Miserere - Jean-Christophe Grangé (2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Miserere - Jean-Christophe Grangé (2008)

Message par stalker le Mer 15 Oct - 3:06

J’ai localisé le bouquin pour la première fois dans une librairie de Argentat, en Corrèze, mais ç’aurait pu être n’importe où ailleurs, puisqu’il est partout.
Normal, c’est un best-seller.
Entendez par là une très forte vente, avant même qu’elle ait effectivement lieu. Cela dit, l’auteur a déjà fait ses preuves. Cela dit également, son public, croissant, ne trouve pas à redire sur le phénomène, ni sur le contenu-même des livres de Grangé.
Et, cela dit aussi, je ne l’ai pas lu.
Je le ferai peut-être un de ces jours, comme j’ai pu le faire d’un ouvrage de Franck Thilliez, à force d’en entendre parler de tous les côtés, en « bien », en « mal » ; il faut bien vérifier par soi-même un beau jour, plutôt que de se laisser spontanément emporter par les déferlantes extérieures, n’est-ce pas.

On en parle ici



Cette critique n’en est donc pas une et n’est qu’un prétexte pour parler de son titre, c’est à dire d’autre chose, mais peut-être pas, finalement. L’introduction d’un article du Monde, au sujet du roman de Grangé, m’épargnera une prose au sujet de l’origine de ce titre :

C’est la pièce la plus fameuse de toute la musique vocale européenne, le Miserere composé dans les années 1630 par Gregorio Allegri et qui n'était chanté que pendant la semaine sainte à la fin de l'office des ténèbres dans la chapelle Sixtine à Rome.
Ce motet pour neuf voix qui comprend la note la plus haute jamais chantée par une voix d'homme, ou plutôt d'enfant ou de castrat, suscitait l'émerveillement de tous les auditeurs, et sa partition est longtemps restée un des secrets les plus jalousement gardés du Vatican. Le pape en avait interdit toute reproduction. Mais, en 1771, lors de son passage à Rome avec son père, le jeune Mozart, âgé de 14 ans, assista à l'exécution du Miserere et parvint à reconstituer l'oeuvre de mémoire. Depuis, le Miserere est en quelque sorte tombé dans le domaine public, même si les musicologues discutent encore aujourd'hui pour savoir quelle doit être la version de référence, puisqu'au fil du temps les interprètes prirent l'habitude d'enrichir la partition de leurs propres ornements
.

Par la suite, Mozart fut accusé d'avoir volé la partition, car il paraissait impossible qu'un enfant de 14 ans pût, en aussi peu d'écoutes, retranscrire une partition considérée comme très complexe.

220 ans après la venue de Mozart à Rome, ECM produit une œuvre du même nom, composée par Arvo Pärt en 1989 et enregistrée en 1990.
C’est à cette œuvre-là que je voulais venir.
Pour dire qu’elle existe. Qu’on peut la prendre dans une médiathèque ou l’acquérir, puis la diffuser dans un endroit intime, juste pour soi, ou pour pas trop de monde, à haut volume, un soir ou un matin, à 14h ou en plein cœur de la nuit, s’injecter le Miserere de Arvo Pärt, juste pour voir, ou plutôt pour ressentir.

J’ignore quel effet produira le Miserere de Jean-Christophe Grangé sur mon corps et mon esprit – mon état du moment – mais son titre est splendide. Il est chargé. Et l’auteur ne l’a pas choisi par hasard. Je connais seulement les effets produits par l’écoute de celui de Pärt, jusqu’à aujourd’hui.
On n’est pas très loin du syndrome de Stendhal (ou syndrome de Florence).

En découvrant ce nouveau roman de Grangé, j’ai bien failli l’acheter, juste pour son titre. C’est terrible quand même. Je me demande si ça se soigne…

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miserere - Jean-Christophe Grangé (2008)

Message par txoa le Mer 15 Oct - 14:42

Oui mais tu ne l'as pas fait, tu as résisté, c'est bien. Acheter du Grangé, quand même...

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miserere - Jean-Christophe Grangé (2008)

Message par edmond Gropl le Mer 15 Oct - 15:25

Voila une bonne approche du livre.
C'est un peu comme les champignons, il faut être prudent.

Grangé et ses avatars ne seraient-ils pas les Jérome Kerviel du polar?

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miserere - Jean-Christophe Grangé (2008)

Message par txoa le Mer 15 Oct - 19:08

Ils sont plus malins.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miserere - Jean-Christophe Grangé (2008)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:55


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum