Zodiac - David Fincher (2007)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Zodiac - David Fincher (2007)

Message par stalker le Mar 8 Juil - 1:34



Le film est tiré d’un livre écrit par Robert Graysmith, étroitement impliqué dans l’affaire du Zodiac, ce tueur qui sévit dans les années 70, aux Etats Unis, qu’on ne démasqua jamais.

Graysmith n’est pas flic, il est dessinateur et aime les casse-têtes. Il va être servi, car cette affaire est un beau dédale gavé d’impasses. Et, à mesure que l’enquête s’essouffle, que les flics s’emmêlent à force de s’en tenir aux règles, lui ne cesse d’amasser des indices qui pourraient, peut-être, mener au visage du Zodiac.
Le casse-tête vire rapidement à l’obsession, au point de remiser le tueur lui-même et les actes commis au second plan. Le tueur devient alors un prétexte pour Graysmith, et la quête obstinée de ce dernier le cœur du film.

Fincher s’accapare le temps afin de le concentrer, de l’étirer ou de le figer. Le film, en 2 heures 30, embrasse une vingtaine d’années. Les poignées d’instants et les minutes côtoient ainsi d’importantes ellipses qu’on saisira grâce à un détail dans un dialogue ou une mention à l’écran. Tout s’imbrique, c’est une complexité qui coule et nous fait oublier notre propre temps passé face à l’écran.

La plastique de l’image participe de cet écoulement et offre à elle-seule comme une seconde narration, en filigrane, colorée, éclairée, calculée. Fincher esquive dès la première séquence (un remarquable panoramique nocturne) l’aspect documentaire. Il nous documente néanmoins, mais nous immerge simultanément dans le nœud des machines mentales actives, comme au sein d’un réseau d’ampoules qui, à tour de rôle, s’illuminent, crèvent, renaissent et crèvent encore, jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus que deux, bien vivaces, increvables.
Elles se nomment Graysmith et Zodiac.

Nous avons oublié qu’il s’agissait d’une histoire de tueur en série. Nous avons oublié que le temps passait à ce point. Nous avons cessé d’attendre les scènes d’action et le sang que le début du film nous promettait pourtant. Fincher a simplement planté le décor et situé les événements dans le temps et dans l’espace. Il a juste pris le temps de nous indiquer où, quand et comment. La suite, on ne la sent pas venir. Nous sommes accoutumés, dépendant du tempo donné.

A la fin, on décide de le revoir, encore, dans pas longtemps.


.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zodiac - David Fincher (2007)

Message par Varg le Mar 8 Juil - 9:51

Merci pour cette présentation qui reflète parfaitement mon ressenti devant ce très beau film sur le temps et la ténacité...
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zodiac - David Fincher (2007)

Message par stalker le Dim 20 Sep - 14:23

Un dossier très détaillé sur l'affaire du Zodiac est en ligne depuis peu sur le site Tueurs en série
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zodiac - David Fincher (2007)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum