Politiquement correct

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Politiquement correct

Message par Replay le Mar 9 Sep - 16:14

Qu'est-ce que le politiquement incorrect ? (et correct) ?
J'ai un doute quand je lis cette expression, je ne suis pas certaine qu'elle ne signifie pas, pour celui qui l'énonce, exactement le contraire du sens que j'y mets, moi.
Pareil pour "ce qui est convenu". Une morale convenue. Un personnage convenu.


Dernière édition par Replay le Ven 12 Sep - 11:16, édité 1 fois
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politiquement correct

Message par txoa le Mer 10 Sep - 19:57

Je définis le politiquement correct comme un nivellement de la pensée qui consiste à ne jamais appeler les choses par leur nom. Les aveugles sont appelés non voyants, les sourds, non entendants, les impuissants, non bandants (euh, non, ça je ne l'ai jamais entendu), les gitans, des gens du voyage (et tant pis s'ils sont sédentaires), les noirs US, des afro-américains.
Dire de quelqu'un qu'il est arabe devient suspect, on lui préférera maghrébin (même s'il est syrien) qui ne va pas tarder à devenir douteux lui aussi.

Au delà de ces anecdotes langagières, le politiquement correct, à mon sens, pensé et diffusé par quelques uns, peut avoir des côtés terriblement néfastes car un nivellement de la pensée, un quasi contrôle de cette dernière: l'antisionisme se confond avec l'antisémitisme, le libéralisme devient incontournable, la lutte des classes est devenue une hérésie.

Une blague douteuse sur les belges, les ch'tis, les handicapés, les homos devient une affaire d'état, on invoque "la douleur des victimes" (le politiquement correct est très compatible avec la victimisation, concept très à la mode. Ca fonctionne bien aussi avec le communautarisme). Aujourd'hui, Desproges serait blacklisté, conspué, voué aux gémonies, traité d'antisémite, raciste, etc...
Il s'agit d'une censure qui ne dit pas son nom.

Pour ce qui est du livre de Bartelt, j'aurais dû dire "moralement incorrect", ç'eut été plus juste.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politiquement correct

Message par Replay le Mer 10 Sep - 23:05

Nous sommes d'accord. Une nuance: il n'y a pas de mal ni de danger à satisfaire ceux qui ne veulent plus qu'on les appelle par un nom qu'ils n'aiment pas. Le glissement de fille-mère à mère célibataire a enlevé un peu du mépris que contenait le terme précédent ( alors que si on regarde bien, les mots ne sont pas méchants .)
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politiquement correct

Message par txoa le Jeu 11 Sep - 9:35

Oui mais c'est ce qu'ils sont...
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politiquement correct

Message par Replay le Jeu 11 Sep - 12:42

Quand on loue un texte comme "politiquement incorrect", j'ai un petit clignotant qui s'allume.

Si on considère comme politiquement correcte l'attitude qui consiste, dans le choix des mots, à ne pas vouloir blesser, insulter, stigmatiser (en voilà un joli verbe à la mode) autrui, qu'est-ce qu'être politiquement incorrect ? Se moquer des circonvolutions, des embarras de langage? Ok. Il y a parfois des précautions de langage qui écrasent beaucoup de vérité ou rendent impossible la compréhension d'un évènement relaté.
Mais quand le politiquement incorrect, sous couvert d'impertinence, d'esprit frondeur, en appelle aux tutélaires Desproges ou Coluche* ou autres humoristes pour balancer de bons vieux trucs vraiment racistes, antisémites, etc... en se prétendant libertaire, anti censure, en raillant la "gauche humaniste et bien pensante"... oucékonva ?

* qui n'ont pas, eux, exposé dans leurs sketches, textes ou interviews des idées racistes, révisionnistes ou assimilées.

Je ne dis pas ça en réaction à ce que tu écris au dessus, Txoa. C'est juste que je me demande si "politiquement incorrect" ne prend pas le sens de " Je dis tout haut sans honte et en rigolant ce que les affreux réac (ou pire) pensent tout bas"
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politiquement correct

Message par txoa le Jeu 11 Sep - 19:53

Non, ça n'a rien à voir.
Evidemment que Coluche (que j'apprécie que peu, notamment pour les raisons que tu cites, après 81) et Desproges n'étaient pas racistes mais relis les textes, notamment du dernier cité, et dis moi si ils n'auraient pas été qualifiés de raciste ou antisémite. Je cite de tête et même ça, ça me fait peur, j'ai peur que Philippe Val vienne sur le forum:
"je soupçonne les juifs, pendant la dernière guerre, d'avoir montré une certaine antipathie à l'égard de l'occupant allemand."
Des comme ça, il y en a eu plein. Cette phrase, aujourd'hui, qu'on ne peut lire qu'au second degré, comment serait elle prise ?
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politiquement correct

Message par Replay le Jeu 11 Sep - 23:10

Non, Txoa, c'est de l'humour, sans question de degré. Les Juifs eux-mêmes racontent des histoires comme ça:
- Dis, Sarah, on s'est connus quand on crevait de faim, enfants, en Pologne, tu te rappelles que j'avais volé une pomme pour toi et que je m'étais fait prendre ?
- Oui, Moshe, mais il est tard, dors...
- Dis, Sarah, tu te rappelles, le soldat qui t'avait attrapée par les cheveux, quand j'ai voulu te défendre, celui qui m'a tant frappé?
- Moshé, arrête de te retourner comme ça, dors...
- Sarah, tu te rappelles quand on t'a emmenée et que tu as crié mon nom, dans la rue, qu'on m'a regardé et qu'on m'a empoigné aussi ?
- Moshé, tu te fais du mal avec tous ces vieux souvenirs...
- Sarah, et quand on est sortis du camp, si maigres... Et toi, tu m'attendais... Toujours, toujours tu as été là.
- Oui, Moshé, mais j'ai sommeil, où veux-tu en venir ?
- Sarah, je me demande si tu ne m'as pas toujours porté la poisse...
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politiquement correct

Message par limbes le Ven 12 Sep - 1:19

Il faut relire par exemple Les étrangers sont nuls de Desproges. C’est plutôt comment pousser à l’extrême le genre de discours « je ne suis pas raciste, mais », ou « je ne suis pas raciste, ma belle-soeur est noire ». C’est vraiment très drôle, fin et intelligent.

Extrait :
« Les Italiens.
Les Italiens sont appelés ainsi parce qu’ils gesticulent en mangeant des nouilles.
Il y a deux sortes d’Italiens. Les Italiens du Nord, qui vivent au Nord, et les Italiens du Sud, qui meurent au Sud.
Les Italiens sont tous des voleurs. Ils n’arrêtent de manger des nouilles que pour voler. Personnellement, il m’arrive souvent de voyager à travers l’Italie.
Eh bien, je peux témoigner qu’on ne m’a jamais rien volé. Quelle chance inouïe, ne croyez-vous pas ? (...)»

Moi j’ai l’impression que ces glissements de langage ne visent pas tant à satisfaire les « catégories » de population qu’ils recouvrent, qu’à noyer la réalité (comme on noie le poisson). Ce n’est pas forcément cynique, ça peut même partir de « bons sentiments », mais alors ils me paraissent complètement contre-productifs, dans le sens où ils ne permettent pas de lutter efficacement contre des inégalités qui procèderaient de différences, puisqu’on les nie.
Il ne suffit pas de changer les mots pour changer la réalité ; même si certains ont tout intérêt à le faire (je pense par exemple à l’heureux inventeur de l’expression « plan social »…).
« Naître libres et égaux en droits », ça ne veut pas dire naître libres et égaux. Je me rappelle plus du sketch de Coluche, mais on n’a pas tous les mêmes chances au départ, ni même au milieu.
D’un autre côté, ce qui est parfois gênant, chez les tenants de l’anti-politiquement correct, c’est un peu l’inverse, une forme de catégorisation et de réduction à outrance des êtres humains ; donc une réalité tronquée, là encore.
Dans les deux positions il me semble qu’on n’est pas dans la nuance et la complexité des choses…
En plus, comme tu le dis, Replay, on a franchement du mal à s’y retrouver, puisque personne ne va se dire politiquement correct, et que tout et son contraire se revendique politiquement incorrect (comme le nec plus ultra de la pensée).

Après, au-delà du vocabulaire qui s’applique à des personnes, la tendance semble aussi plutôt à l'euphémisme, au flou, et aux écrans (au sens de ce qui masque). Je pense aux mots de la mort (« Machin nous a quittés », « Bidule est parti »), ou de la maladie (oncologie à la place de cancérologie par exemple).
Comme si l’homme, qui peut de plus en plus de choses – ou qui le croit-, ne supportait plus l’idée qu’il va mourir, et qu’il n’y pourra rien ; qu’il sera peut-être même bien malade, avant, ou pire, vieux.
Dans un cas finalement, le langage sert à masquer l’inaction (politique, individuelle, etc.) dans les possibles ; dans l’autre il fait croire à une action possible sur des évènements inéluctables, ou du moins, il cherche à faire oublier qu’ils le sont, inéluctables.
avatar
limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politiquement correct

Message par txoa le Ven 12 Sep - 9:55

Pour le dernier exemple cité (la mort), il me semble qu'il s'agit plus de pudeur que de politiquement correct. Ou d'une peur de sa propre condition mortelle qu'on maintient ainsi à distance.

Bien sûr, Replay, que les juifs, noirs, arabes ont leur blague (celle ci est très drôle) mais ce n'est pas de ça dont je te parle. Je vais tenter de retrouver certains écrits de Desproges.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politiquement correct

Message par Replay le Ven 12 Sep - 10:33

limbes a écrit: Ce n’est pas forcément cynique, ça peut même partir de « bons sentiments », mais alors ils me paraissent complètement contre-productifs, dans le sens où ils ne permettent pas de lutter efficacement contre des inégalités qui procèderaient de différences, puisqu’on les nie.

Il y a des gens, on dirait qu'ils guettent chacune des paroles de l'autre, qu'ils ont un livre sacré à la main ou un logiciel de détection de mots suspects dans le cerveau et qu'ils cherchent le verset pour te condamner et te faire avouer. Et l'accusé (qui a dit un truc genre plus tu vas vers le sud plus les villes sont crades ou trois collégiens turcs font règner leur loi à coups de poings au collège du quartier) panique et essaie de se justifier "non, je ne suis pas habité par le Malin, j'ai un grand père juif, une grand mère espagnole, un cousin évèque noir, ma meilleure amie est voilée et j'ai couché avec un Chinois alors je ne PEUX pas être raciste, quelle horreur". C'est toujours pareil: difficile de réfléchir tout seul, prendre en compte ce qu'on voit et non ce qu'on veut te faire voir, de chercher des solutions pratiques pour vivre mieux ensemble et surtout de faire la part des choses. Se conduire, en honnête homme, n'est-ce pas le contraire de l'adhésion instantanée au chant d'une meute?
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politiquement correct

Message par txoa le Ven 12 Sep - 18:39

C'est vrai. Mais il y a des meutes aisément reconnaissables, vociférantes, haineuses... Et puis il y en a d'autres qui, drapées de pastel, policées et bien pensantes, sont tout aussi nuisibles, voire plus. C'est dans cette meute là que je classe le politiquement correct, même si je reconnais que c'est une expression valise.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politiquement correct

Message par zero le Ven 12 Sep - 22:02

Je n'ai pas grand chose à ajouter sur le sujet.
Juste une coïncidence, je lisais hier sur un blog une longue citation de Derrida, concernant le politiquement correct, précisément. Elle va dans le sens de certaines de vos interventions.

« Produit d’importation, le dispositif nommé “ politically correct ” est aussi une arme à double détente ou, si vous préférez, un double piège. On n’échappe au premier coup que pour tomber au second. C’est donc le lieu d’un débat à haut risque. Aussi-vais-je essayer d’y aller lentement et prudemment. Mon irritation devant l’usage, et surtout devant l’abus, de ce pseudo-argument est d’abord une réponse française. Il faut laisser cette expression, “ politically correct ”, dans sa langue d’origine. Je regrette que l’on ait importé ce mot d’ordre ou ce slogan américain pour dénoncer tout ce qui ne plaît pas (car c’est bien ce qui se passe) ou pour accuser d’orthodoxie suspecte et rigide, voire de néo-conformisme de gauche, tous les discours critiques qui invoquent une norme ou rappellent une prescription éthique ou politique. Prenons par exemple l’affaire Renaud Camus. Dès que quelqu’un s’indigne à juste titre du contenu d’un tel livre (livre étonnant, d’ailleurs, par l’aveuglement ingénu et par la niaiserie “ sociologique ” qui s’y étalent à chaque page que par les pulsions et les tics littéraires “ vieille-France de droite ”), le voici accusé sans retard, par telle ou telle voix auto-autorisée, de vouloir instaurer une pensée, en vérité une police dite “ politiquement correcte ”. Je me suis donc depuis longtemps insurgé contre l’abus mécanique, surtout en France, et contre les effets rhétoriques et polémiques de cette expression armée qui, à coups de langue de bois (car là est en vérité la langue de bois), entend mettre au pas toute pensée critique, toute protestation, toute rébellion. Dès que quelqu’un s’élève pour dénoncer un discours ou une pratique, on l’accuse de vouloir établir un dogmatisme ou une “ correction politique ”. Cet autre conformisme, ce contre-conformisme me semble tout aussi grave. Il peut devenir une technique facile pour faire taire tous ceux qui parlent au nom d’une cause juste. Imaginez la scène : quelqu’un proteste contre telle ou telle perversion (disons le racisme, l’antisémitisme, la corruption politique, la violence conjugale, que sais-je, la délinquance ou le crime), on le montre alors du doigt en disant : “ Ca suffit avec le politiquement correct ! ” Nous savons que cette scène se reproduit partout, et justement dans la séquence que vous évoquiez : ceux qui se sont élevés contre telle ou telle phrase de Renaud Camus ont aussi été en somme accusés d’être “ politiquement corrects ” !
Il est toujours dangereux de traduire ou d’importer un terme de façon aveugle, ou, dans certains cas, de l’instrumentaliser, sans rappeler ou sans être capable de comprendre la provenance de son usage dans le contexte présent de la société américaine. La dénonciation de la poltical correctness y est à l’origine massivement conservatrice et organisée, il faudrait dire manipulée, par des groupes politiques conservateurs du Congrès et du Sénat. »
avatar
zero

Messages : 71
Date d'inscription : 11/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politiquement correct

Message par Varg le Sam 13 Sep - 6:15

Zero, merci pour cette citation de Derrida dont j'aime à savourer à chaque fois la démarche intellectuelle, à défaut de partager toujours ses conclusions.

Ce qu'il dit ici rejoint bien évidemment une autre instrumentalisation rendue visible cet été (car il y en a des quotidiennes dont on ne se rend pas compte).
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politiquement correct

Message par txoa le Sam 13 Sep - 18:33

Le politiquement correct serait donc progressiste (tendance Orwellienne, sûrement). Et ceux qui le dénoncent des conservateurs. Par l'absurde, voilà peut être le résultat du politiquement correct. C'est vraiment un concept d'une grande perversité.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politiquement correct

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum