Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte - Thierry Jonquet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte - Thierry Jonquet

Message par limbes le Mar 10 Juin - 0:16



Si le roman noir se caractérise par une vision pessimiste du monde, et des héros qui perdent quoi qu’il arrive, pas de doute, Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte est bien un roman noir.
Un roman noir, ou un reportage journalistique ?

Dans un périmètre circonscrit imaginaire, une ville inventée de banlieue parisienne, Certigny, Thierry Jonquet injecte des personnages et relate des faits, certains tirés de la réalité, le reste n’étant que littérature, comme il le précise dans une note à la fin de son ouvrage.

Alors, entre factuel et fictionnel, dans cette zone trouble, intermédiaire, T. Jonquet a-t-il fait surgir la réalité sociale des banlieues, ou une réalité sociale ? Soulève –t-il un coin du voile, ou pas ?

En tout cas, c’est un roman qui interroge, d’abord sur ses propres prismes selon le genre de lecteur Lambda qu’on est, et puis sur ceux de l’auteur, forcément.
Là, en écrivant, je me demande s’il est possible d’appréhender le champ social par la fiction quand elle est nourrie, voire organisée, par des convictions… D’un autre côté, est-ce possible d’écrire sur la réalité sociale sans porter son propre regard sur celle-ci ?
Ce qui m’a gênée mais c’est de l’ordre du sentiment diffus, personnel, à prendre avec toutes les pincettes de la subjectivité, c’est le décalage entre un propos qui se présente comme objectivement - parce que basé sur des faits réels, avec plusieurs personnages, autant de focalisations semblant exclure le point de vue de l’auteur - subversif (ce qu’il se passe vraiment, dans les banlieues, vous le saurez enfin, vous qui ne voulez rien voir, rien entendre… surtout vous, bien- pensants de gauche) et des éléments qui me paraissent ressortir pour partie des convictions de l’auteur et qui sont peut-être discutables, mais sans que ce soit suffisamment net pour permettre au lecteur un regard critique.
Il y a un vague côté règlement de compte à OK Corral qui jette un peu le trouble sur l’entreprise…

Bien que Thierry Jonquet pointe des phénomènes qui me paraisse indéniables : la violence, la faillite du politique, de l’école, les économies parallèles, l’impuissance de la police et de la justice, la tentation d’un islam radical nourrie d’antisémitisme (sous l’œil complaisant d’une certaine partie de l’extrême gauche), il propose une clé de lecture des évènements qui me paraît assez proche de ce qu’on entendu et vu dans les médias à l’époque, et qui va dans le sens d’une représentation de la banlieue qui me paraît partielle, et pas seulement parce qu’existent d’autres réalités à l’intérieur que celles décrites habilement par T. Jonquet.
En créant cet endroit imaginaire, figé dans le temps et dans l’espace, il m’a semblé que l’auteur indiquait que la violence qui s’y localise – réelle – était à déconnecter complètement du reste de la société française, qu’elle lui éclate par moments à la gueule mais sans rien lui devoir, sans rien lui emprunter, comme si elle était mû par une logique propre, une nature propre de l’ordre du monstrueux. Comme si l’intention de départ, diablement intéressante (une approche globale, une analyse d’ensemble de la réalité des banlieues) se cristallisait sur une opposition binaire Eux (les barbares) – Nous (les autres), évacuant ainsi tout un champ de ramifications complexes.
Je vais lire d’autres livres de lui, pour voir. Ne serait-ce parce qu’ils ne sont pas si nombreux à explorer ces terrains-là…

limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte - Thierry Jonquet

Message par edmond Gropl le Mar 10 Juin - 1:43

Je l'ai lu recemment (par fidélité à T.Jonquet), je l'ai pas terminé. Je pense à peu pres comme toi.
Ca pourrait se résumer dans le titre "Ils sont votre épouvante et vous êtes leur craintes", qui est le "vous"? qui est le "ils"? et est-ce qu'il n'y a que ce rapport qui existe? dieu merci non.


Ceci étant, j'aime beaucoup THierry Jonquet mais il devient de plus en plus assomant (ce qui ne m'empechera pas de lire le prochain)

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte - Thierry Jonquet

Message par Replay le Mer 11 Juin - 20:09

J'ai lu ce livre quand il est sorti. J'avais entendu quelqu'un en parler à la radio et je me suis dit "tiens, un livre qui cause des problèmes des banlieues, ce n'est pas si fréquent".
Il en a déchaîné une tempête avec ce roman!
Il avait presque fini de l'écrire quand les voitures ont commencé a brûler, et le livre est sorti avant l'assassinat de Ilan Halimi par le Gang des Barbares. Cette affaire affreuse donne à voir quelque chose d'encore pire sur "les troubles" ou "les problèmes" ou "les évènements" de cette époque.
Je n'aime pas beaucoup les romans de Jonquet, je n'aime pas son style, ses personnages, et ce livre là, pour moi, n'échappe pas à la règle. Les personnages ne sont pas des personnes, mais bien des personnages un peu lourds, carrés, sans surprise.


Est-ce qu'on peut reprocher à Jonquet de ne pas avoir embrassé son sujet d'une façon plus vaste et plus profonde ?
C'est un roman, ce n'est qu'un roman, pas un manifeste politique ni une étude sociologique.
Oui, mais il ne montre que ce qui ne va pas, que des gens bornés, manipulés ou en échec, alors que la banlieue ce n'est pas que ça?
Les hard boiled qui ne parlaient que de corruption, de flics pourris, de mafias, de gangs, de pauvres filles et de destins brisés ne faisaient pas dans l'humanisme joyeux et optimiste non plus. Critiquer le choix de l'auteur en disant "il aurait pu mettre un personnage positif, tout de même, tout n'est pas si noir, il y a des gens bien là-bas aussi", c'est faire comme ces catholiques qui reprochent aux écrivains leurs personnages sans espoir dans un monde sans Dieu.
Qu'est-ce qu'il fait, le polar français, avec ça ? qui sont les écrivains qui se plongent là dedans ?
Je crois que ls auteurs de polar évitent le sujet par peur d'avoir un discours critique sur des gens dont on préférerait être solidaire, des prolos, des pauvres, des enfants d'exploités, d'immigrés.On n'a pas envie d'avoir l'air de se mettre du côté des racistes, des exploiteurs, des flics qui font des bavures. Très peu d'écrivains s'y risquent, et Jonquet est dans la lignée des écrivains de polar qui appuient là où ça fait mal.
J'ai l'air de le défendre, mais je suis d'accord aussi avec ce que tu dis, Limbes, et en plus, je trouve que comme roman, ce n'est pas terrible; mais dans dix ans, si on se dit : qui a dénoncé, à l'époque, la montée de l'intégrisme, de la violence et des racismes dans les cités, on ne trouvera pas grand monde parmi les écrivains engagés plutôt à gauche.
Parmi les livres qui plantent leur sujet en banlieue, mais plus anciennement parus, j'ai préféré les nouvelles de Marc Villard ou les livres de Prudon (Nadine Mouque, excellent) ou , dans le registre fable satyrique, le voltairien Carnet d'un voyageur zoulou dans une banlieue en flammes de Pierre Jourde. (très rigolo, méchant, caustique et abominablement réac).

Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte - Thierry Jonquet

Message par limbes le Jeu 12 Juin - 14:51

Replay, je suis d’accord avec le fait qu’un roman ne peut pas tout embrasser, ou décomposer le monde entier.
Mais c’est intéressant ce que tu dis, car en réfléchissant il me semble néanmoins qu’il y a parfois des oeuvres dites de fiction qui en disent plus sur une société, ou une époque donnée, voire sur l’homme, qu’une analyse sociologique par exemple.
Un truc de l’ordre de l’intuition, ou une observation fine et dépourvue d’a priori.

En fait je n’ai pas eu vraiment l’impression que Thierry Jonquet appuyait là où ça fait mal ; ou alors seulement pour partie. Dans une certaine mesure, ça ferait plus mal à « nous » s’il avait considéré le « eux » non pas comme extérieur, autre, mais bel et bien comme intérieur, une émanation vivante du reste de la société, ne serait-ce parce que s’y déroulent les mêmes valeurs mortifères (« staraquisation », culte de l’avoir et du paraître, etc). Est-ce que la « racaille » est, comme il semble le dire, un bout de main naturellement et irrémédiablement mutilée à amputer (car inopérable), et le reste du corps social pourra respirer tranquille ? Ou est-ce qu’elle n'est pas plutôt dans notre corps malade, et ce serait tout le corps, alors, qu’il faudrait traiter (ou alors jeter d’une falaise hop, on n’en parle plus, bon débarras l’être humain) ?

limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte - Thierry Jonquet

Message par Replay le Jeu 12 Juin - 18:26

limbes a écrit:en réfléchissant il me semble néanmoins qu’il y a parfois des oeuvres dites de fiction qui en disent plus sur une société, ou une époque donnée, voire sur l’homme, qu’une analyse sociologique par exemple.

Oui. Nous sommes d'accord. Tout écrivain de polar devrait penser à ça : )

Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte - Thierry Jonquet

Message par stalker le Jeu 12 Juin - 19:13

Je viens de commencer La vie de ma mère !, du même auteur, écrit en 1994. Je n'ai pas lu Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte, mais la forme et l'approche ont l'air très différentes, même si le terrain investi est le même, et certaines questions posées aussi. J'en reparlerai après lecture.
Quelqu'un l'a lu ?

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte - Thierry Jonquet

Message par txoa le Jeu 12 Juin - 20:58

Pas moi.
En ce qui concerne, "ils sont...., vous êtes...", d'accord avec tout ce qui a été dit. Règlements de compte (Ceux internes à Ras l'front, Daeninckx suivi par Jonquet et d'autres accusent Gilles Perrault et Quadruppani d'antisémitisme d'extrème gauche), clichés...
C'est jamais faux, les clichés, juste réducteurs. Le voyou devenu intégriste après être passé par la case zonzon, cliché, le jeune en échec scolaire se convertissant à l'islamisme radical, cliché, le mec d'ultragauche antisémite, cliché....

Où il y a une réelle gène, c'est lorsque, en filigrane, l'antisionisme est assimilé à de l'antisémitisme. Ce credo, largement galvaudé est une escroquerie intellectuelle.

De grosses ficelles, donc, pour un roman très moyen...

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte - Thierry Jonquet

Message par edmond Gropl le Jeu 12 Juin - 21:18

Des grosses ficelles oui
Un roman moyen oui,
C'est reducteur oui ( comme tout roman engagé, en quelque sorte.
C'est pas faux, oui (donc c'est vrai)

Ca a le mérite de lancer le débat sur plein d'aspect de ces problèmes de banlieue, de parler de l'antisémitisme qui existe ( j'ai pas terminé le livre mais est-ce qu'il parle du racisme anti arabe de la communaté juive)et je trouve que globalement, Y'a un tout qui se tient. C'est assomant mais ça se tient. Y'a pas beaucoup d'oeuvre qui arrivent à un point de vue un peu panoramique.

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte - Thierry Jonquet

Message par edmond Gropl le Jeu 12 Juin - 21:22

limbes a écrit: un bout de main naturellement et irrémédiablement mutilée à amputer (car inopérable), et le reste du corps social pourra respirer tranquille ? ?

J'avais pas pensé à ça.

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte - Thierry Jonquet

Message par edmond Gropl le Jeu 12 Juin - 21:32

[quote="stalker"]Je viens de commencer La vie de ma mère !, du même auteur, écrit en 1994. Je n'ai pas lu Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte, mais la forme et l'approche ont l'air très différentes, quote]

Je pense, mais je n'en suis pas sur, qu'a un moment, a partir de Moloch peut-être, Thierry jonquet a décidé d'ecrire des pavés un peu lourdingue. Peut-être pour des raison commerciales, par manque d'inspiration formalle, ou peut-être par professionalisation de son activité d'écrivain. C'est un des rares écrivain français de roman noir qui a un large lectorat. Dans les derniers, il a vraiment tendance à charger la mule.

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte - Thierry Jonquet

Message par txoa le Ven 13 Juin - 9:35

edmond Gropl a écrit:Des grosses ficelles oui
Un roman moyen oui,
C'est reducteur oui ( comme tout roman engagé, en quelque sorte.
C'est pas faux, oui (donc c'est vrai)

Ca a le mérite de lancer le débat sur plein d'aspect de ces problèmes de banlieue, de parler de l'antisémitisme qui existe ( j'ai pas terminé le livre mais est-ce qu'il parle du racisme anti arabe de la communaté juive)et je trouve que globalement, Y'a un tout qui se tient. C'est assomant mais ça se tient. Y'a pas beaucoup d'oeuvre qui arrivent à un point de vue un peu panoramique.

C'est vrai que ça se tient.
Non, pas un mot du racisme anti arabe de la communauté juive. Ca ne va que dans un sens. Peut être qu'il faut chercher dans la littérature israëlienne, intéressante à ce qu'il paraît, pour trouver ce sujet. En France le débat me paraît faussé, arc bouté à des stéréotypes dont Jonquet se fait le rapporteur.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte - Thierry Jonquet

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum