite de youtube, donc faut taper ""français agressé dans un bus " - incroyable ! )

Ce doit certainement étre le cauchemar des chauffeurs de bus, loin d'étre des experts en baston appliqué, mais ça reste trés loin de présenter les aspects d'une invasion barbare.

J'ai donc un peu de peine dans la confusion d'assoces qui tireraient la sonnette d'alarme de barbus, lorsqu'on a affaire à une délinquance juvénile, certes terrible ou turbulente selon - mais qu'on ne peut assimiler à des grands fréres, certes priant un peu à la mosquée, mais s'occupant surtout de bizness légaux ou pas ; l'age de rouler en BMW venant...
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par Replay le Lun 6 Avr - 23:03

novi a écrit:Ciel les barbus !

L'on vient de passer de la Jupe à un remake du film Truands, sauf que la thèse de l'islam imprégnant le milieu du banditisme français n'a jamais étè corroborée dans les faits,

Excuse-moi, Novi, mais je ne parlais pas de ça.
Je parlais de l'impact négatif qu'a eu le prosélytisme islamiste (barbus=immams) sur la vie des filles dans les banlieues défavorisées.

Bon, de toute façon, je comprends ce que dit Varg quand il parle de la recherche de sens. On peut croire aussi le réalisateur quand il dit ce qu'il a voulu, lui, exposer. On n'a pas assez écouté les personnes qui travaillaient sur le terrain.
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par novi le Lun 6 Avr - 23:28

Excuse-moi, Novi, mais je ne parlais pas de ça.
Je parlais de l'impact négatif qu'a eu le prosélytisme islamiste (barbus=immams) sur la vie des filles dans les banlieues défavorisées.


C'est moi qui m'excuse alors, car j'ai extrapolé trop largement du coup...
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par edmond Gropl le Jeu 30 Sep - 10:25

REPONSE DE GERARD DELTEIL.



Mais tout de même ! Il n'est pas seulement "grossier". C'est un catalogue des pires faits divers regroupés dans une même classe :
-Elève venant en classe avec une arme à feu
-Viol filmé sur téléphone portable
-Agression contre la prof et menaces de viol.
-Antisémitisme.
Côté enseignants, ça n'est pas mieux. Seule la malheureuse Adjani "qui a le courage de braquer ses élèves" trouve grâce aux yeux du réalisateur. Les autres démissionnent de leurs responsabilités. L'enseignant qui vient en classe avec le coran en poche est ridicule et son collègue gauchisant qui préfère le dialogue à la poigne et tend la joue gauche est tourné en dérision. Conclusion : avec ces jeunes-là, il n'y a que la moigne.

Certes, chacun des faits est sans doute arrivé en France, séparément tout de même. Mais les chances que ça arrive dans une classe sont infinitésimales dans un pays qui compte des millions de jeunes d'âge scolaire. Les chances d'avoir un accident de voiture ou de se casser la gueule sur une échelle ou un tabouret sont cent fois plus élevées. C'est donc un film sécuritaire et raciste qui stigmatise une fois de plus les jeunes de banlieue présentés comme des barbares.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par edmond Gropl le Jeu 30 Sep - 10:37

Gerard, je travaille en foyer avec des jeunes en difficultés.
Non seulement ce film est tout a fait plausible, mais il en est presque banal.
Et encore, ici ( A Marseille) c'est bien moins violent qu'a Paris.

la réaction des profs est également, tristement plausible.

je reste stupefait par cet argument selon lequel ça ne serait pas plausible.

avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par stalker le Sam 6 Nov - 6:02

Je viens enfin de voir ce film.
Il commence plutôt bien. Je parle des toutes premières minutes : l'entrée des personnages dans les lieux, leurs comportements, puis l'arrivée dans le théâtre. Une scène est très réussie (et résume beaucoup de choses à elle seule), c'est celle où la prof de lettres commente à voix basse les répliques de deux lycéens qui récitent Le bourgeois gentilhomme devant elle, tandis qu'à l'arrière-plan, c'est le foutoir, le grand n'importe quoi, la baston, les injures, etc. Cette scène aurait pu constituer une très courte vidéo (une minute, à peine, intitulée Théâtres, par exemple), même si le fait d'enseigner Molière dans ce contexte, au lycée, aujourd'hui, me semble être une abbération. Et je ne parle pas du film en disant ça, je parle des programmes.
Jusqu'ici, et encore un tout petit peu plus loin, c'est assez bien vu.

Mais le reste du film est un désastre. Démagogique, insultant (à différents égards contradictoires, par ailleurs) et caricatural. Mal interprété, et à l'évidence mal dirigé, à l'exception de la jeune algérienne qui s'empare de l'arme à un moment donné, et d'Adjani qui fait ce qu'elle peut. Au-delà du premier quart d'heure, plus rien n'est plausible : ni les dialogues, ni les comportements, ni le déroulement des faits. C'est absurde. Certaines séquences ne sont pas tirées par les cheveux ; ce sont de véritables scalps.
Et d'autres sont pathétiques, comme la scène finale du cimetière.
Mais on saisit le message, néanmoins. C'est un très mauvais film, mais on saisit les intentions, ou disons le sujet principal. Je pense que ce film est une lamentable combinaison de faits bien réels. Je crois qu'il ne faut pas en faire du cinéma. C'est du gâchis, et c'est aussi assez prétentieux. Un documentaire bien mené sera sans aucun doute plus juste et pertinent. Ou simplement YouTube et DailyMotion, entre autres sites de ce genre.

avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par edmond Gropl le Sam 6 Nov - 21:10

Ce telefilm est tristement plausible, du debut à la fin.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par stalker le Sam 6 Nov - 22:42

La morale sociale ambiante et toutes les industries dont elle dispose sont extrêmement efficaces. Elles parviennent à faire ingérer des impostures condescendantes à n'importe qui (y compris à des personnes initialement pertinentes). C'est ça qui est triste.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par txoa le Dim 7 Nov - 20:22

Est ce que la somme de tous les faits divers peut se condenser pour en faire un seul ? C'est possible mais improbable. Est ce que cette hypothèse vaut thèse sur un sujet donné ? Il me semble que non.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La journée de la jupe - J.P. Lilienfeld (2009)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum