Petite soirée entre amis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petite soirée entre amis

Message par limbes le Jeu 17 Juil - 1:52

Merci de me dire ce qui ne va pas...



Elle tanguait déjà. Trop tôt, par rapport à ses prévisions. L’alcool reste surprenant, même après tout ce temps à le côtoyer intimement.
Extérieurement, elle donnait le change. A peine un peu plus d’exubérance dans ses propos, et un petit filet rouge dans l’œil droit, imperceptible dans la pénombre de l’appartement.
On en comptait quatre autour de la table.
Les visages s’éclairaient par intermittences, selon la position de la flamme de la bougie qu’Inès avait disposée sur la table, pour faire joli.
Elle aimait bien faire joli.
Elle disait, ne faites pas attention au désordre, mais tout brillait, impeccable. Les autres pensaient qu’elle l’était.
Impeccable.
Si elle rangeait tout comme il faut, si chaque objet veillait, à sa place, alors tout irait bien. Les bouteilles vides s’oubliaient vite, et les recoins les accueillaient volontiers, avant la poubelle dédiée, dans la rue, qu’elle remplissait l’air de rien quand personne ne déambulait.
A la surface, de brillants posters surplombaient un parquet sans éraflures. De petits rires nerveux le parcouraient.
Une soirée entre amis. Une soirée de couples, amis.
Les mots rebondissaient de l’un à l’autre comme un ballet programmé au millimètre. Chacun y allait de sa position attendue, la même – c’est si simple - depuis quinze ans.

Sauf ce regard.

Un regard de dévoration, des yeux de bouche qui bavent, prennent, et incorporent.

Ce moment infinitésimal, il aurait très bien pu lui échapper. Il aurait dû lui échapper. Il lui avait peut-être échappé de nombreuses fois auparavant.

Elle le surprit comme une évidence. Un anéantissement, mais une évidence.
Il lui sembla parfaitement normal, un genre d’irradiation qu’il n’avait jamais eu pour elle, la non-femme, le chien qu’on caresse distraitement sous couvert d’amour, ce pilier nécessaire.

Elle vit ses yeux comme des filins tendus vers Anne au visage d’ange de traviole et aux seins délicieux qu’elle avait plus d’une fois contemplés en douce sur la plage ou ailleurs. Comment ne pas vouloir la dévorer ?

Elle se leva, digne, très digne, le genre de dignité ridicule qu’on espère quand on a trop bu et qu’on sait qu’il faut y aller avec précautions.
Elle se rendit dans la chambre du bébé, la prunelle de leurs yeux, et appuya l’oreiller bleu avec des avions jaunes sur son visage endormi.
avatar
limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite soirée entre amis

Message par stalker le Jeu 17 Juil - 7:32

Ta dernière phrase est violente, Limbes, et les avions jaunes sur fond bleu n'y sont pas pour rien.
C'est toute une vie que tu concentres dans ce texte court.
Il y a une très longue douleur, ou bien un choc très bref. C'est peut-être au choix.

Juste une remarque, un détail, au début :

(...) même après tout ce temps à le côtoyer intimement.
Extérieurement, elle donnait le change
. (...)

"Intimement" et "extérieurement" qui se touchent comme ça, même séparés d'un point et d'un retour à la ligne, c'est peut-être lourd. C'est voulu ?

C'est une broutille. Il est très fort ton texte.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite soirée entre amis

Message par Hurlu le Jeu 17 Juil - 10:38

C'est très bien écrit. On dirait du vide avec des mots autour comme dans Mrs Dalloway on se penche et on tombe dans le puits.
avatar
Hurlu

Messages : 20
Date d'inscription : 18/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite soirée entre amis

Message par edmond Gropl le Jeu 17 Juil - 17:32

je trouve que le dénouement survient trop et en plus, il ne me parait pas nécessaire. Ca serait presque plus inquietant si la narratrice prenait son bébé et l'embrassait.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite soirée entre amis

Message par limbes le Ven 18 Juil - 20:37

Merci beaucoup.
En relisant, je me dis :
- que ce n’est pas une nouvelle, au pire une bribe, et encore (je me suis trompée de coin, mais je ne sais pas comment faire pour transvaser) ;
- que Gropl a raison sur la fin ;
- que je trouve ça affecté, et peut-être bien creux;
- que les deux adverbes au début sont effectivement lourds, même s’ils étaient voulus…Je les laisse, mais je ne suis pas sûre…

Comme je l’ai largué, et qu’il est trop tard, donc, je tente une autre fin…
(et je change le titre)

***

Un regard


Elle tanguait déjà. Trop tôt, par rapport à ses prévisions. L’alcool reste surprenant, même après tout ce temps à le côtoyer intimement.
Extérieurement, elle donnait le change. A peine un peu plus d’exubérance dans ses propos, et un petit filet rouge dans l’œil droit, imperceptible dans la pénombre de l’appartement.
On en comptait quatre autour de la table.
Les visages s’éclairaient par intermittences, selon la position de la flamme de la bougie qu’Inès avait disposée sur la table, pour faire joli.
Elle aimait bien faire joli.
Elle disait, ne faites pas attention au désordre, mais tout brillait, impeccable. Les autres pensaient qu’elle l’était.
Impeccable.
Si elle rangeait tout comme il faut, si chaque objet veillait, à sa place, alors tout irait bien. Les bouteilles vides s’oubliaient vite, et les recoins les accueillaient volontiers, avant la poubelle dédiée, dans la rue, qu’elle remplissait l’air de rien quand personne ne déambulait.
A la surface, de brillants posters surplombaient un parquet sans éraflures. De petits rires nerveux le parcouraient.
Une soirée entre amis. Une soirée de couples, amis.
Les mots rebondissaient de l’un à l’autre comme un ballet programmé au millimètre. Chacun y allait de sa position attendue, la même – c’est si simple - depuis quinze ans.

Sauf ce regard.

Un regard de dévoration, des yeux de bouche qui bavent, prennent, et incorporent.

Ce moment infinitésimal, il aurait très bien pu lui échapper. Il aurait dû lui échapper. Il lui avait peut-être échappé de nombreuses fois auparavant.

Elle le surprit comme une évidence. Un anéantissement, mais une évidence.
Il lui sembla parfaitement normal, ce genre d’irradiation qu’il n’avait jamais eu pour elle, la non femme, le chien qu’on caresse distraitement sous couvert d’amour, ce pilier nécessaire.

Elle vit ses yeux comme des filins tendus vers Anne au visage d’ange de traviole et aux seins délicieux qu’elle avait plus d’une fois contemplés en douce sur la plage ou ailleurs. Comment ne pas vouloir la dévorer ?

Elle se leva, digne, très digne, le genre de dignité ridicule qu’on espère quand on a trop bu et qu’on sait qu’il faut y aller avec précautions.
Elle se rendit dans la chambre du bébé, alluma la veilleuse, remonta la mécanique du mobile « animaux de la ferme », et compta les peluches poussiéreuses soigneusement alignées au fond du lit à barreaux.
Elle leur trouva un air tassé.
Elle se déshabilla sur la ritournelle aigre de l’enfance, et tenta de s’introduire dans le petit lit.

De toutes façons, il n’y avait pas de bébé.
Juste un regard.
Et encore, il se peut bien qu’elle l’ait rêvé.
avatar
limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite soirée entre amis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum