La fiancée du cinéma - Bernadette Lafont (1985)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La fiancée du cinéma - Bernadette Lafont (1985)

Message par edmond Gropl le Mer 13 Oct - 10:37

Quatrième de couverture
" La plus bandante des actrices françaises ", s'exclamait François Truffaut. Et c'est vrai que le livre de Bernadette n'engendre pas la mélancolie. " Bernadette la folle ", " la Gitane des coeurs ", " la petite cousine brune de Marilyn " se balade de film en film, des Mistons à la Fiancée du pirate, des Bonnes femmes à la Maman et la Putain, en célébrant la liberté, en incarnant le renouveau et tout ce qui est anticonventionnel.



(Je met en illustration l'affiche de "la fiancée du pirate", car elle a décoré mon chez moi pendant une quinzaine d'année. Le fait que ma petite famille ait effectué quasiment tout ses repas sous le regard de Bernadette et la forte aura sexuelle (un coté Magie sexuelle) que dégage cette affiche (je l'avais en grand) auront sans doute déterminé quelque chose dans notre vie familliale et l'education de mes enfants. Ce qui m'a sans doute poussé à lire cette autobiogaphie.. Je ne connaissais rien de la demoiselle mis a part ce film culte.

Des les premières pages, on se rend compte que ce livre est tres bien écrit, presque trop (je ne m'imagine pas B. Laffont si talentueuse dans l'ecriture (A tort peut-être, vision misogyne?)). Il est stipulé qu'il est ecrit avec la collaboration d'Alain Lacombe. Ce type, que je ne connais pas a ecrit de nombreux ouvrages sur le cinema, le jazz et un essai sur le roman noir americain (un vieux 10/18. Je l'ai, mais je ne l'ai pas encore lu). On peut donc imaginer que c'est lui qui a redigé le livre mais comme Bernadette est la narratrice, ca crée un trouble de lecture.
On est obligé de se pose la question: Bernadette Lafont est-elle cet ecrivain extrêmement talentueux? ou avons nous affaire à un exemplaire travail de "nègres"?. Je dis exemplaire car le livre m'a passionné, alors que le cinéma n'est pas un de mes sujets préféré. J'aurais aimé les voir travailler ensemble.

Une première partie sur l'enfance, une enfance heureuse dans un village des Cevennes, partie dans laquelle sont tres bien exposés les élements qui peuvent pousser une petite fille, adolescente, jeune fille a se créer un univers qui ne peut que se réaliser dans le metier d'actrice.
Un truc que j'ai remarqué dans les autobiographie d'artistes, c'est que souvent, dans l'enfance, il y a quelques personnes un peu excentriques chez qui l'enfant projette plein d'histoire.

Ensuite, Bernadette Lafont rencontre le cinéma. 1° film avc Truffaut "les mistons" puis Chabrol "le beau Serge". Suivront de nombreux films que je n'ai pas vu, surtout des films "nouvelle vague" ou plus tard, des films qu'on pourrait appeler alternatifs, engagés, curieux, délirants, enfin, comme je n'en ai vu aucun (a part la fiancée du pirate) je me garderais bien de tout commentaire si ce n'est que j'ai envie de les voir et surtout qu'a la fin du livre, Bernadette Lafont confie sa fierté de n'avoir jamais tourné dans un navet et n'avoir jamais succombé a des imperatifs commerciaux.

Le livre est aussi, en dehors de la vie de Berrnadette, une exploration tres fine du milieu du cinema d'auteur français des années 50 a 80. Elle decrit tres bien, sans complaisance et avec un plume acérée les débats, les engagements et la furie intellectuelle de toute une génération de réalisateur qui pensait réinventer le cinéma tout en produisant des films que personne ne voyait.(mis a part les cinephiles du monde entier)
Son second mari, l'enigmatique Diourka, un sculpteur a même réalisé un film qui a sucité l'enthousiasme de la critique et qui n'est jamais sorti. (Paul, avec Bernadette et J.P. Leaud)
Il y a des pages extraordinaires sur les réalisateurs, des tournages de fous, un univers d'egos démesurés mais Bernadette n'est pas dupe, son regard est tres vif et quelquefois cruel.

Le livre s'arrête dans les années 80.

Sur Wikipedia, j'apprend qu'elle a tourné dans 195 films. (j'en ai vu un second "What a flash", un des films les plus délirants du cinema francais..)


avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum