Miami vice - Michael Mann (2006)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Miami vice - Michael Mann (2006)

Message par stalker le Jeu 30 Oct - 19:02

Miami... Deux agents fédéraux et la famille d'un informateur ont été sauvagement exécutés. Une nouvelle enquête commence pour Sonny Crockett et son coéquipier Ricardo Tubbs, avec une certitude : la fuite qui a permis ce massacre en règle provenait des sommets de la hiérarchie... Les deux inspecteurs découvrent rapidement que les tueurs étaient au service de la Fraternité Aryenne, organisation suprématiste liée à un réseau de trafiquants internationaux doté d'un système de protection ultra-sophistiqué. Poursuivant leurs investigations, les deux partenaires prennent contact avec l'administratrice
financière du cartel, Isabella, une sinocubaine aussi experte en investissements et transferts de fonds qu'en blanchiment d'argent. La séduisante Isabella offre contre toute attente à Sonny une chance d'exorciser ses démons
...



Initialement, la série télévisée culte des années 80 aurait pu être un film. Mann, alors producteur de la série, l’aurait souhaité, convaincu qu’il était de tenir là une matière propice. Le film qu’il réalise en 2006 montre à quel point le réalisateur aurait eu tort de s’abstenir de la mettre en œuvre à sa guise.
Les années nous auront permis de digérer les Sonny Crockett et Ricardo Tubbs du petit écran, afin de mieux les (re)découvrir sur le grand. Ce que la télévision devait se tenir à survoler nous parvient ici de plein fouet, tant dans l’exploration des personnages que dans celle de la ville elle-même, de son approche, de ses caractéristiques ; du choix de Mann de jouer avec sa topographie et ses propriétés climatiques ; de l’intégrer à l’histoire au même titre que ses comédiens.

C’est un film d’action. Un policier sombre et absolument dynamique. C’est la substance tirée d’une série américaine qu’on décide de mettre au goût du jour et d’infliger, à l’évidence, à ce qu’on aurait coutume de désigner comme du cinéma américain, au sens spectaculaire, médiocre et gratuit. Un de ces rares pavés balancés dans la mare du cinéma hollywoodien ; celui qui s’efforce de déteindre sur d’autres continents et dont on se défend en prétendant développer la psychologie, miser sur la dimension humaine au détriment de l’action et du drame figuré.
Les prêtres du film policier français actuel ont du pain sur la planche, cependant ; ceux qui confondent esthétique et plastique ; psychologie et mouchoirs Kleenex. Ce jeu de comparaisons est déplacé. Encore faut-il comparer ce qui est comparable. Certains réalisateurs se passent de comparaisons pour défendre et présenter leurs films. Ils savent ce qu’ils font et savent comment le faire, sans forcément emprunter à d’autres, sans s’appuyer sur des œuvres existantes pour vendre leur travail.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miami vice - Michael Mann (2006)

Message par txoa le Jeu 30 Oct - 21:35

Je ne sais pas ce que Mann a voulu dire avec ce film. C'est, par ailleurs, un réalisateur qui me laisse de marbre généralement. C'est "caliente", voiture, col retourné, ray ban, frime de mauvais goût (pléonasme)...Mais pourquoi ? Pour mettre à distance ? Non, trop premier degré. Pourquoi alors ? Pour "rendre hommage", comme ils disent, à une mauvaise série des 80's ? Ou pour faire de l'entertainment adroit et bien calibré et amasser un bon vieux paquet de pognon ?
Film vu et oublié dans le quart d'heure qui a suivi.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miami vice - Michael Mann (2006)

Message par Varg le Ven 31 Oct - 0:10

txoa a écrit:
Film vu et oublié dans le quart d'heure qui a suivi.
+1

Une histoire creuse et une mise en scène chichiteuse, prétentieuse très flatte-couillons... Désolé de n'avoir pas plus à dire tant j'ai trouvé médiocre, hypocrite, vaniteuse cette resucée de l'une des pires séries des années 80.

Bon Gong Li est toujours aussi belle mais il y a de nombreux films réussis où la voir...
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miami vice - Michael Mann (2006)

Message par stalker le Ven 31 Oct - 1:22

Les avis sont partagés, c'est excitant.
Pour reprendre ton terme, Varg, je craignais justement de découvrir à travers le film une resucée de la série TV. C'est le contraire qui a eu lieu, pour ma part. Et je ne parle pas de l'histoire en soi (à vrai dire, je me suis un peu balancé de l'histoire), je parle du savoir-faire d'un réalisateur.
Une fois de plus, je parle surtout de la forme du film, et non de son fond, au sens narratif (il n'y en a pas, de toute façon ; ce n'était pas l'objectif de Mann). Bien sûr, il y a hommage à la série, c'est la moindre des choses, c'est évident. C'est culturel.

Au sujet des voitures, col retourné, ray ban, frime de mauvais goût, Txoa, je suppose qu'il faudrait qu'on s'organise une sortie collective du côté de Miami pour aller vérifier si les choix de Mann en la matière ne sont que du "plein la gueule" ou s'ils reflètent effectivement les réseaux dont il est question dans le film.
Je l'ignore.
Je pense qu'il y a beaucoup plus que les accessoires à retenir d'un tel film, mais bref.
Mon commentaire aspirait surtout à établir quelques parallèles, ainsi que des nuances fortes, avec les prétentions hexagonales et les tentatives de nous les faire avaler. Mais on met tout dans le même sac, en France, puisqu'on dispose de peu d'arguments. On mélange tout. On est incapable de se détacher d'un angle de vue déterminé, histoire par exemple de se rendre à l'angle de vue opposé pour vérifier l'aspect du paysage depuis lequel on parle.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miami vice - Michael Mann (2006)

Message par Varg le Ven 31 Oct - 10:05

Justement, c'est le "savoir-faire" de Mann au service de ce néant qui m'a le plus irrité. Dire "...gadez comme je sais bien filmer... me parait inutile, vain et - je le répète - hypocrite.
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miami vice - Michael Mann (2006)

Message par txoa le Ven 31 Oct - 11:08

Mann a toujours eu beaucoup de "savoir faire". Il est doué. Mais au service de quoi ?
A Hollywood, il est considéré comme un "yesman", un réalisateur mercenaire qui dit oui à tout ce que les studios lui proposent, du moment que ça rapporte.
J'ai fait le deuil de voir Mann faire un film personnel. Même ses films les plus abordables (Ali et un autre avec Russel Crowe dont j'ai oublié le titre) sont formatés au possible.
Tu parles de la comparaison avec les films français ? (j'ai envi de dire européen). Jamais Mann ne fera un film de la puissance de "le fils" des Dardenne. Jamais il n'aura cette audace de filmer de dos aussi longtemps son personnage afin de faire sentir la menace et la tension.
Mais, couillon que je suis, j'embraye sur un débat rétrograde à l'heure où nombre de films US sont financés par des capitaux français, où les scénaristes US viennent piocher en Europe de quoi nourrir leur imaginaire et où quelques réalisateurs européens vont chercher aux USA les moyens à la mesure de leur ambition.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miami vice - Michael Mann (2006)

Message par edmond Gropl le Ven 31 Oct - 11:54

stalker a écrit:On est incapable de se détacher d'un angle de vue déterminé, histoire par exemple de se rendre à l'angle de vue opposé pour vérifier l'aspect du paysage depuis lequel on parle.

Dans le cadre de ce "2 flics à Miami", c'est tellement lisse qu'il est difficile de pouvoir determiner un angle de vue. Comment se positionner dans un "néant" pareil ?
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miami vice - Michael Mann (2006)

Message par stalker le Ven 31 Oct - 16:24

Ma comparaison visait uniquement les films policiers français ; pas le cinéma français. Ce serait un autre débat où Michael Mann n'aurait pas beaucoup de poids. Et je ne parlais effectivement que du savoir-faire d'un réalisateur ; pas des éléments que vous exposez dans vos remarques. On ne parle pas du tout de la même chose, ou disons qu'on ne considère pas les films sous le même angle. C'est toujours mieux que de tous applaudir en choeur et au même son de cloche, ou d'aligner les mêmes mots sur les mêmes sujets, je me dis.

Vivement le prochain Mann.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miami vice - Michael Mann (2006)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum