Ranpo Edogawa - La proie et l’ombre (1925, 1928 – 1994 Piquier poche)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ranpo Edogawa - La proie et l’ombre (1925, 1928 – 1994 Piquier poche)

Message par dark horse le Dim 24 Oct - 22:38



A cette époque au Japon, deux écrivains de romans policiers sont en concurrence auprès du public : Ranpo Edogawa et Shundei Oe.
Ranpo Edogawa s’attache à écrire des romans en se plaçant du coté du détective, à décrire une énigme et à la résoudre pour le plus grand bien de la justice et de la morale publique.

Shundei Oe s’identifie au meurtrier, au tueur sombre et monstrueux, se délectant dans les récits les plus abjects et dépravés, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs…

Au détour d’une exposition, Ranpo Edogawa rencontre la belle et mystérieuse Shizuko Oyamada, femme d’un homme d’affaire constamment en déplacement. Elle reconnaît l’écrivain… ils sympathisent… elle se confie…
Victime d’un chantage dont l’auteur semble être un ami d’enfance éconduit qui écrit maintenant des romans sous le pseudonyme de Shundei Oe (voir plus haut !), elle demande au jeune Ranpo de l’aider à démasquer son maître chanteur. Problème : personne ne rencontre jamais Shundei Oe.
Qui est-il vraiment ? Que cherche t-il ? que cache réellement Shizuko Oyamada ?

Vu comme cela l’histoire paraît simple, ressassée, évidente. Pourtant, ce roman des années 20 est une perle de modernité.
Par son intrigue, d’abord, faite de faux semblants et de fausses pistes ; à la recherche de l’écrivain pervers et criminel, le narrateur est fasciné par sa proie; il cherche à comprendre son mécanisme cruel, comme le profiler d’aujourd’hui cerne le monstre et tente de l’acculer. Celui ci gardera pourtant tout son mystère jusqu’à la dernière ligne.
Par l’ambiance à la fois feutrée et sensuelle ; les relations que tissent les deux protagonistes virent lentement à la perversion sexuelle, au sado-masochisme le plus assumé.
Par une construction, à la fois carrée et inattaquable,par son style poétique et imagé.
Les personnages sont ceux que l'on retrouvera dans les classiques noirs américains 10 ans plus tard, et le récit avance en même temps que les figures se dévoilent et s’attirent, que les indices, vrais ou faux s’accumulent. Et que l’intrigue se dénoue.

Là où l’auteur fait preuve de génie, et se démarque des autres romanciers, c’est dans la relation qu’il tisse entre son narrateur et personnage principal -qui porte son nom- et son double obscur. Au détour d’un chapitre, l’auteur s’étend sur la bibliographie de Shundei Oe, et, curieusement, tous les titres cités ressemblent à ceux de ses propres romans, comme si Ranpo confessait au public sa double personnalité, son attirance pour le mal autant que son goût pour le bien, par personnages interposés. Mieux, il glisse au long des pages des clés pour le comprendre et comprendre son œuvre ; la plupart de ses romans faisant d’ailleurs souvent référence à d’autres (voir par exemple « le lézard noir » et « la chaise humaine », nouvelle du recueil « la chambre rouge »). Je ne connais en fait que J. G. Ballard pour s’être mis en scène dans un de ses romans (Crash).

Barbet Schroeder, le cinéaste du sado-masochiste « Maîtresse », en a tiré un film « Inju », que l’on peut oublier.

Si vous êtes arrivé à me lire jusque là, tenez bon encore quelques lignes ; il s’agit des premières de ce roman :
« je m’interroge assez souvent sur la nature de mon métier.
Je crois qu’au fond il existe deux types d’auteurs de romans policiers : ceux qui sont du coté du « criminel » et ceux qui sont du coté de « l’enquêteur ». les premiers, même s’ils sont capables de mener une intrigue serrée, ne trouvent leur bonheur que dans la description de la cruauté pathologique du criminel, tandis que les seconds au contraire, n’y attachent aucune importance. Seule compte à leurs yeux la finesse de la démarche intellectuelle de l’enquêteur. »

Le roman date de 1925 ; qui écrivait ainsi à cette époque chez nous ?

dark horse

Messages : 26
Date d'inscription : 29/11/2009
Age : 47
Localisation : villeurbanne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ranpo Edogawa - La proie et l’ombre (1925, 1928 – 1994 Piquier poche)

Message par Ernest Kurtz le Mer 27 Oct - 10:29

Pas marqué par ce roman. En revanche les nouvelles La chaise humaine et L'enfer des miroirs (cette dernière parue dans une anthologie) m'avaient laissé bouche bée.
La bête aveugle , du même Ranpo Edogawa, aussi a été adapté au ciné. Film bien bien barré (comme le roman), mais pas mémorable finalement (tourné au Japon en 1969, sorti en France en... 2005).

Ernest Kurtz

Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2010
Localisation : Banlieusard

Voir le profil de l'utilisateur http://onemoreblogintheghetto.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ranpo Edogawa - La proie et l’ombre (1925, 1928 – 1994 Piquier poche)

Message par dark horse le Mer 27 Oct - 22:44

je compte parler prochainement de la bête aveugle... la description de son antre est vraiment belle...

de quel recueil sors tu l'enfer des miroirs?

dark horse

Messages : 26
Date d'inscription : 29/11/2009
Age : 47
Localisation : villeurbanne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ranpo Edogawa - La proie et l’ombre (1925, 1928 – 1994 Piquier poche)

Message par Ernest Kurtz le Jeu 28 Oct - 9:11

dark horse a écrit:de quel recueil sors tu l'enfer des miroirs?
On la trouve dans Anthologie de nouvelles japonaises - Tome 1 - 1910-1926, recueil paru en Picquier poche en 1998. On y trouve une douzaine de nouvelles de différents auteurs de l'époque.

Ernest Kurtz

Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2010
Localisation : Banlieusard

Voir le profil de l'utilisateur http://onemoreblogintheghetto.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ranpo Edogawa - La proie et l’ombre (1925, 1928 – 1994 Piquier poche)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum