Babylon A.D. - Mathieu Kassovitz (2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Babylon A.D. - Mathieu Kassovitz (2008)

Message par stalker le Sam 14 Mar - 4:37

.

Dans un futur proche où le monde, ravagé par la guerre, est en proie à l'anomie et aux intégrismes de tous ordres, un mafieux nommé Gorsky engage Hugo Cornelius Toorop, un mercenaire cynique et désabusé. Celui-ci devra escorter de la Russie à New York une jeune fille se prénommant Aurora pour la livrer aux mains d'une secte richissime. Mais au cours de leur périple, la jeune fille adopte un comportement de plus en plus étrange et Toorop en vient à soupçonner qu'elle cache un secret qui pourrait être un dangereux virus.



« Sauvez la planète.
A chaque fois que j’ai vu cet autocollant sur un pare-choc, j’ai pas pu m’empêcher de me marrer.
Sauvez la planète
Pour quoi faire ? De quoi ? De nous-mêmes ?
Et Dieu, alors ? Est-ce qu’il peut rien pour nous ?
Moi je crois qu’il bougera pas. Dieu nous a tout donné pour voir ce qu’on allait en faire.
Des putains de rats de labo s’en seraient mieux sortis. »

Pas vraiment nouveau, ce message. Mais je me demande bien ce qu’on pourrait inventer de plus nouveau. Peut-être pourrions-nous nier son contenu ? Ce serait une idée ça. Dépasser l’inéluctable et foncer droit sur lui néanmoins, tous potentiels humains confondus, en prétendant ignorer la destination.

Je ne parlerai pas du film au regard du roman dont il s’inspire : Babylon babies, de Maurice G. Dantec – je l’ai abandonné à la page 178 (je viens de retrouver le marque-page qui représente une sculpture en pierre de lave de Volvic, de Alexandre Gherban), l’année de sa sortie : en 1999. L’envie me vient de le reprendre, un de ces jours, mais pas grâce au film. Plutôt à cause de lui.
Outre la trame du livre, qui semble respectée, je soupçonne Kassovitz de n’avoir retenu pour son scénario que les ingrédients propices au film d’action – post-moderniste, au ton Mad-Maxien remis au goût du jour, agrémenté d’un zest de Blade Runner (qui, du coup, n’aurait pas vieilli du tout), puis Enki Bilal pour l’Est où débute le récit.

Quelques décors valent le détour, mais bien trop shootés à l’effet spécial et à la bande original d’enfer. Les scènes de baston et de tirs croisés s’enchaînent, peu crédibles à cause du montage qui semble souffrir beaucoup plus que les corps en action – et à cause du bruitage, aussi, qui nous gâche à un moment donné un excellent morceau de Sepultura, mais bref...

Je songe sur l’instant à une éventuelle adaptation des Racines du mal, du même Dantec (le maudit), par un réalisateur dans le vent, où seules les séquences dignes d’un thriller sanglant seraient retenues, et où tout le discours de l’auteur du roman passerait à la trappe. Ou serait survolé, compressé, réduit à quatre répliques tranchantes en introduction. Point barre. La suite grouillerait d’un suspens pas pensable et de séquences où des victimes innocentes et atrocement mutilées, égorgées, éventrées, démembrées, partiellement dévorées, seraient livrées en pâture au spectateur qui, de toute façon, ne demande que ça.
Alors pourquoi se priver ?
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon A.D. - Mathieu Kassovitz (2008)

Message par edmond Gropl le Sam 14 Mar - 16:41

J'ai lu quelque part que ce film a un fort succès à l'étranger.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon A.D. - Mathieu Kassovitz (2008)

Message par stalker le Sam 14 Mar - 17:10

Je me suis posé la question, s'il avait reçu de bons échos ou pas.
En France, je n'en ai pas beaucoup entendu parlé.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon A.D. - Mathieu Kassovitz (2008)

Message par edmond Gropl le Sam 14 Mar - 21:27

En France le film a été descendu par la critique mais je crois qu'il marche bien dans les pays de l'est.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon A.D. - Mathieu Kassovitz (2008)

Message par txoa le Dim 15 Mar - 1:51

Avoir fait tombé le mur pour Babylon A.D, ça laisse rêveur...
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon A.D. - Mathieu Kassovitz (2008)

Message par Zorba le Dim 29 Mar - 22:45

Suite à cette critique, je l'ai vu.

Étrange. Le scénario est original (même s'il fait penser au Fils de l'Homme combiné d'un Matrix du Cinquième Élément), la mise en scène a du puch, les scènes d'action sont efficaces, la musique prenante, les acteurs pas mauvais... et pourtant...ça ne prend pas. Comme une mayonnaise loupée, les ingrédients sont tous là, mais c'est un coup dans l'eau.
avatar
Zorba

Messages : 36
Date d'inscription : 13/06/2008
Localisation : Une morne plaine, dans le Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon A.D. - Mathieu Kassovitz (2008)

Message par Varg le Mer 22 Avr - 16:05

C'est mercredi donc c'est jour de cinoche...

J'ai commencé par le pire avant d'attaquer quelques merveilles des années 40, 50 et 60 et je dois dire ne pas avoir été déçu. Globalement d'accord avec ce que Stalker en a dit et les références repérées par Zorba. Avec plus de Besson que de Cuarón quand même...

C'est un film d'action filmé comme le pire film d'action, un montage épileptique des scènes d'action, une échelle de plan et un cadre tout à fait quelconques, une omniconfiance en des effets spéciaux dont certains frisent l'escroquerie... Si il y avait un message religieux, métaphysique ou autre, j'l'ai pas vraiment vu...

Kassovitz ne fait pas grand chose de la brochette d'acteurs à gros cachetons qu'il a réuni : Mélanie Thierry nous fait sa Leeloo, Depardieu est enfin montré sans maquillage, le couple Rampling-Wilson déchire sa race dans le grotesque et la sublime Michelle Yeoh est sous utilisée... Quant à Vin Diesel, les mots m'ont toujours manqué pour décrire ce que son jeu évoquait pour moi... Il n'y a que Jérôme Le Banner qui m'a semblé à la hauteur de son rôle... Seul avantage, l'anglais utilisé est tellement basique qu'on peut le mater sans sous-titres...

Je n'avais pas lu le bouquin de le Dantec (me suis arrêté aux deux premiers) et cela ne me donne pas envie... Ni de voir un autre film de Kassovitz d'ailleurs.


Dernière édition par Varg le Jeu 23 Avr - 11:37, édité 1 fois
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon A.D. - Mathieu Kassovitz (2008)

Message par txoa le Mer 22 Avr - 18:59

Pourtant "métisse", "la haine" et "assassin(s)", c'était pas mal. Après il a pris le melon holywoodien.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon A.D. - Mathieu Kassovitz (2008)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum