Dusk - Richard Marazano / Christian de Metter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dusk - Richard Marazano / Christian de Metter

Message par stalker le Mer 13 Aoû - 12:48



Tome 1 : Pauvre Tom


Ils sont trois : Anna, Solomon et Joe. C’est le Bureau qui les envoie afin d’enquêter sur quatre morts suspectes, survenues au cours de la même nuit.
A Salem.

Crimes maquillés ou coïncidence ? Dans la ville des sorcières, tout est envisageable. Pour le découvrir, il faudra rencontrer les habitants du bourg et les questionner ; prendre des gants pour cela, non seulement parce que l’hiver est rude, mais aussi parce que chaque âme qui vit là-bas semble savoir des choses qu’il ne faut pas divulguer. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ces trois étrangers ne sont pas les bienvenus.

Chauve-souris crucifiées, sépultures creusées à l’écart des autres, croix inversées, faux pasteur, shérif cachottier, idiot fossoyeur – des personnages et des événements étranges qui vont se combiner dans la cité enneigée, coiffée d’un ciel de plomb gris qui ne se dégage pas et menace de se refermer sur les intrus à tout moment.

Sous le pinceau de Christian de Metter, c’est un régal au goût amer. On ne parlera pas de trait, car le trait se trouve lui-même enseveli sous la couche d’acrylique qui fait le dessin, et en particulier les visages – les regards, notamment, auxquels on s’accroche pour les interroger. Le scénario et les dialogues, quant à eux, ne défaillissent pas un instant dans cet univers froid et hostile. Ils sont exquis et s’attachent à révéler les êtres, tandis que l’histoire se déroule au ralentis dans la ville des sorcières.
C'est brillant.


Les Humanoïdes Associés - 2000
.


Dernière édition par stalker le Sam 16 Aoû - 18:49, édité 1 fois

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dusk T.2

Message par stalker le Sam 16 Aoû - 18:49



Tome 2 : trois larmes pour Lucie

Dans ce deuxième tome, on retrouve le même trio sur un nouveau terrain de recherche où il s’agit de découvrir l’auteur de l’empoisonnement d’un père de famille, avocat réputé pour son efficacité et son honnêteté.
Nous sommes à Atlantic City et le ciel est souvent barbouillé ; jamais éclatant. Le ciel pèse souvent sur les têtes dans les dessins de Christian de Metter. La victime se nommait Francis Underwood, il était marié à Moïra avec qui il avait eu une fille : Lucie.

Etrange Lucie, secrète Moïra, et perspicaces agents parachutés ici par le FBI et la CIA. L’avocat empoisonné dégringole rapidement dans les estimes lorsqu’on découvre qu’il fréquentait des sites consacrés à la pédophilie. Et c’est ici que les bouches se referment, qu’on regarde ailleurs, qu’on s’efforce de parler d’autre chose, puisqu’on vous dit que c’était un avocat digne de confiance.
Pour débusquer les réponses aux questions, le trio s’engage sur un champ de mines ou d’œufs. La conclusion de ce deuxième album confirme les intentions du duo Marazano / de Metter, en ayant façonné ces trois personnages précisément et en les expédiant sur des affaires hautement délicates.

A ce jour, il n’y a pas de troisième tome.

Les Humanoïdes Associés - 2002

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

des visages, des figures

Message par stalker le Sam 16 Aoû - 23:58

Ce que j'apprécie particulièrement dans ces deux tomes de Dusk, c'est l'approche des êtres humains. Bien entendu, la BD, on aime ou on n'aime pas ; c'est une forme de narration particulière, encore parasitée par les monstres du domaine que sont Tintin, Astérix et Obélix, ou encore les Schtroumpfs - le premier qui traite Gaston Lagaffe de parasite, je le....... :( Plusieurs décennies seront peut-être encore nécessaires pour démontrer que ce n'est pas juste comique, infantile ou distrayant.
Mais bref.

Dans Dusk, il y a ces êtres humains, donc, toujours confrontés à eux-mêmes et aux autres ; et encombrés immanquablement d'une Histoire, non seulement individuelle, mais aussi collective - culturelle. Hier soir, j'ai découvert 7h58 ce samedi là, le film de Sydney Lumet, et sa façon particulière d'aborder les visages, les expressions qui vont les définir et les trahir. Il y a quelques années, c'est cet aspect-là du dessin de Christian de Metter qui a retenu mon attention.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dusk - Richard Marazano / Christian de Metter

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum