7h58 ce samedi là - Sydney Lumet (2007)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

7h58 ce samedi là - Sydney Lumet (2007)

Message par stalker le Sam 16 Aoû - 13:47



Ce samedi matin-là, dans la banlieue de New York, tout semble normal dans la vie des Hanson. Alors que Charles, le père, passe un test de conduite, sa femme Nanette ouvre la bijouterie familiale. Leur fils aîné, Andy, s'inquiète pour le contrôle fiscal qui débute lundi. Et comme d'habitude, Hank, son frère cadet, se noie dans ses problèmes d'argent.
Mais à 7h58, ce samedi-là, tout va basculer dans la vie des Hanson.


Le synopsis est alléchant et le titre intrigue. C’est ce que je me suis dit en approchant ce film ; le nom du réalisateur me disant peu de choses, tout comme ceux des acteurs. Il y a des aveuglettes qui valent la peine, parfois. C’était un samedi, aux alentours de 1h00, pour ma part.

Sydney Lumet, Sydney Lumet…
Douze hommes en colère (1957), La colline des hommes perdus (1965), Serpico (1973), Le crime de l’Orient-Express (1974), L’avocat du Diable (1993), parmi la cinquantaine de films qu’il a réalisés.
Je vais me souvenir de Sydney Lumet dorénavant, après ce samedi-là.

Comme l’indique le synopsis, c’est une histoire de famille. Et l’histoire ne dépassera pas de beaucoup ces limites-là. Elle n’ira pas puiser dehors, sinon pour désigner ceux que la famille aura elle-même impliqués auparavant dans son cercle.
Auparavant, c’est à dire avant ce samedi précisément, où tout bascule. Comment, pourquoi, où, quand, qui, c’est à présent une question de séquences à assembler, à imbriquer, mais aussi à découdre et disperser, afin de mieux les rassembler pour les faire exploser. Des séquences, ou plutôt des vies – des âmes qui pataugent dans un bain intitulé « famille ». Le scénario fera son affaire de ce délicat processus. Il est signé Kelly Masterson.

Il est étrange ce mot : famille.
Observez-le attentivement. Ou bien lisez-le plusieurs fois à voix haute. Répétez-le, encore et encore, jusqu’à ce que les voyelles dérapent, que les consonnes titubent, que les syllabes s’emmêlent, s’interpénètrent, s’enlisent sur votre langue, et rendent un corps suspect.
C’est un peu ce que fait le film, en progressant et déconstruisant sans cesse ; en entrecroisant les points de vue et en explorant les passages souterrains qui relient les personnages, tellement humains ; ou les éloignent pour mieux les rapprocher plus tard, les travailler en profondeur – les pousser à bout pour révéler les chairs à vif.

Un samedi fortement recommandé.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 7h58 ce samedi là - Sydney Lumet (2007)

Message par Varg le Sam 16 Aoû - 15:01

C'est aussi l'auteur du titanesque The Offence commenté sur le Bazar il y a peu et des très jouissifs Dog Day Afternoon (avé le Pacino) et Prince of the City moins plan plan quand même que le père Poirot.

Je le note à voir.
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 7h58 ce samedi là - Sydney Lumet (2007)

Message par Varg le Dim 31 Aoû - 17:08

So, what' up Doc with this Before the devil knows you are dead ?

Comme dans The Offence, Lumet démembre son récit entre les protagonistes, jouant des répétitions pour les enfoncer un peu plus dans le cauchemar poisseux que devient, en quelques jours, leurs vies. A quelques minutes du paradis pourtant (c'est le premier terme de la phrase qui sert de titre en anglais) et tout s'effondre...

Mais on sent bien dans ces fragments de vies qui nous sont montrés que les jeux sont déjà faits depuis longtemps... L'enjeu, dans cette sombre histoire de famille, serait-il alors de savoir depuis quand ? L'argument parait bien mince... N'essaierait-on pas de me vendre un pur mélo sous couleur de tragédie à la mise en scène post-moderniste ?

Je n'ai pas encore tranché ce point.
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 7h58 ce samedi là - Sydney Lumet (2007)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum