Cul-de-sac - Douglas Kennedy (1994)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cul-de-sac - Douglas Kennedy (1994)

Message par stalker le Mar 5 Aoû - 14:25



Je n’avais rien contre l’Australie avant d’écraser un kangourou par une nuit sans lune et de rencontrer Angie sur une plage ensoleillée. Douce, chaude, Angie. Un vrai rêve pour le voyageur fatigué. C’est quand j’ai su que je l’avais épousée que les choses se sont gâtées, vraiment gâtées, jusqu’au cauchemar.

Un cauchemar que Kennedy va restituer par des chapitres de plus en plus longs, de plus en plus nourris au détail qui démange, à la somme de détails qui donnent des sueurs, et pas des froides. Des sueurs qui collent et vous clouent sur place.
Sur place, c’est Wollanup, une ancienne ville minière, rayée de la carte d’Australie depuis 1983. Officiellement, Wollanup n’existe plus ; aucune piste n’est donc sensée y mener. Le désert, là-bas, est rouge. Il grouille de kangourous qui défoncent les bagnoles, ou qu’on flingue pour les vider et les revendre. Même que les carcasses jonchent les rues de Wollanup, conjointement à d’autres diversités d’immondices, parmi les baraques de bois et de taules ; parmi la population étrange de Wollanup.
Bienvenue dans le cauchemar.

Le but du personnage narrateur, Nick, consistera à quitter ce trou. Consistera à s’évader de la fausse aux dingues en déjouant leurs méthodes et leurs ruses. Mais, avant cela, il faudra survivre là-bas quelques mois, c’est à dire y croupir, y tomber malade à crever, s’y défoncer la tronche à la bière, bouffer du ‘rou et des bouillons de légumes à vomir ; esquiver les coups en douce et les coups en dur, autrement dit s’enliser dans l’écriture de Kennedy qui nous prend au piège. Elle nous cramponne, elle tâche, puis elle forme peu à peu comme une crasse épaisse aux relents de sang coagulé et de gueule de bois.
Ce bouquin est parsemé de paragraphes en nid de poule et de tournures en caillasses grosses comme des têtes. La piste est longue, qui nous sépare du monde. Elle est rouge, poussiéreuse et torride. Elle crée des séquelles.


Série noire n°2483 (1994 - 1998 pour la traduction française)

.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cul-de-sac - Douglas Kennedy (1994)

Message par txoa le Sam 9 Aoû - 15:42

Si "roman de vacances" correspondait à quelque chose, ce livre en serait un. C'est à dire un truc très agréable à lire, assez roublard, mais très anecdotique aussi.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cul-de-sac - Douglas Kennedy (1994)

Message par dahud le Mer 3 Sep - 14:28

Moi, j'ai bien aimé et on ne peut pas dire que je l'ai oublié. C'est le seul livre que j'ai lu de cet auteur mais j'ai été très prise par l'atmosphère particulière qui se dégage de ce livre. Une écriture qui est d'ailleurs très difficile à décrire, assez surprenante au début, plein de petits détails qui s'accumulent et rendent l'atmosphère oppressante, étouffante à l'image du désert australien.

dahud

Messages : 57
Date d'inscription : 02/09/2008
Age : 36
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cul-de-sac - Douglas Kennedy (1994)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum