Deleuze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deleuze

Message par limbes le Lun 16 Fév - 15:54

« On dit aux gens : « Parlez ! Parlez ! Allez-y, parlez ! Exprimez-vous ! » Et voyez… C’est terrible le direct. "Allez, exprimez-vous directement ! " Mais ce qu’ils ont à dire, - ça je le dis d’autant plus que je le vis, sauf cas exceptionnel, sauf quand j’ai bien préparé – qu’est-ce que vous ou moi, on a à dire ? Quoi, sinon précisément les clichés dont on se plaint quand on nous les impose quand nous ne parlons pas. Et qu’est-ce que nous entendons à la radio, à la télévision ? Qu’est-ce que nous voyons de jour en jour ? Et plus c’est direct, plus c’est pathétique. On voit des gens, quand on les convie à parler, dire exactement les clichés contre lesquels protestaient quand ils disaient « On m’empêche de parler ». (…) Je vais dire exactement ce qui me faisait marrer quand c’est l’autre qui le disait et je me disais « Oh quel con ! ». Je vais dire la même chose parce qu’il n’y a pas deux choses à dire. Passez à la radio, passez à la télé, vous vous retrouverez crétin. Pourquoi ? Mais pour quelque chose qui nous dépasse. Il est évident que, direct ou pas direct, vous ne pourrez dire que ce que vous abominez quand vous l’entendez, et avec effroi vous vous direz : « Mais c’est moi qui vient de dire ça ! » Si bien que la vraie tâche aujourd’hui, c’est précisément arriver à des vacuoles de silence. Arriver à vraiment rompre avec cette espèce de pression sociale, mais à tous les niveaux, qui nous force à parler, qui nous force à donner notre avis. »
(Gilles Deleuze, cours sur le cinéma 4 mai 1982).
avatar
limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum