Le Gourou des terres-froides - Nicole Provence (2007)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Gourou des terres-froides - Nicole Provence (2007)

Message par edmond Gropl le Mar 10 Fév - 17:04

On parle souvent de polar régionnaliste, ça tombe bien, j'ai acheté ce livre pour cela, ça se déroule dans un coin perdu où je me rends quelquefois.
Le livre raconte la vengeance d'une jeune fille, jouet sexuel d'un gourou dans une secte. Vengeance minutieuse et terrible, pour peu qu'on y accorde du crédit. (j'ai en tête un film asiatique , Old boy ou un autre, qui utilise le même schéma de vengeance)

Une qualité: c'est plutôt bien écrit, un style classique agréable à lire. Les meilleures pages sont celles consacrées à la nature. J'ai eu aussi l'impression de lire à quelques moments un polar tordu de chez Harlequins avec une rupture terrible entre le romantisme d'une histoire d'amour entre deux jouvenceaux et la réalité de deux êtres détruits.
Une autre qualité; Il y a une certaine audace dans l'approche du sujet, ça ne va pas assez loin mais c'est déjà bien d'aborder le sujet de la pédophilie, une audace réactionnaire, mais au moins il y a sujet de polémique.
( c'est un sujet souvent maladroitement abordé dans le polar, sauf chez Andrew wacchs, je recommande vivement "le mal dans le sang" de chez rivages, noir, Ellroyen, furieux et polémique)

Un gros défaut: on apprend rien car les opinions de l'auteur (en gros, "A mort les pédophiles") apparaissent trop souvent pour accorder du crédit à l'hypothétique réalité du criminel.
Soit, ça existe, les sectes et les manipulateurs, les gourous pédophiles (celui-ci se livre a un traffic de vidéos avec des "pays de l'est", pourquoi des pays de l'est?), on en trouve également dans l'église catholique et surtout dans les familles, mais, pour ma part, je ne sais pas vraiment de quoi il en est exactement,(l'argument pédophile est toujours employé concernant les sectes et c'est pas toujours vrai, quelquefois oui, mais c'est toujours tres délicat pour connaître la vérité) ce livre ne m'apprend rien, il ne fait qu'entretenir des fantasmes et chauffer la meute des partisans de la peine capitale.

Et puis ça fait deux polar francais contemporains que je lis et deux fois que je tombe sur des trucs pro-peine de mort. Ca doit être signe de quelque chose dans le polar Français.


edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Gourou des terres-froides - Nicole Provence (2007)

Message par novi le Mar 10 Fév - 18:40

Et puis ça fait deux polar francais contemporains que je lis et deux fois que je tombe sur des trucs pro-peine de mort. Ca doit être signe de quelque chose dans le polar Français.

Je m'apprétais à dire : au niveau des éditeurs francais ! ET puis, grosse fatigue et du coup, no comment.

novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Gourou des terres-froides - Nicole Provence (2007)

Message par stalker le Mer 11 Fév - 3:31

Je ne pense pas qu'il s'agisse seulement d'une histoire de polars ou d'éditeurs, mais plutôt d'une mentalité répandue, au sens social, global. La peine de mort, comme l'avortement, par exemple. Ces questions qui touchent à la vie humaine font toujours l'objet d'oppositions radicales, sans nuances. C'est le bien et le mal qui se cherchent des noises sur un grand ring intitulé morale.
La plupart du temps, les opinions qu'on émet à ces sujets ne sont pas le fruit d'une réflexion personnelle, mais plutôt l'adhésion à un courant de pensée déjà existant, dans lequel on se range par commodité et non par conviction intime.

C'est facile de dire "C'est pas bien", "C'est vraiment mal", quand on n'est pas concerné ; nullement touché par la question dans son propre quotidien et son environnement affectif. Tout aussi facile de prétendre le contraire ("C'est bien", "Je suis pour"), pour les mêmes raisons exactement, quand on dispose seulement d'informations distantes (la télévision, la radio, Internet).

Bref, je note Andrew Wacchs.
J'en parlerai volontiers avec Nicole Provence à l'occasion, mais pas sur Internet.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Gourou des terres-froides - Nicole Provence (2007)

Message par edmond Gropl le Mer 11 Fév - 11:52

Oui, mais, ça me dérange moins de lire certains arguments dans le courrier des lecteurs du Figaro ou d'entendre des trucs au bistrot, mais dans le polar qui est censé être un genre s'interressant au crime et ce qui s'en suit, le fait que des auteurs et des éditeurs proposent des textes où l'argument "les monstres méritent la mort" sont défendus, ça signifie quelque chose.

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Gourou des terres-froides - Nicole Provence (2007)

Message par novi le Mer 11 Fév - 11:56

Je dirai que voila un systéme où les gens concernés subissent la loi des gens non concernés, c'est ainsi que se déclarent les guerres dans l'indifférence ou l'approbation relativement génèrale.

C'est ainsi que l'accusé d'un box de cour d'assises est jugé par procuration par mdame Michu et msieur jean-Paul.

Appliqué à la littérature, ce n'est plus ensuite qu'une question de ligne éditoriale, plus où moins affichée.

Le plus étonnant, c'est que durant ces dernieres générations, les enseignants de ce pays pour une grande majorité ont tenter et ont eu pour doctrine, de développer la capacité de réflexion individuelle et que malgé cela, il éxiste pourtant un lectorat jeune quant à ce style d'ouvrage.

Je n'ai donc pas fini pour ma part d'étre classé dans la catégorie des ouvrages immoraux, des auteurs pas fréquentables, avec les difficultés éditoriales que cela suppose. Alors même que des ouvrages pronant la peine de mort et appellant par cela même à la non reflexion, mais bel et bien aussi, à la loi du talion. A l'euthanasie eugénique, si ces gens veulent étre logique avec eux mêmes. ET ils sont eux ! Catégoriés comme moraux et surtout politiquement corrects!

novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Gourou des terres-froides - Nicole Provence (2007)

Message par stalker le Mer 11 Fév - 14:55

edmond Gropl a écrit:Oui, mais, ça me dérange moins de lire certains arguments dans le courrier des lecteurs du Figaro ou d'entendre des trucs au bistrot, mais dans le polar qui est censé être un genre s'interressant au crime et ce qui s'en suit, le fait que des auteurs et des éditeurs proposent des textes où l'argument "les monstres méritent la mort" sont défendus, ça signifie quelque chose.

Je pense que ce type d'idée (les monstres méritent la mort) est l'effet direct des exemples de réactions que tu cites : courriers des lecteurs ou conversations de bistrot (ou espaces ouverts aux internautes pour réagir à chaud à la lecture d'un article sur un sujet d'actualité - très instructif aussi).
On doit pouvoir parler de "demande du public" ?
Quoi qu'il en soit, il s'agit d'opinion publique, et je trouve que la phrase de Novi a tout son sens ici : (...) un système où les gens concernés subissent la loi des gens non concernés. Même si on ne possède pas toutes les clés, toutes les notions (ou un minimum suffisant) liées à un sujet particulier, on peut dire ce qu'on en pense, ici ou là. Et voilà.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Gourou des terres-froides - Nicole Provence (2007)

Message par txoa le Sam 14 Fév - 18:27

edmond Gropl a écrit:

Et puis ça fait deux polar francais contemporains que je lis et deux fois que je tombe sur des trucs pro-peine de mort. Ca doit être signe de quelque chose dans le polar Français.
Je ne sais pas si tu peux déduire quelque chose sur le polar français actuel. Mais la Société se radicalise, et rien de tel que faire appel à l'Ignoble pour justifier son besoin de sang.
Stalker et Novi: les gens non-concernés jugent des gens concernés. Heureusement, ça s'appelle le Tiers. Qui pourrait être concerné ? Le père de l'enfant mort ? Combien de meurtres commis au nom de la Justice, alors... La Justice demande, que dis je, nécessite un peu de détachement. Après, on peut asséner l'argument massu, "oui mais si c'était ton fils..." Evidemment que j'aurais envi de tuer. De tuer mais pas de Justice.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Gourou des terres-froides - Nicole Provence (2007)

Message par stalker le Sam 14 Fév - 18:49

Bien sûr, dans cet exemple, ce Tiers est indispensable par définition.
Mais lorsqu'il apparaît sous la forme d'une manie conditionnée par une dépendance aux médias de l'information et qu'il autorise n'importe qui à se prononcer au sujet de n'importe quoi, cela devient du bavardage inaudible fondé sur rien, ou seulement fondé sur les grandes lignes émise par un porte-voix suspect.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Gourou des terres-froides - Nicole Provence (2007)

Message par novi le Sam 14 Fév - 19:44

Mais la Société se radicalise, et rien de tel que faire appel à l'Ignoble pour justifier son besoin de sang.

Absolument !

les gens non-concernés jugent des gens concernés. Heureusement, ça s'appelle le Tiers. Qui pourrait être concerné ? Le père de l'enfant mort ? Combien de meurtres commis au nom de la Justice, alors... La Justice demande, que dis je, nécessite un peu de détachement. Après, on peut asséner l'argument massu, "oui mais si c'était ton fils..." Evidemment que j'aurais envi de tuer. De tuer mais pas de Justice.

Oui en théorie, moins vrai en pratique !

Mais je parlais uniquement des inculpés et non point des victimes. Quant à leurs ayants droits si l'on peut dire; il y aurait justement beaucoup à dire. Beaucoup d'exempes réels démontrant que les victimes ou leurs proches savent souvent faire la différence entre justice et vengeance.

Mais cela, c'est dans la réalité des cours d'assises et non point dans des romans purement imaginés, sans aucunes réfèrences à des faits divers authentiques.

C'est souvent là que le bat blesse dans ce genre de littérature ; le décalage.

novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Gourou des terres-froides - Nicole Provence (2007)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum