Aime moi Casanova - Antoine Chainas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aime moi Casanova - Antoine Chainas.

Message par edmond Gropl le Jeu 12 Juin - 11:48



Milo Rojevic, surnommé Casanova est flic,obsédé sexuel. Son pote Giovanni disparait. Il va mener l'enquête.

Dès la premiere scène, Casanova baise une fille lambda dans les chiottes d'une boite sordide, la couleur est annoncée, l'auteur ne fait pas dans la délicatesse. Après on apprend, dans une scène à la "H. Pagan", que son équipier a disparu, après on s'ennuie un peu et hop, survient une scène forte, bien écrite, entre flics crépusculaires et testostéronisés. Ensuite c'est du n'importe quoi, entrecoupé de scènes trés réussies ou très ratées, mais imprégnantes par leur force grotesques et on est quand même séduit pas l'imaginaire de l'auteur, à défaut de l'être par son écriture, bourrée de métaphores discount. Et à la fin, c'est vraiment n'importe quoi, ou alors j'ai pas compris. Tout ça me semble incohérent.
Un personnage paraît directement issu de "le roi du K.O." de Harry Crews.
Une bonne déclinaison du thème du théâtre de la cruauté révélatrice

Si j'avais lu ce livre dans une collection à sept ou huit euros, je me serais dit "OK! Bon délire", je vais suivre l'auteur. Mais vu qu'il est publié à la Nouvelle série noire (21 Eur.), je me dis qu'il est déja au sommet de son art.
Antoine Chainas vient de sortir "Versus", qui, à en croire certains critiques affranchis est le livre "coup de poing" qui remet à l'heure les pendules du polar français. Bon, je crois que je vais rester à l'ancienne heure et relire un ou deux polar de Pierre Bourgeade.


Ci dessous une critique de Marc Villard
http://www.marcvillard.net/spip.php?article187
Ci dessous une de Hubert Artus
http://www.rue89.com/cabinet-de-lecture/la-serie-noire-detient-le-fils-de-berurier

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aime moi Casanova - Antoine Chainas.

Message par Replay le Jeu 12 Juin - 22:39

Puissamment littéraire, dit Rue 89, qui le compare à ADG et à Céline.

Je n'achète pas de Serie Noire ou alors il faut que je sois sûre que j'aimerai. Le dernier était un Christopher Moore. C'est cher, les lettres se voient à travers la page. Le grand format, c'est peut-être parce que le lectorat du polar à l'ancienne devient... ancien, et qu'il faut ménager ses yeux presbytes ?

Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aime moi Casanova - Antoine Chainas.

Message par edmond Gropl le Sam 14 Juin - 0:30

Replay a écrit:Puissamment littéraire, dit Rue 89, qui le compare à ADG et à Céline.

Est-ce que le chroniqueur le pense vraiment?, encore pour ADG, pourquoi pas, mais Céline..

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aime moi Casanova - Antoine Chainas.

Message par Replay le Lun 16 Juin - 23:27

On est plutôt d'accord avec toi sur le site à l'ombre du polar :

La diarrhée verbale du mastard est aussi affaire de style, et Chainas forcément en rajoute, empile, déverse bile et rage. D’où la référence, pour certains, à Céline. Ce qui nous semble un brin excessif, Chainas restant très en dessous du délirant verbe célinien, de cette langue torturée, malaxée, essorée, inventée par le gars de Meudon. On se calme donc sur la plume exceptionnelle, moins bouillonnante et torrentielle également que celles d’Ellroy ou de Peace.

(à propos de Versus, du même auteur)

Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aime moi Casanova - Antoine Chainas.

Message par Replay le Sam 21 Juin - 19:51

Je ne crois pas qu'il soit au sommet de son art.
J'ai commencé ce livre et arrêté à la page 31, je n'irai pas plus loin.

Le côté crudités et dégueulasseries ne me gêne pas. Le roman s'ouvre sur une scène de baise dans des toilettes pas très entretenues. Je me suis dit "tiens, ça promet". Bof.

Il y a, d'abord, une question d'écriture. Des passages très bien écrits, et des trucs, je me demande....
"Son sexe était tordu de manière douloureuse à l'intérieur de la fille, mais il ne pouvait pas s'empêcher d'y aller franco. De la pistonner, de l'empaler jusqu'à plus soif. Jusqu'à ce que quelque chose craque. [...]
Les chiottes étaient sales. Elles puaient l'urine, les fèces et la transpiration infectée."

Les fèces ? pourquoi pas les matières fécales, tant qu'on y est ? ( c'est pour éviter la répétition de "merde" plus loin ?)

L'écriture chaloupe, comme si elle se cherchait. Des morceaux de phrases qui s'envolent, et paf, une platitude de la plus belle eau. Les dialogues sont très bien, puis improbables.
Je ne vois absolument pas ce qui peut rappeler Céline. Ce n'est pas du tout la même famille d'écriture.

Ce qui m'a ennuyé le plus, c'est d'avoir l'impression que je regardais un film, que j'entendais les personnages parler, que je voyais le décor, et que tout était "trop", comme dans ces polars métissés d'un peu tout, de séries américaines, de vieux noir et blanc avec le chapeau sur l'oeil, de Breston Ellis, de Tarentino.

Je n'ai pas décollé, je n'y ai pas cru, pour le peu que j'en ai lu ce n'est pas un bon roman pour moi, mais pas non plus un livre abominable.

Auteur à suivre.


Dernière édition par Replay le Mar 9 Sep - 0:23, édité 3 fois

Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aime moi Casanova - Antoine Chainas.

Message par edmond Gropl le Sam 21 Juin - 20:01

La deuxième partie est plus interessante, mais ça reste de l'écriture leader price. .

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aime moi Casanova - Antoine Chainas.

Message par txoa le Sam 21 Juin - 20:05

Ecriture leader price... Du style discount qui vient polluer nos abords ?

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aime moi Casanova - Antoine Chainas.

Message par Replay le Sam 21 Juin - 20:06

Je vais regarder "Versus", plutôt. J'ai lu quelques critiques à droite à gauche, je ne comprends pas trop les dithyrambiques. Mais je ne trouve pas que ce soit de l'écriture leader Price sinon. Plutôt à la mode, le style "efficace je t'en mets plein la vue".

Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aime moi Casanova - Antoine Chainas.

Message par Replay le Sam 21 Juin - 20:07

Essaie, Txoa, dis nous sket'en penses.

Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aime moi Casanova - Antoine Chainas.

Message par txoa le Sam 21 Juin - 20:10

Je ne sais pas...plein de bons trucs à lire pour l'instant dont une relecture des raisins de la colère, alors Chainas...

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aime moi Casanova - Antoine Chainas.

Message par Replay le Sam 21 Juin - 20:14

Oui. D'autant que, comme disait Gropl, c'est un peu cher.

Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aime moi Casanova - Antoine Chainas.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum