La balance - Bob Swaim (1982)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La balance - Bob Swaim (1982)

Message par stalker le Lun 9 Fév - 4:28



A l’époque, il y avait encore des inspecteurs. Celui-ci se nomme Palouzi. Il est interprété par Richard Berry. Personnellement, je le trouvais assez efficace et crédible à cette époque (malgré ses airs agaçants de play-boy qui n’ont jamais desservi aucune cause, sans doute à mi-chemin de Belmondo et Delon, mais en version mal remixée).
Peut-être aurait-il dû entreprendre un virage dans sa carrière ensuite, ou travailler avec d’autres réalisateurs et producteurs. A ma connaissance, ses derniers échecs en date s’intitulent Un ange et Les insoumis. Deux sombres navets qui jouent les sangsues collées à un genre qui tente déjà difficilement de se réincarner dans une époque réticente.

Suite à l’assassinat d’une de ses balances, Palouzi en cherche une nouvelle afin de coincer un caïd redoutable nommé Massina. Mais Massina seul n’intéresse pas Palouzi ; c’est tout son réseau que le flic veut détruire. Disons-le de cette façon : ce flic se fiche éperdument des individus, du moment que ces derniers lui permettent d’accomplir ses missions de flic et de nettoyer les quartiers corrompus. Peu importeront les méthodes.

Ce sont les méthodes, je pense, qui font tout l’intérêt de ce film. Les méthodes employées par ce flic et l’équipe qu’il dirige, après avoir choisi comme cible une pute et son compagnon (qu’on considère comme son mac, puisqu’ils vivent ensemble – et ce n’est pourtant pas le cas). Peu importe, l’opportunité est trop évidente aux yeux de Palouzi, qui saute dessus et envisage, par tous les moyens, de s’introduire dans la vie du couple et de la détruire, peu à peu ; de la torturer même, cette relation ; de la retourner dans tous les sens, d’en chercher les failles et les atouts, de jouer avec à la façon d’un gosse doté d’une autorité quoi qu’il en soit irréductible.

A noter, la très bonne prestation de Philippe Léotard et de Nathalie Baye (le tandem fonctionne assez bien), et celle de Tchéky Karyo.
20 ans avant Gangsters, de Marchal, et 20 ans après Le doulos, de Melville, il y eut La balance et les années qui riment avec. Il y a plein de films qu’on verrait différemment s’ils n’étaient pas interprétés par des comédiens qu’on apprécie, mais plutôt par des inconnus.
Cela dit, pour cette raison précisément, on ne les verrait peut-être pas.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La balance - Bob Swaim (1982)

Message par novi le Lun 9 Fév - 21:25

Il y a plein de films qu’on verrait différemment s’ils n’étaient pas interprétés par des comédiens qu’on apprécie, mais plutôt par des inconnus.
Cela dit, pour cette raison précisément, on ne les verrait peut-être pas.


Je plussois fortement !

D'ailleurs à mon sens, ce film interprété par des inconnus comme le fait parfois ken Loach, y aurait gagner une crédilité incroyable vu l'excellent scénario.

Les seuls qui sont crédibles à 100% là dedans, c'est Kario et Ronet (j'ai oublié" cet excellent acteur,comme quoi ); Leotard ne l'est guére lui....

D'ailleurs, le seul polar qu'il ait vraiment tourné en vrai, fut à la Baule, chez moi et là aussi, il fut pas crédible en dealer tocard. Bon, ça l' empèche pas d'avoir été un grand artiste quand même.

Mais je rêve de polars joués par des inconnus, je pense que ça changerait la donne (Depardieu vient de se vautrer avec Diamant 13, Marchal commence à marcher à coté de ses pompes aussi.
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La balance - Bob Swaim (1982)

Message par novi le Lun 9 Fév - 21:58

Puiqu'on évoque des acteurs inconnus ?

Une apparté que notre hôte pourra déplacer dans un autre fil s'il le pense nécessaire, ou que cela vaille la peine.

C'est une question à l'ami Drone ou à toute autre intervenant ayant une réponse. Bref, quelq'un connait il un polar, où les personnages ne sont pas nommés, ni prénom, ni nom ?

Je veux dire de maniére intentionnelle, de façon à souligner que l'identité importe peu pour des gens en ayant plusieurs par exemple, truc genre usual suspect dans l'intrigue mais plus opaque.
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La balance - Bob Swaim (1982)

Message par txoa le Lun 9 Fév - 22:07

Dans reservoir dogs, ils sont nommés par couleur (mister pink, mister orange, etc...)
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La balance - Bob Swaim (1982)

Message par novi le Lun 9 Fév - 22:17

txoa a écrit:Dans reservoir dogs, ils sont nommés par couleur (mister pink, mister orange, etc...)

Ouai effectivement, mais c'est une façon originale certes, de les nommer quand même.

Pour préciser, la difficulté intérèssante pour l'intrigue, l'ambiance, le coté noir et blanc, de laisser une partie de personnages, les méchants, dans la pénombre identitaire.

Je pense par exemple à "Its a free word" et la scéne de l'enlévement trés intense, d'où des ravisseurs, l'on ne sait que l'accent slave pour identité. (dés que j'ai un moment, je chronique ce film d'ailleurs,c'est un polar noir de noir).
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La balance - Bob Swaim (1982)

Message par stalker le Lun 9 Fév - 22:36

novi a écrit:
(dés que j'ai un moment, je chronique ce film d'ailleurs, c'est un polar noir de noir).

Très bonne idée.
Tu n'as plus qu'à trouver un moment.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La balance - Bob Swaim (1982)

Message par edmond Gropl le Lun 9 Fév - 23:10

novi a écrit: Bref, quelq'un connait il un polar, où les personnages ne sont pas nommés, ni prénom, ni nom ?
.

Celui qui me vient tout de suite à l'idée c'est "mortelle randonnée" (tres grand roman). On ne connait le principal personnage que sous ce terme "l'oeil".

Il doit y en avoir d'autres.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: La balance - Bob Swaim (1982)

Message par stalker le Lun 9 Fév - 23:31

Juste une parenthèse au sujet de ce film (Mortelle randonnée) que j'ai chroniqué récemment après l'avoir revu sur une cassette VHS bruyante pourrie : il a été réédité en DVD, en série limitée, chez Folio Policier (qui fête ses 10 ans), livré avec le roman dont le film est tiré, et signé Marc Behm.
Fermeture de la parenthèse.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La balance - Bob Swaim (1982)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum