Incardona et Gravé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Incardona et Gravé

Message par rotko le Jeu 30 Oct - 13:26



Fausse route, editions des enfants rouges.

Antonio Bobino, dit « Bobo », s’est échappé de prison. Il est environ 22 heures, c’est l’hiver. L’histoire commence à ce moment là. Près d’un hameau, il aperçoit une Plymouth garée et une jeune femme dans un cabine téléphonique. Il décide de se cacher dans le coffre

Il n'est pas au bout de ses surprises, et le lecteur non plus.

Le début, tout particulièrement est magnifique : ce paysage d'hiver dans trois ou quatre vignettes avant qu'on voie un homme qui court dans la neige...

cliquez ici et vous jugerez par vous-même


clic !


et il y a ce site avec un entretien des deux auteurs (du texte et du dessin).

Vous citez Hammett, Selby ou Ellroy, des maîtres du roman noir avec des styles particuliers. On pourrait presque dire que chacun d’eux y est allé de sa touche personnelle dans la palette du noir afin de mieux sonder l’aspect obscur de l’âme humaine. Il y en a d’autres : Crumley, Pouy, Raynal, Pagan, Siniac, Manchette, Crews, Chandler, Leonard, Scerbanenco, Cacucci, Levison

dit Incardona à son interlocuteur...

rotko

Messages : 26
Date d'inscription : 30/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://grain-de-sel.cultureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum