Dexter

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dexter

Message par stalker le Jeu 26 Mar - 2:41

J'en suis à la moitié de la saison 1.

Ce qui m'intéresse, tout personnellement, c'est le choix des points de vue que le réalisateur a fait pour organiser la série. La narration à la première personne - ce Dexter qui perçoit le monde et l'époque qui le cernent ; puis le recul qui s'opère de temps à autres et met en scène le personnage, ou ne le met pas en scène. L'aspect journal intime au présent, en direct, est intéressant.

Les flashback sont un peu moins réussis. Disons qu'ils arrivent souvent comme des béquilles (même si certaines transitions, sans transition justement, sont efficaces) et tendent à livrer des solutions au spectateur sur un plateau. C'est un peu facile. On nous mâche le travail.

Ce qui me semble vraiment intéressant, c'est cet abysse creusé entre le Dexter intérieur et le Dexter extérieur.
Qui suis-je aux yeux des autres, en société (le principe est poussé à bout en inventant un Dexter flic) ? Qui suis-je réellement, et que je vous confie à vous, spectateurs (un justicier méthodique) ?
Dommage qu'on nous révèle qui était Dexter auparavant.



Dernière édition par stalker le Mar 7 Avr - 20:14, édité 1 fois

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par Varg le Jeu 26 Mar - 11:22

Il y a une vraie recherche de normalité chez le personnage, c'est-à-dire qu'il ne peut plus ou ne veut plus faire semblant de comme le lui impose le code Harry mais qu'il aimerait réellement ressentir ce qu'il s'oblige à simuler.

Le monstre en lui, c'est le dissimulateur - tricheur - menteur qui ne perçoit le réel que par ce filtre permanent et qui craque, ne peut plus le supporter mais se trouve devant le vertige d'un après qu'il ne maîtrise pas. Dexter est plus perturbé, ce me semble, par cette simulation de la vie que par les meurtres qu'il accomplit. Tout ceci sous-tend également les deux saisons suivantes.

Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par Zorba le Jeu 26 Mar - 11:52

Son attirance mêlée de peur pour le monde de l'émotion (qu'il ne connaît pas) est une des composantes intéressantes du personnage.

Zorba

Messages : 36
Date d'inscription : 13/06/2008
Localisation : Une morne plaine, dans le Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par stalker le Mar 7 Avr - 15:41

J'arrive à la fin de la saison 1. Ce soir, épisode 12.
Des portes se referment et d'autres apparaissent, en pointillés. Je n'ai pas encore vu d'épisodes de remplissage, où il ne se passe rien de déterminant. Tous mettent le doigt, d'une façon ou d'une autre, sur des points sensibles non seulement de l'individu en société (au-delà des personnages en scène), mais aussi du corps social global (par l'intermédiaire d'une petite faune policière aux profils variés). Habile métaphore.

L'intérêt de cette série, c'est qu'elle s'adresse directement au spectateur. Naturellement, l'écran maintient une distance rassurante, mais les questions sont posées, essentiellement par la voix off de Dexter. On peut l'entendre ou refuser de l'entendre, bien sûr, comme tout autre propos émis par un médium culturel, au sens divertissant, voire spectaculaire (au sens debordien). Peu importe, c'est dit. On en fait ce qu'on veut, ou ce qu'on peut. Cette série est subversive.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par Varg le Mar 7 Avr - 16:33

stalker a écrit:Cette série est subversive.
Oui. Et profite bien de la seconde saison, car cela ne dure pas...

Quelques-unes (de ces séries amerlocaines) le sont (subversives) et même beaucoup plus que Dexter (Oz ou The Wire pour ne citer que celles-ci et dans un autre registre) illustrant sans doute ce potentiel qu'ont désormais le fictions d'interroger le monde (dont parlait Winckler dans le lien que je donnais la semaine dernière) mieux que les émissions d'information.

Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par stalker le Ven 10 Avr - 2:23

Le dernier épisode de la saison 1, même s'il révèle des éléments importants dans cette histoire, me semble complètement loupé. Comme survolé, bâclé. Bourré de flashback, de ralentis, de solutions livrées comme des Kinder surprise. Quelque chose comme ça.
Hop, saison 2.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par stalker le Lun 13 Avr - 16:48

Fin de la saison 2.
La construction de cette série m'interroge beaucoup. Je pense qu'elle demande à être déconstruite, justement, ou décortiquée, pour en saisir les ficelles. Je pense que le personnage de Dexter, en soi, est une réussite : le flic qui tue - le Dexter extérieur (social) et le Dexter intérieur (le monstre), comme on l'a déjà dit plus haut.
Mais aussi ce commissariat qui m'apparaît comme une micro-société, ou comme le reflet de n'importe quelle sphère de la société, qui fait que chacun peut s'identifier, ou plutôt se situer individuellement. Il y a hiérarchie, liens de sang, affects, désirs, hostilités, ambitions, pulsions, morale. On peut oublier qu'il s'agit d'un commissariat. Peut-être même que la première chose à faire, dès que possible, c'est de l'oublier.

Quelques failles se glissent dans la structure, ou quelques raccourcis, mais ça fonctionne quand même : Dexter se retourne contre nous, sans cesse. Je vais attaquer la saison 3.
Merci Txoa et Suttree pour le virus.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par txoa le Lun 13 Avr - 17:00

C'est plein de failles, d'invraisemblances, c'est vrai... Mais ça fonctionne. Le but n'étant pas de faire dans le réalisme. Au final, Dexter n'est que du divertissement mais si tout le divertissement cinématographique ou télévisé pouvait avoir ce niveau là...

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par stalker le Lun 13 Avr - 17:17

On n'est effectivement pas dans le réalisme, et tant mieux car je pense que bien des angles s'en trouveraient arrondis et le niveau global aplani. Ce serait alors du pur divertissement télévisuel. Mais là, ce n'est divertissant que pour qui le veut, ou juste dans les apparences. On creuse si on veut, il y a tout le potentiel. Chaque personnage, parmi les principaux, est une mine à explorer. Un reflet.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par stalker le Mar 14 Avr - 1:47

Les gens normaux ont scellé un pacte avec la société : vivez dans les clous et la société prendra soin de vous.
Mais si la société n'est pas à la hauteur, il faut bien que quelqu'un reprenne les rênes
.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par stalker le Mar 14 Avr - 18:19

Bizarre, après avoir regardé les 3 premiers épisodes de la saison 3 à la suite, j'ai eu l'impression d'en avoir vu un seul, un peu plus long que d'ordinaire, comme s'il ne s'était pas passé grand-chose en fin de compte. Ou bien j'étais très fatigué, la tête ailleurs.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par Varg le Mar 14 Avr - 19:43

stalker a écrit:Bizarre, après avoir regardé les 3 premiers épisodes de la saison 3 à la suite, j'ai eu l'impression d'en avoir vu un seul, un peu plus long que d'ordinaire, comme s'il ne s'était pas passé grand-chose en fin de compte. Ou bien j'étais très fatigué, la tête ailleurs.
A mon avis, tu aurais pu te faire les douze d'un coup (comme tu l'as fait pour la saison 2 apparemment) pour le même résultat. Tu viens de passer d'une problématique de l'adaptation d'un roman existant à une problématique de scénarisation d'une série prévue pour durer encore 3 ans au moins. Faut donc délayer un peu quand même...

Bienvenue dans l'univers des séries amerlocaines qui ont du mal sur la distance.

Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

saison 3

Message par stalker le Mer 15 Avr - 16:06

Je vois.
Et ce que tu dis se confirme avec l'épisode 4. Non seulement les personnages n'ont pas le charisme, mais les séquences qui se succèdent et les mettent en scène sont sans contenu. L'impression que tout ce qui y est dit aurait pu être concentré en un épisode.
Et Dexter semble s'ennuyer comme c'est pas permis.
Je ne me suis pas fait les 12 d'un coup pour la saison 2, mais 3x4, avec de l'enthousiasme. Là, je vais étaler un peu. Peut-être même me faire un demi-épisode tous les quinze jours...

Bref, pour ceux qui seraient encore sceptiques à l'égard de cette série sans l'avoir encore vue, je recommande vivement les deux premières saisons.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par Varg le Mer 15 Avr - 23:27

Pourtant, des choses pas inintéressantes seront dites pendant cette saison concernant l'évolution du personnage et de ses pulsions homicides mais c'est le reste qui ne va pas vraiment. Trop d'insistance du côté de Deb et de Rita pour un intérêt assez incertain à part passer le temps.

Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par txoa le Jeu 16 Avr - 13:58

Voui.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par stalker le Ven 7 Aoû - 2:58

Chouette, rev'là Dexter.
Trois trailers sont visibles ici

Le premier est tout à fait stupide.
Le deuxième nous livre un aperçu de la saison 4 proche.
Le troisième est tout à fait stupide attendrissant.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par Varg le Ven 7 Aoû - 17:36

Merci pour les liens. La fin du second est tout à fait excellente quand il répond au téléphone : I'm right in the middle of something...

Je ne sais pas si je le regarderai après la déception relative de la saison 3.

Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par André Toutou le Mar 11 Aoû - 17:17

Vu les saisons 1 et 2.

Au point de vue esthétique cette série est une réussite. Les plans, la photo sont soignés avec une recherche dans les choix des couleurs et des éclairages - notamment un épisode où lors d'une virée nocturne en voiture, l'éclairagiste peint les visages de Lila et de Dexter en fonction de leurs sentiments (saison 2).

Les personnages s'étoffent au fil des épisodes mais restent - hormis 5 ou 6 d'entre eux - des caricatures : le démontrent les personnages de Mazuka et de Batista, ce dernier sempiternellement coiffé d'un chapeau quel que soit le lieu.

Pas mal d'humour dans la saison 2 - humour lié à la situation (Dexter qui présente innocemment son parrain (la vénéneuse Lila) à une Rita effarée), réparties drôles ou pensées originales. Celle-ci par exemple : (Dexter à propos de Lila) "C'est dôle de penser qu'on a une copie de soi qui se balade dans les rues, prête à foutre le bordel partout et à tout moment. C'est ce que doivent ressentir les parents."

Bien sur il y a des invraisemblances et des personnages (celui de Lila) pour lesquels les scénaristes n'ont pas vraiment su maintenir une ligne de conduite ou fournir des explications. D'un autre côté, cela évite les stéréotypes... Et il y a des surprises : par exemple, l'agent spécial du FBI Landi, qui finalement, malgré toute sa finesse, voit l'enquête lui échapper (il n'aura pas tout perdu dans l'histoire).

Le dernier épisode de la saison 1 était une réussite, avec un final drôle, onirique éblouissant : Dexter qui voyait sa grosse tête de carnaval ovationnée sur toute la plage... Un feu d'artifice. Celui de la saison 2 m'a paru plus laborieux, moins inspiré.

Enfin à signaler tous les clins d'oeil-hommages à America Psycho de Brian Ellis (générique, pseudos utilisés par Dexter).

André Toutou

Messages : 88
Date d'inscription : 17/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par stalker le Mer 12 Aoû - 1:25

Je n'ai pas remarqué ces clins d'oeil, mais j'y prêterai attention la prochaine fois que je me ferai une période Dexter.
Dans tes notes, des éléments m'échappent déjà. Il serait presque temps que je me refasse les deux premières saisons. C'était une expérience positive.
Vas-tu t'attaquer à la saison 3 ?

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par André Toutou le Mer 12 Aoû - 9:18

D'après ce que j'entends partout sur la saison 3, j'hésite...

Pour les clins d'oeil à America Psycho d'Ellis :

- le générique, semblable au début du film America Psycho
- Saison 1 : Dexter prend comme pseudo 1) Patrick Bateman (nom du héros d'American Psycho) lorsqu'il va acheter du poison 2) Sean Ellis lorsqu'il va chez le psy (Sean - prénom du frère de Patrick Bateman, Ellis - nom de l'auteur).

Il doit y avoir beaucoup d'autres clins d'oeil et pas seulement à American Psycho... Le tout c'est d'arriver à les reperer.

André Toutou

Messages : 88
Date d'inscription : 17/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par edmond Gropl le Mer 11 Nov - 16:39

je viens de terminer la saison 1.

Quelques questions se posent:
- Quel est donc ce "code Harry"? Ce code permet à Dexter de survivre, de s'acclimater socialement de ses pulsions. On peut le voir comme une sorte de dressage comportementaliste, n'est-ce pas?
- Notons que le frangin de Dexter n'a pas benéficié de cet apprentissage et cela ne l'a pas empêché de s'integrer socialement, ce qui rend tres relatif la capacité et l'utilité du code. (Je ne sais pas si ça revient dans les saisons suivantes mais le personnage d'Harry meriterait d'être approfondi).
- Nous avons donc un Dexter, en fin de saison qui subit un fort choc psychologique lorsque son passé ressurgit (une scène anthologique, lorsqu'il s'écroule dans la mare de sang). Bien, , d'après le peu que j'ai compris de la théorie freudienne, une telle et si puissante réminiscence devrait forcement modifier l'état de sidération emmuré dans lequel il évoluait jusqu'alors? Il ne devrait plus pouvoir tuer, il devrait être totalement anéanti.(Moi, si j'étais directeur mondial de la création télévisuelle, j'aurais dit STOP à ce moment précis, pas de saison 2,3 etc.., ne sacrifions pas Dexter sur l'autel du business aliénant des series TV ( Ou alors les saisons suivantes sont encore plus fortes mais d'après vos commentaires, ce n'est pas le cas))

P.S. - Ou alors, le frère de Dexter a lu les livres d'Eric Besson?

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par stalker le Mer 11 Nov - 18:16

Ça y est, tu t'y est collé...
Le code Harry, il me semble, est un ensemble de règles liées à l'apprentissage du père (adoptif). Des règles que Dexter garde sans cesse en tête et lui permettent d'agir, ou de ne pas agir, mais aussi de justifier ses actes.
Quant au frère, ça m'échappe un peu à présent.
La saison 2 reste captivante. Je te la recommande. Mais la 3 est désastreuse.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par txoa le Mer 11 Nov - 21:03

Gropl, tu tentes de greffer du vraisemblable à ce qui ne l'est pas. Oui, il s'agit d'un code comportementaliste, behaviouriste, très américain, au fond. Quand à la théorie freudienne appliquée à Dexter, je ne sais pas, je trouve pas les mots... On pourrait essayer Lacan et les signifiants: Dex, adroit (afin il me semble), Ter, le troisième, débrouillez vous avec ça, je renonce. Qui tente Jung ?

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par stalker le Jeu 12 Nov - 0:40

Jung est plus fiable que Freud, mais difficilement comparable à Lacan, de ce que j'en sais.
Quant à percevoir Dexter sous cet angle, je ne pense pas que ce soit hors sujet. Je suppose que le roman initial est plus développé à ce niveau-là que l'adaptation télévisuelle, mais je prends peu de risques en disant ça. De quel point de vue est donc écrit le roman ? Sommes-nous dans la tête de Dexter, comme c'est le cas dans la série adaptée ? Béhaviorisme, oui, mais dilué ; partiel ; touillé pour qu'on s'y retrouve. Si ce choix avait été mené jusqu'au bout dans la série, elle aurait été indigeste, ou plutôt incompréhensible - expérimentale ?
Ce qui me semble très réussi dans les saisons 1 et 2, c'est le scénario. Il part en sucette à partir de la 3 (l'exploitation que redoute Gropl, à juste titre), mais auparavant, je le trouve assez béton. Je pense que c'est une série à revoir, juste pour cet aspect-là. A observer en prenant des notes, même.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par limbes le Mer 17 Fév - 14:38

Je viens de commencer la série (quelques épisodes de la saison 1), et ça me paraît effectivement très intéressant, même si, au sens 1er, au sens divertissant comme vous le dites, on pourrait n’y voir qu’une série très morale finalement (puisque Dexter ne tue que des vraiment méchants).

D’un autre côté, ce qui est effectivement passionnant, c’est cette question de la norme sociale : qu’est-ce qui fait qu’on a l’air normal, dans un milieu et une société donnée, en tout cas suffisamment normal pour y être inclus et non relégué ? Dexter est comme la figure de n’importe quel individu social sauf qu’elle est poussée à l’extrême. De ce que j’en ai vu jusqu’à présent, presque tous les autres personnages se débattent avec cette dualité (apparence/ intime, caché), et ces émotions que Dexter n’éprouve pas mais entrevoit peu à peu on se rend compte qu’elles sont aussi, beaucoup, contraintes ou initiées socialement (être triste aux enterrements, etc).

Moi je me dis que le code Harry, en extrapolant un peu, on pourrait y voir une forme de contrôle social, exactement celui qu’opère l’éducation si on envisage celle-ci comme la main non armée de la société pour faire rentrer les individus dans le rang (à mon sens le caractère subversif de la série se situerait peut-être par là). Et rentrer dans le rang ne voudrait pas dire changer les individus en profondeur (à la limite ils peuvent bien faire ou penser ce qu’ils veulent à condition que cela ne se sache pas), ou les faire acquérir leur liberté, mais plutôt les rendre acceptables en surface, les faire se plier aux us et aux usages pour que la société continue de tourner cahin-caha, comme si les masques étaient indispensables sinon tout s’écroulerait. Peut-être que c'est la société d'aujourd'hui qui est comportementaliste?...

Ce qui est intéressant c’est la parfaite conscience du jeu qu’a Dexter, cette dualité qu’on porte à mon sens tous plus ou moins mais sans s’en rendre nécessairement compte tant on l’a intériorisée ; en fait il nous la met sous le nez, et il nous dit : et toi ?

limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum