Entre ses mains - Anne Fontaine (2005)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entre ses mains - Anne Fontaine (2005)

Message par stalker le Mer 12 Nov - 6:35



A Lille, Claire, 30 ans, travaille dans une compagnie d'assurances. Elle mène une vie harmonieuse et sans histoires avec son mari Fabrice et sa fille Pauline.
Un jour, elle fait la connaissance de Laurent, un vétérinaire venu la consulter pour une affaire de dégât des eaux. Ils vont bientôt se revoir, au cabinet du vétérinaire, puis au zoo, où Laurent travaille également, et leurs relations vont rapidement prendre un tour plus personnel.
Ce dernier ne fait pas mystère de son seul véritable intérêt : il est un séducteur, ou plutôt "un prédateur de femmes", un chasseur infatigable et jamais satisfait. Mais avec Claire, il semble poursuivre un autre but, qu'il ne connaît pas lui-même.




Lui, on l’a déjà croisé dans C’est arrivé près de chez vous. Elle, a fait sa première apparition à l’écran dans Romuald et Juliette, de Coline Serreau. Le tandem est inattendu et le contexte dans lequel se rencontrent les deux personnages ne présage rien.
Peu à peu, l’histoire se tisse, comme une toile d’araignée. Ce sont des répliques et des regards qui la font, besogneuse et insidieuse. Le scénario et la mise en scène ne cessent de jouer avec le recto et le verso des personnages, d’en suggérer les angles obscurs et de nous reporter aussitôt après sur la lumière. Ce serait une histoire d’amour, si tout allait bien. Nous pourrions y croire, si seulement la nuit cessait de tomber.

C’est une histoire de démons intérieurs qui remontent en surface lorsque les circonstances s’y prêtent, c’est à dire lorsque des êtres humains riment avec les démons. Une histoire de tueur en série, comme un prétexte à nous révéler des êtres et des vies, dans tout ce qu’elles ont de banal, de vulgaire, de lisse, nourries au petit détail insignifiant qui va nous permettre d’approcher au plus près les personnages.
Pas de démonstration dans l’image. Aucune scène sordide. Pas de temps mort, ni d’instants superflus. C’est la vie qui passe, l’air de rien, comme un fichu nuage noir.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum