The element of crime - Lars Von Trier (1984)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The element of crime - Lars Von Trier (1984)

Message par stalker le Dim 7 Déc - 22:09



Premier volet de la trilogie des "E" (qui se compose également de Epidemic et Europa), The element of crime se déroule sous hypnose et remonte le temps, 20 ans exactement, enfouis dans la mémoire d'un flic lancé sur les traces d'un tueur en série.

C'est une plongée lente, comme au travers d'une eau trop boueuse, diluée au rouge, au jaune et à la nuit, où les corps du passé resurgissent tous moites. On n'est pas dans le filtre sépia des vieilles photographies ; on est dans un bain graphique qui donne à l'écran les airs d'une éponge douteuse qui envisage de nous imbiber de son jus.
Et elle y parvient. Très vite. Elle nous absorbe.
Elle nous expédie dans un univers étouffé où les murs s'écorchent, où les visages et les regards suintent leur histoire ; où toutes les choses qui composent le décor sont usées, cabossées, griffées, dégoulinantes, en permanence soumises au nocturne et aux ampoules fiévreuses.
On suit l'enquête du flic pas à pas ; on lui colle à la peau pour ça. Tandis que lui mène une quête et que le film interroge l'essence même de l'intrigue à travers le cinéma et la littérature, et pose le doute en situant "l'élément du crime" non pas dans la société, mais dans la nature de l'Homme.
A partir de là, tout bascule. Ce n'est plus un flic qui nous guide, c'est un criminel potentiel. Mais alors qu'advient-il du criminel initial ?

Et qu'advient-il du spectateur, lorsqu'il constate que lui aussi transpire ?



Archive : Le coin polar
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum