Draisine et chocolat - Philippe Deblaise (2005)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Draisine et chocolat - Philippe Deblaise (2005)

Message par stalker le Ven 6 Juin - 23:32




Au fond, à la sortie, j'ai l'impression que toute cette sombre histoire de tueur en série et d'enquète n'était qu'un prétexte à sonder des personnages, à les explorer, à les assembler comme on dit « qui se ressemble s'assemble » (à les inventer), puis à les opposer.Le style dresse un décor à lui tout seul, comme une toile avec un grain spécifique, une composition limpide où poésie et saillies coupantes se côtoient sans cesse ; où le narrateur s'immisce pour dire les corps, les mouvements, les lumières, les lieux, la ville, ou abandonne subitement ses personnages à de longs dialogues qui défilent dans des espaces temps plus ou moins déterminés, comme le ferait un metteur en scène qui juge la séquence juste et cesse d'intervenir.

Stanley est un monstre. Il est dangereux. Il est puissant. Il est en liberté et ses méthodes font froid dans le dos. Puis la rue de Charenton, son territoire, est longue ; très longue.
L'objectif : le débusquer.Et pour ça, il va falloir se fier à son instinct.
De flic.Sentir le fauve et ne plus le lâcher. L'empêcher à tout prix de recommencer. Le sentir, l'identifier, observer les petits signes qui diront qu'il est là ; que c'est lui le monstre. L'approcher, puis le piéger en employant les grands moyens.
Et l'auteur n'épargne aucun signe, aucun petit rien, aucun geste clé au lecteur. Les pages escortent autant le monstre humain que les flics, les victimes, les quidams qui passent par là ou ne passent finalement pas, échappent aux griffes ou se jettent tout droit dans la gueule.

Les rails, dans tout ça, sont discrets. On y erre, on s'y ressource ou on s'y fait déchiqueter. Ils sont là, ils sillonnent la ville, ils sont passage ou lieu de refuge, mais,
la rue de Charenton est longue.
Très longue.

Collection Rail Noir (2005)


Dernière édition par stalker le Sam 2 Aoû - 15:27, édité 1 fois

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Draisine et chocolat

Message par Invité le Mer 25 Juin - 11:50

Dans la collection Rail Noir, Jacky Pop (hélas décédé) et WoôhMan se sont rarement trompés dans leurs choix. Mais concernant cet exercice de style prétentieux, sans cohérence, il faut admettre qu'ils ont faire erreur. En un mot, achetez tous les autres titres, mais oubliez cette merde - dont l'intitulé était pourtant sympa.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Draisine et chocolat - Philippe Deblaise (2005)

Message par Replay le Mer 25 Juin - 14:15

C.Romans

Je n'ai pas lu ce livre, mais en gougueulant je tombe sur cette lecture dans le Forum "plumes libres"

"Effectivement, Rail Noir confirme leur talent de dénicheur de talent du polar. Vous voulez lire un bon polar et ne savez pas quoi ou où chercher? Prenez un livre de cette maison d'édition,il ne peut être que bon.

Et pour celui-ci plus précisément?
Un homme se ballade sur le rue de Charenton à Paris et tue selon ses divagations nocturnes. Le commissaire Nubrait part à la chasse.
Le style n'est pas fluide, il accroche. Comme accroche une serviette qui a trop servi. Le style de Phillipe Deblaise est semblable à cette serviette, il a du vécu et n'est pas simple d'accès. Ce qui laisse le lecteur dubitatif pour le transformer en zombie qui se met à penser comme le narrateur écrit: de façon désordonnée. Mais tout est bien à sa place.
Ce désordre contrôlé de l'écriture rend une atmosphère des plus noirs alors que peu de mots sont dits.

Ce livre est à lire. Ainsi, vous saurez véritablement ce qui différencie le polar du thriller: un exercice littéraire."

***


C'est l'exercice littéraire en soi dans le polar que tu n'aimes pas, ou tu trouves que dans ce cas là c'est particulièrement raté ?
Tu dis que n'importe quel autre titre de la collection sera meilleur, mais ce n'est pas une collection homogène, si ? à part Thilliez (dont je n'aime pas beaucoup l'écriture) et Pouy, je n'en connais pas.

Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Draisine et chocolat - Philippe Deblaise (2005)

Message par stalker le Mer 25 Juin - 14:33

C.Romans a écrit:Dans la collection Rail Noir, Jacky Pop (hélas décédé) et WoôhMan se sont rarement trompés dans leurs choix. Mais concernant cet exercice de style prétentieux, sans cohérence, il faut admettre qu'ils ont faire erreur. En un mot, achetez tous les autres titres, mais oubliez cette merde - dont l'intitulé était pourtant sympa.

C'est un peu limite comme argumentation.
J'aimerais savoir en quoi tu trouves le style prétentieux.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Draisine et chocolat - Philippe Deblaise (2005)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum