Les survivants - Frank Marshall (1993)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les survivants - Frank Marshall (1993)

Message par stalker le Lun 8 Nov - 2:39

Ce jour de 1972, le Vol 571 Fuerza Aérea Uruguaya survole les Andes. L'avion transporte une soixantaine de personnes : une équipe de rugby, leurs familles et leurs amis. Une vingtaine de minutes avant l'atterrissage, l'avion va connaître quelques difficultés pour survoler correctement les glaciers des montagnes environnantes. En raison d'une erreur de calcul, la tentative de survol d'un pic de montagne inconnu échoue, et, en une fraction de seconde, l'avion entre en collision avec celui-ci.


Couverture du roman Alive : The Story of the Andes, de Piers Paul Read

Le film a été réalisé à partir des témoignages des survivants de ce crash dans la Cordillère des Andes, à quelques dizaines de kilomètres des vertes vallées du Chili. Il s’agit donc d’une reconstitution et d’un hommage aux victimes.
Cette histoire a beaucoup fait parler d’elle à l’époque, et on y fait encore référence aujourd’hui, non pas parce que le crash était plus meurtrier qu’un autre, ni que le nombre de survivants ait été exceptionnel au regard d’autres catastrophes aériennes, mais parce que les seuls survivants de celui-ci n’auraient pas pu survivre aussi longtemps dans de telles circonstances s’ils n’avaient eu recours à la chair humaine.

C’est un huis-clos, en quelque sorte : un avion rompu à l’arrière, échoué au sommet d’une montagne, cerné d’autres sommets, à perte de vue. Le froid violent qui menace sans cesse de mort les premiers survivants est contagieux, on le ressent rapidement, il déborde de l’écran et nous prend au ventre. On sait ce qui s’est passé, mais on ignore à quelle vitesse et de quelle façon exactement : avec quels mots, avec quels gestes, et qui va suggérer un jour le premier de découper des morceaux de viande dans les cadavres alignés dans la neige, à quelques mètres de l’épave d’avion. Qui refusera. Combien de temps.

Manger ses semblables devient la condition unique de survie, si bien que chaque mort, par la suite, sera perçu différemment. On l’évacuera de l’épave et on le disposera aux côtés des autres morts, et il aura donné auparavant son accord aux autres pour être découpé et mangé. Un rapport de la mort à la survie s’établit. La vie devient en quelque sorte une autre histoire. Elle se situe ailleurs, au-delà des sommets enneigés.
A combien de jours de marche ? Dans quelle direction au juste ? Combien de chance d’atteindre une zone « vivante » sans succomber entre temps au froid, aux crevasses qui menacent de s’ouvrir sous chaque pas effectué, aux avalanches ?

Certains passages du film sont saisissants, et ils ne s’attardent pas outre mesure sur les détails de chair et de sang – ce dont certaines super-productions auraient peut-être été friandes. Il est question des survivants, sans cesse. De leur détresse et de leur volonté d’en sortir. C’est assez réussi.

avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les survivants - Frank Marshall (1993)

Message par TaiGooBe le Mar 9 Nov - 17:12

Un autre livre sur la même catastrophe écrit par Nando Parrado, l'un des survivants.


avatar
TaiGooBe

Messages : 2
Date d'inscription : 27/10/2010
Localisation : Tolosa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les survivants - Frank Marshall (1993)

Message par txoa le Mar 9 Nov - 23:25

Je l'ai lu gamin, je me souviens, il m'avait fortement impressionné.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les survivants - Frank Marshall (1993)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum