La mélodie des cendres - Hervé Sard (2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La mélodie des cendres - Hervé Sard (2008)

Message par stalker le Ven 14 Nov - 4:32



C’est une forme de duel irrationnel, entre deux femmes qui portent le même prénom et qui ont toutes deux disparues, il y a 20 ans, au même endroit. Un casse-tête parsemé d’indices qui vont se révéler et se combiner en vitesse ralentie ; s’incruster dans la quête de deux hommes : un flic, officiellement désigné pour mener une enquête, puis un homme dont le sang n’est pas étranger à cette intrigue, et dont la volonté de comprendre s’avère plus forte que la raison qui pousserait d’ordinaire un individu à continuer de vivre dans l’ignorance, en dépit des ombres qui planent au-dessus de lui.

L’une des premières choses qu’on ressent dans l’écriture de Hervé Sard, c’est qu’elle est passionnée. Il n’y a pas de raccourcis, ni d’empressement de piquer la plume dans les détails croustillants, grinçants, sordides. Pas d’intention de séduire le lecteur conventionné. Les personnages se révèlent peu à peu, au fil des chapitres qui les présentent, puis à mesure que l’enquête se poursuit, l’air de rien, par des petits détails, des gestes qui pourraient paraître insignifiants si on les isolait du contexte.

Ce sont des personnages qui respirent, cohérents et chargés. On décide de les suivre et de partager leur convictions, ainsi que leurs doutes, simplement parce qu’ils nous ressemblent beaucoup. Ils sont bizarres. On a envie de dire d’eux qu’ils sont complètement timbrés. Qu’un sacré grain les habite. Que ça ne tourne pas rond dans leur tête. Mais c’est sans doute parce que rien ne tourne rond autour d’eux. C’est sans doute pour cette raison qu’ils nous ressemblent et qu’on décide de les suivre dans des histoires pareilles.
Ce n’est pas qu’une intrigue "hyper bien ficelée", c’est aussi une loupe suspendue au-dessus d’individus qui clochent, mais qui continuent d’avancer, malgré tout. Une petite peuplade de personnages pleins d’anomalies, de séquelles et de goûts curieux. Aucun n’est lisse, ni super héros, ni donc vainqueur.
Des individus comme on en croise probablement tous les jours, donc, mais une intrigue qui questionne, certainement parce qu’on ne regarde plus les individus qu’on croise tous les jours.


Editions Krakoen

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum