Les hommes de paille / Mickaël Marshall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les hommes de paille / Mickaël Marshall

Message par txoa le Mer 15 Déc - 0:18


Mercredi 30 octobre 1991, à 12h53, dans un fast-food de Palmerston, Pennsylvannie, une femme hurle. deux hommes, jeunes, vêtus de longs manteaux et armés de fusils semi-automatique, abattent soixante-huit personnes. avant de prendre la fuite, ils écrivent en lettres de sang : " Les Hommes de Paille ". onze ans plus tard, à Santa Monica, Californie, une adolescente , Sarah Becker, est kidnappée. le serial killer que le fbi a surnommé l'Homme Debout a encore frappé. a Dyersburg, dans le Montana, Donald et Beth Hopkins trouvent la mort dans un accident de voiture. Ward, leur fils, est incapable d'envisager la réalité de leur disparition. d'autant qu'il découvre un message caché dans le fauteuil de son père : " Nous ne sommes pas morts. " Trois faits divers, trois énigmes dont la clé est enfouie sous une chape de plomb.



« Les hommes de paille » est le premier volet d’une trilogie du même nom. C’est un thriller et il obéit aux règles du genre ; retournements de situation, suspens maintenu, hémoglobine (mais pas trop), méchants bien méchants… Je ne suis pas un fondu du genre mais quitte à en lire, autant que ce soit bon. Et c’est le cas.
Sur le fond, c’est assez original (pas toujours complètement crédible mais très cohérent), même si on y trouve le psychokiller de rigueur, mais ce dernier pris dans un grand Tout abject (je n’en dirais pas plus), s’avère un élément important du roman mais pas essentiel. Les personnages atteignent un niveau d’humanité plus qu’acceptable dans leurs faiblesses et leurs questionnements, notamment le narrateur, oisif fortuné qui voit sa vie bouleversée.
Au niveau formel, c’est une merveille. Une mécanique efficace (vocable honnit mais bien utile pour parler des thrillers) dont les rouages, bielles et pistons ne sont pas trop visibles. Les retournements tombent à point nommé et on n’a pas l’impression d’être manipulé ni pris pour un imbécile comme trop souvent dans ce genre de littérature.
Mais à mon sens, la grande force du roman réside dans son écriture. Je veux dire une écriture d’écrivain, pas de faiseur ou de yes-man. Mickaël Marshall est un anglais qui écrit sur les USA. Ces derniers ne se réduisent pas à être le cadre de son histoire. Il observe le pays, ces habitants, ces paysages, son fonctionnement social. Il peut presque faire œuvre de sociologue par moments. Dans un registre totalement différent, sa démarche peut s’apparenter à celle d’un autre britannique écrivant sur les USA, Mickaël Collins.
C’est un roman réussi dans le sens où il parvient à écrire intelligemment et brillamment dans un genre ultra populaire et commercial. Sauf que je ne vois pas Mickaël Marshall en 2X3 dans le métro mais bien Harlan Coben ou Dan Brown.
« Les hommes de paille » est un roman abouti dans le sens où on peut se contenter de son unique lecture, mais bon sang, on a sacrément envie d’en savoir plus sur ces fameux hommes de paille.
Le second volet n’est pas très loin du sommet de ma pile.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les hommes de paille / Mickaël Marshall

Message par Ernest Kurtz le Mer 15 Déc - 9:32

Avis divergeant de txoa: je n'avais pas du tout apprécié. Pour ce que je m'en souviens, je l'avais au contraire trouvé convenu (il y a une histoire de groupe secret-souterrain-manipulateur-comploteur, il me semble, non?) et les rebondissements attendus. Pour tout dire, je m'étais un peu barbé. Mais bon, ne lisant jamais de thriller, peut-être que celui-ci est meilleur que la moyenne de la production du genre, je veux bien le croire, je n'en sais rien. En tout cas, ça m'a dissuadé de lire les suivants de la série.

Ernest Kurtz

Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2010
Localisation : Banlieusard

Voir le profil de l'utilisateur http://onemoreblogintheghetto.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les hommes de paille / Mickaël Marshall

Message par txoa le Mer 15 Déc - 16:42

Oui, ça suit les codes du genre à la lettre. Oui il y a un rebondissement capillotracté mais c'est un avis d'un non amateur du genre. Mais si tu es encore moins amateur que moi, je comprends ton avis.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les hommes de paille / Mickaël Marshall

Message par Ernest Kurtz le Mer 15 Déc - 23:24

Peut-être qu'il y a des bons auteurs de thrillers (encore qu'il faudrait peut-être définir le genre) ? Mais hormis Dragon Rouge et Le silence des agneaux, lus il y a des années et plutôt appréciés (sans enthousiasme non plus, cela dit), je n'ai pas souvenir de bonne lecture dans le genre. Si quelqu'un a des suggestions ?

Ernest Kurtz

Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2010
Localisation : Banlieusard

Voir le profil de l'utilisateur http://onemoreblogintheghetto.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les hommes de paille / Mickaël Marshall

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum