MR73 - Olivier Marchal (2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par stalker le Ven 26 Sep - 20:37

Un tueur en série ensanglante Marseille. Louis Schneider, flic au SRPJ, mène l'enquête malgré l'alcool et les fantômes de son passé. Le passé resurgit aussi pour Justine. 25 ans plus tôt, ses parents ont été sauvagement assassinés par Charles Subra. Schneider l'avait alors arrêté. Mais aujourd'hui, par le jeu des remises de peine et pour bonne conduite, Subra sort de prison. Cette libération anticipée va alors réunir Schneider et Justine, deux êtres qui tentent de survivre au drame de leur vie.



L’ouverture s’effectue sur un plan serré du flic Louis Schneider qui, depuis quelques secondes, répond ou ne répond pas aux questions d’une femme. L’image surgit, tranchante, proche du traitement du corps Sin City.
Le ton est donné.
Ce film est tiré d’une histoire vraie.

La plupart des espaces clos que l’on rencontrera apparaîtront en clair-obscur, délabrés ou simplement affectés par le temps et les éléments, qu’il s’agisse des locaux d’un commissariat ou d’appartements particuliers ; meurtris, travaillés au corps – des lieux à vif qui enferment des êtres blessés. On peut sans doute voir ici une forme de projection architecturale de l’espace mental. C’est efficace.
En terme de couleur, l’image sera sélective, concentrée sur une gamme non dénuée de sens et de résonance. Ces teintes seront souvent diluées à l’ombre, ou inversement, mais il arrivera à la lumière du jour de nous exploser littéralement à la face, à l’issue d’un tunnel.

Mais tout le long, Marchal insiste sur la douleur et le mal-être de ses personnages, en soulignant, surlignant et burinant ces états de la première à la dernière seconde ; en les transmettant aussi à d’autres personnages, au grain de leur visage, puis en contaminant les espaces qu’ils occupent. Et c’est étouffant.
20% de cinéma et 80% de colorants.
L’écran transpire le drame et la photographie suffoque sous une collection d’effets spéciaux qui se succèdent sans trêve. C’est trop. Le naturel en prend un coup, ainsi que la forme intégrale qui semble suffoquer sous des couches de maquillage. Et il en va de même pour les personnages, comme si le traitement de l’image tentait d’exprimer ce que les êtres seuls ne parviennent pas à rendre. Flous impressionnistes, ralentis qui tuent, incrustations de flash-back intempestifs, profondeur de champ à gogo…
Pourquoi cette overdose d’artifices, puisqu’il s’agit d’une histoire vraie ?
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par edmond Gropl le Mar 21 Oct - 10:12

J'ajoute quelques questions sur ce film moins mauvais que "36" mais pas vraiment terrible:
- Pourquoi ces voitures invraisemblales?
- Pourquoi aucun des personnages n'a l'accent Marseillais?
- Pourquoi dans les scenes tournées en nocturnes et à 200m de chez moi les rues sont vides alors que normalement y'a des voitures de partout, garées à la "va que je te pousse", y'a des poubelles de partout avec des rats qui se régalent.
- Comment un type avec un seau peut désarmer deux types pro armés de fusils à pompe? ( et vétus bizarrement de long manteaux avec police derrière)
- Pourquoi il pleut? et surtout pourquoi on passe d'un plan de beau fixe à un orage soudain alors que le soleil brille?
- Quel est le projet général de ce film? (j'ai l'impression de n'avoir pas tout compris)
- Quelle est donc cette histoire vraie ou plutôt qu'est-ce qui est vrai dans ce bordel? ( et surtout comme dit Stalker, si cette histoire est vraie, elle n'avait pas besoin de tout ces artifices)
- La commissaire dit "je tiens la ville", non, pas à Marseille, ca ne se dit pas.

Bon ça reste regardable et les acteurs sont plutot bons.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par txoa le Ven 8 Mai - 17:07

Vu ça.
C'est à se demander s'il ne s'agit pas d'une comédie tellement ça peut être drôle mais hélas....
Toujours le même problème avec Marchal, il ne peut s'empêcher d'estampiller son produit de "histoire vraie", ben oui, vous comprenez, moi je suis flic alors je connais, tout ce qui sors de moi n'a pas pour vocation de faire du blé, non, c'est pour témoigner.
Mais alors pourquoi utilise t il alors les clichés les plus éculés du film de genre, du style caricatural. Pensez donc: un flic ravagé par la culpabilité et l'alcool, flanqué d'un chat et conduisant une vieille américaine menant une enquête en solo et qui finit en justicier solitaire. Pousser le bouchon du film de genre aussi loin nécessite une part de recul, de mise à distance, ce que sait faire Guillaume Nicloux, par exemple. Marchal, non. C'est vrai, je vous dis, pas d'humour, aucune distance.
Et Auteuil qui en rajoute dans le pathos. Loin de moi de l'incriminer, il fait là où son réalisateur lui dit de faire.

La seule originalité reste dans la façon dont Marseille est (pas trop mal) filmé, en sombre mais là encore c'est gaché par ce qu'a dit Gropl, la flotte qui tombe en plein soleil et autre rigolades du genre.
Pour ce qui est de l'accent, Gropl, c'est un défaut que je fais à nombre de films mais là encore, Marchal pousse plus loin : il se trouve que ce film, apparaît Moussa Maaskri (vu dans dans Bye bye de Karim Dridi en 95) que j'ai eu l'honneur de connaitre du temps où il faisait du théatre dans les appartements des quartiers (un souvenir extraordinaire) et que j'avais contribué à faire passer là où je bossais à l'époque. Ce type a un accent marseillais au couteau qu'il a gommé pour l'occasion, il a presque l'accent d'un titi. Je doute que cela soit de son initiative.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par novi le Ven 8 Mai - 19:31

Pourquoi ces voitures invraisemblales?

La vieille américaine cité par Txoa ?

Bon j'ai pas éte voir ce film, pas intéressé ...rien contre Marchal en particulier, un ex-poulet qui fait donc des films de flics -logique !

Non je suis gavé, épuisé ma dose de patience envers les polars coté maison poulaga, les serial -killers m'amusent plus du tout - donc je parcours plus ces pages et je me déplace plus pour visionner.

Pourtant Marseille, plus cette comparaison avec Nicloux, ça m'intrique ?
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par txoa le Ven 8 Mai - 19:59

En soi, que le gars est une bagnole vintage n'a rien d'invraisemblable, c'est le cumul des clichés du genre qui l'est, dans la perspective d'une histoire vraie, bien entendu.

Justement, Nicloux aborde le genre en faisant du film de genre, avec la distance nécessaire. De plus, il ne va te vendre sa camelote en usant du fallacieux argument du V-cul.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par novi le Ven 8 Mai - 20:11

Nicloux a été flic ?

Je plaisante, mais pour Marchal ; n'est-il pas tombé maladroitement ou sincérement dans le piege tendu par les médias concernant son passé ?

Faut reconnaitre que cela doit étre compliqué de planquer un passé en relation avec une réalisation, la presse leur tombe dessus à bras raccourcis, non ?

Je suis dubitatif, d'un coté y a ce truc sociétal à la mode qui fait qu'on encense le bon gros gland ( c'est bien, il ressemble, s'assemble au lecteur lambda ) qui a écrit un truc ou il a rien à voir et d'un autre coté, on lynche joyeusement ceusses où forcément y avait collusion des genres.
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par txoa le Ven 8 Mai - 20:18

Ecoute, Novi, regarde ce produit de l'entertainment franchouillard, essaie d'aller au bout (c'est dur) et on en cause, c'est le plus simple. On peut juger ça sans faire allusion à Marchal et son pex profession brandie comme un étendard promotionnel, c'est d'ailleurs peut être le mieux. Juste le juger pour ce qu'il est, un navet.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par edmond Gropl le Ven 8 Mai - 20:20

txoa a écrit:En soi, que le gars est une bagnole vintage n'a rien d'invraisemblable,.

Si, il ne viendrait pas à l'idée d'un type un peu maniaque de sa voiture de venir la garer la nuit dans le centre de Marseille, c'est totalement invraisemblable, c'est grotesque, comme le reste.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par novi le Ven 8 Mai - 20:33

edmond Gropl a écrit:
txoa a écrit:En soi, que le gars est une bagnole vintage n'a rien d'invraisemblable,.

Si, il ne viendrait pas à l'idée d'un type un peu maniaque de sa voiture de venir la garer la nuit dans le centre de Marseille, c'est totalement invraisemblable, c'est grotesque, comme le reste.

Cela me fait grand plaisir de lire cette constatation parce que quelque part de nos jours, si l'on faisait lire 90% de la production polardeuse à des gens ""concernés" -ceux censés en étre la matiére- il dirait exactement la même chose : que c'est grotesque !

Et j'oublie le grand prix du quai des Orfévres à ce niveau ...

Ce qui veut dire que les poulets se feraient un plaisir à travestir la réalité une fois passé auteurs. Je n'en serais pas étonné.

Bon Txoa a raison : l'on devrait toujours s'intéresser à l'ouvrage et surtout pas à l'auteur.


Dernière édition par novi le Ven 8 Mai - 20:34, édité 1 fois
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par txoa le Ven 8 Mai - 20:34

Le fait d'en posséder une n'est pas invraisemblable.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par stalker le Ven 8 Mai - 20:42

novi a écrit:
Bon Txoa a raison : l'on devrait toujours s'intéresser à l'ouvrage et surtout pas à l'auteur.
Et tu devrais regarder MR73, à l'occasion. Histoire de l'avoir vu.
Mais peut-être que 36, quais des Orfèvres t'a suffit.
A propos, la mythique PJ va changer d'adresse, elle va déménager vers les Batignolles.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par novi le Ven 8 Mai - 21:01

Mais peut-être que 36, quais des Orfèvres t'a suffit.

Oui et non en fait...

Un film à moitié réussi, à moitié raté à mon sens...quelques bonnes scénes, beaucoup de mauvaises, une fin lamentable... bref l'ensemble est incohérent sinon grandiloquent.
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par txoa le Ven 8 Mai - 21:05

Navet, navet...tout n'est que navet à ne même pas mettre dans le couscous.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par Varg le Ven 8 Mai - 21:07

novi a écrit:Un film à moitié réussi, à moitié raté à mon sens...quelques bonnes scénes, beaucoup de mauvaises, une fin lamentable... bref l'ensemble est incohérent sinon grandiloquent.

Dit le gars qui défendait bec et ongles le cinéaste Marchal et son goût de l'authentique dans un autre fuseau.

Alors la vérité est ailleurs ?
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par novi le Ven 8 Mai - 21:23

Varg a écrit:
novi a écrit:Un film à moitié réussi, à moitié raté à mon sens...quelques bonnes scénes, beaucoup de mauvaises, une fin lamentable... bref l'ensemble est incohérent sinon grandiloquent.

Dit le gars qui défendait bec et ongles le cinéaste Marchal et son goût de l'authentique dans un autre fuseau.

Alors la vérité est ailleurs ?

J'essaie d'étre impartial dans la mesure où je suis pas trés amateur de polar vu du coté poulets ( où détective idem ). Je me dis donc que je dois pas étre bon client par avance à ce niveau et qu'il doit falloir laisser une marge d'appréciation différente à Marchal à ce sujet, d'autant que le personnage en lui même ne me dérange pas plus que ça.
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par Varg le Ven 8 Mai - 23:33

novi a écrit:J'essaie d'étre impartial dans la mesure où je suis pas trés amateur de polar vu du coté poulets ( où détective idem ). Je me dis donc que je dois pas étre bon client par avance à ce niveau et qu'il doit falloir laisser une marge d'appréciation différente à Marchal à ce sujet, d'autant que le personnage en lui même ne me dérange pas plus que ça.

Rien compris...
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par stalker le Ven 8 Mai - 23:48

Quelqu'un a-t-il vu Flics, de Marchal ? Une série en quatre épisodes, je crois.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par novi le Sam 9 Mai - 11:15

stalker a écrit:Quelqu'un a-t-il vu Flics, de Marchal ? Une série en quatre épisodes, je crois.

Oui à la téloche ; le truc ou il s'est plaint qu'on lui a faussé les personnages - il voulait des quincas, flics désabusés et on l'a obligé à des quadras style divorcés papa nounouille...

Faut que je me re-mémore le truc !

Il me semble qu'on était dans le même esprit d'un autre truc signé par Houssin auparavant avec le même acteur...celui de Houssin mettait en scéne son fameux commissaire Christini d'ailleurs.

C'est curieux comme les trucs un peu zarbis pas trop mal font jamais long feux à la téloche ; je pense qu'il y a un big probléme.
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par Manuel le Sam 9 Mai - 13:25

novi a écrit:

C'est curieux comme les trucs un peu zarbis pas trop mal font jamais long feux à la téloche ; je pense qu'il y a un big probléme.
Ben, le big problème, c'est que les scénaristes de télé travaillent avec des "bibles". J'en ai rencontré un, Stéphane Keller, qui écrivait pour la série jouée par Bernard Tapie. Il m'avait montré sa bible : épaisse comme un annuaire. Tout y était prévu, jusqu'au moindre détail. Dans ces conditions, il est impossible à un scénariste de faire quelque chose d'original ou novateur.
avatar
Manuel

Messages : 311
Date d'inscription : 23/04/2009
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://manuelruiz.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par novi le Sam 9 Mai - 14:54

En effet, il me semble avoir lu sur un programme téloche qu'il y avait une révolte des scénaristes en cours, qu'ils n'en pouvaient plus de la sclérose imposée...

Bon il me semble aussi qu'aujourd'hui, c'est un peu idem sous une forme plus larvée de la part de l'édition - la fameuse ligne éditoriale dont on sait bien à quoi elle correspond.

Le point intéressant, c'est la ligne de fracture possible...à quel moment le client va-t-il s'apercevoir qu'on le prend un peu trop pour un con ...pour l'instant, on sait que cette fracture s'est déja produite avec une partie de la population qui n'allume plus la téloche, ne lit plus beaucoup - mais après ?
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par Manuel le Dim 10 Mai - 20:06

stalker a écrit:Quelqu'un a-t-il vu Flics, de Marchal ? Une série en quatre épisodes, je crois.
Non. Par contre, j'ai vu "Central Nuit", une autre série créée par Olivier Marchal, et j'adorais. C'est une des rares (la seule ?) séries policières françaises qui a vraiment fait un effort de crédibilité, tant dans la reconstitution du commissariat que dans les scénarios. Je crois qu'elle passe encore sur NRJ12 (à vérifier).
avatar
Manuel

Messages : 311
Date d'inscription : 23/04/2009
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://manuelruiz.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par txoa le Dim 10 Mai - 21:07

Un peu suintante de bon sentiment, non ?
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par Manuel le Dim 10 Mai - 21:34

txoa a écrit:Un peu suintante de bon sentiment, non ?
J'ai dit qu'elle était bonne, pas qu'elle était parfaite !
avatar
Manuel

Messages : 311
Date d'inscription : 23/04/2009
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://manuelruiz.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par novi le Dim 10 Mai - 21:43

Avec Michel Creton le commissaire réac et Cornillac en inspecteur facho qui cogne sur tout ce qui bouge...

Je ne sais pas ce qu'en pensent les poulets, mais j'imagine que tous ça leur fait une image bien loin de la réalité et peu flatteuse en plus - parce qu'à part quelques jeunes cons qui ont pas encore morflés et se la jouent encore cow-boys d'opérettes pour à peine 2000 euros mensuels ; l'immense majorité, c'est plutôt le profil d'un petit fonctionnaire vite bedonnant avec deux momes qui l'attendent dans un lotissement à crédit sur 25 piges, des gars qui regardent des matchs de foot à la téloche, bref des gens trés ordinaires qui aspirent plutôt à la tranquillité : c'est à dire faire leur boulot selon les régles, non ?

Je suis toujours étonné de cette image qui est donnée parfois avec la complicité de certains poulets, autant dans des séries polardeuses que dans des reportages plus ou moins bidonnés, de cette profession de façon globale style des hommes durs pour pourchasser des gens durs ....sociétalement parlant , c'est tenter de faire accepter comme une normalité qu'un flic parle mal à un suspect, le houspille ...alors même qu'il s'agit d'attitudes répréhensibles au niveau de la discipline ( censée étre la force d'une armée ).

Dans ces conditions, une société ne peut avoir pour respect que ce qu'elle mérite.
avatar
novi

Messages : 681
Date d'inscription : 19/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par txoa le Dim 10 Mai - 21:44

C'est vrai, tu ne l'as pas dit mais dans cette série française comme dans toutes les autres, on ne peut que déplorer ça. Finalement, si il y a une recherche de crédibilité et de réalisme par le décor, elle est aussitôt gommée par ce sentimentalisme que je trouve assez répugnant. J'envie les séries US.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MR73 - Olivier Marchal (2008)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum