Eraserhead - David Lynch (1977)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eraserhead - David Lynch (1977)

Message par stalker le Mer 11 Juin - 5:35

.

In heaven, chante cette douce voix monstrueuse, à plusieurs reprises, dans le film.
Pixies reprendra l’air.
In heaven, everything is fine.
Elle va rester cette voix. Cette fille aussi, elle va rester.
Et cet étrange personnage, en tout premier lieu, qu’incarne John Nance : Henry.
Il restera.



Henry a tout l’air de travailler dans un complexe industriel irrespirable, déshumanisé.
Il rentre chez lui. Chez lui, c’est triste. Dehors comme dedans, il fait tout le temps nuit. Il semblerait que l’ascenseur soit un calvaire, que le radiateur soit capricieux et que la voisine de palier soit troublante.
Mais Henry a une petite amie. Il semblerait qu’elle attende un bébé. Il semblerait que Henry se voit dans l’obligation de rencontrer les parents de cette petite amie. On dirait bien qu’ils sont un peu bizarres. Peut-être même qu’ils vivent dans le quartier – dans cet univers nocturne que David Lynch a posé comme un décor quotidien qui n’aurait rien de suspect ; rien d’irrespirable. Tout y serait normal, acceptable. Ce serait un décor quotidien qu’on finirait par ne même plus voir, même plus regarder, tellement on aurait grandi avec, dedans, comme il faut.
Ce serait peut-être l’enfer.

.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum