The brave - Johnny Depp (1997)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The brave - Johnny Depp (1997)

Message par txoa le Mer 31 Déc - 21:02


"Rafaël, derniers jours" de Gregory Mc Donald est un de mes romans préférés. Et comme j'aime bien Johnny Depp, son côté à la fois "in" et "out", j'étais content de voir l'adaptation de l'un par l'autre.
Déception, vous l'aurez deviné. Lorsque le romancier décrivait un lumpenprolétariat âpre, un personnage alcoolique, frustre et illettré, Johnny Depp, tout en respectant le décor global du film (un bidonville près d'une décharge), l'édulcore dans une lumière ocre, le remplit de personnages plus décalés qu'autre chose, fait de Rafaël un petit délinquant assez débrouillard, finalement et beau comme Johnny Depp, avec ses chemises bien ouvertes sur son poitrail imberbe.
Et que dire des roucoulades sur fond de coucher de soleil et de ce sentimentalisme dégoulinant propre au tout venant du cinoche US ?
Le pivot du roman est au début lorsque le producteur de Snuff movie décrit à Rafaël ce qu'il devra subir. C'est dur, très dur. Cette scène là n'existe pas dans le film et Marlon Brando fait du Brando fin de vie par amitié pour Depp.
On notera toutefois, une partition musicale d'Iggy Pop assez délicate, avec beaucoup de guitare, quoique un peu surutilisée.
Bof, donc.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum