Adieu Poulet - Pierre Granier-Deferre (1975)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Adieu Poulet - Pierre Granier-Deferre (1975)

Message par Chewie le Jeu 7 Oct - 1:40



Rouen, dans les années 70. En pleine campagne électorale, une séance nocturne de collage d'affiches tourne au drame, laissant un militant et un flic sur le carreau. L'assassin est un gros bras à la solde de Lardatte, politicien démago, tandis que les huiles de la Police locale ne souhaitent pas trop faire de vagues. C'est le commissaire Verjeat, flic à l'ancienne, qui va s'emparer de l'enquête pour venger son flic, avec le soutien de l'inspecteur Lefèvre, jeune chien fou cynique.

Tiré d'un titre de la collection Super Noire de Gallimard (dont l'auteur, un certain Raf Vallet, alias Jean Laborde, fut initialement chroniqueur judiciaire), ce film a été réalisé par Granier-Deferre à la demande de Lino Ventura qui incarne le commissaire Verjeat.

Adieu Poulet est un film simple, un film "d'hommes", qui fonctionne sur le principe du tandem, opposant les styles de Ventura et Dewaere. Histoire classique des gars "seuls contre tous" voulant faire régner la Justice et venger l'un des leurs, nous sommes ici dans l'épure polardeuse, flirtant sensiblement avec le western.

Sur fond de critique sociale (la corruption, le copinage politique, les maisons closes, la province) le film déroule un schéma qui n'a rien de révolutionnaire et où se sent l'influence de Francis Veber qui a adapté le roman, ajoutant ici ou là des scènes comiques qui voulaient sans doute donner un ton "Série Noire" à l'ancienne mais qui aujourd'hui nuisent à l'oeuvre, relativement noire et à la morale plutôt pessimiste.

Pas de surprise du côté du jeu des acteurs : Ventura fait du Ventura et Dewaere cabotine presque à outrance, l'insolence au coin de la bouche, et les deux portent le film sur leurs épaules, bien secondés par des Lanoux ou des Guiomar.

Si le film est agréable et plutôt carré, on remarque tout de même quelques hésitations narratives, problème récurrent d'une adaptation où il a fallu couper et simplifier, et surtout cette greffe saugrenue de sketchs limite "peau de banane" sensés alléger la noirceur de cette fiction sociale très marquée par les 70's.


avatar
Chewie

Messages : 240
Date d'inscription : 13/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu Poulet - Pierre Granier-Deferre (1975)

Message par Manuel le Jeu 7 Oct - 17:08

Vu à sa sortie, revu à la télé, ce film a pris un terrible coup de vieux, ne serait-ce que par les petites voitures cahotantes de l'époque et qui font sourire aujourd'hui.

Tu l'as dit : un film simple. Tout est simpliste et presque caricatural dans ce récit. En gros, tout le monde est pourri, sauf nos deux héros. Aucune tentative pour approfondir la réflexion sur la société, la province, la police. Seul le personnage de Claude Rich vient nous sortir de cet univers binaire. Et la mise en scène est vraiment datée.

Ce n'est pas un mauvais film, mais il fait surtout figure de témoignage de ce que pouvait être un certain cinéma français des 70 (Cayatte, Enrico, Giovanni, etc) et qui a assez mal vieilli. Pour ma part, je préférais Granier-Deferre quand il tournait avec Romy Schneider.
avatar
Manuel

Messages : 311
Date d'inscription : 23/04/2009
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://manuelruiz.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu Poulet - Pierre Granier-Deferre (1975)

Message par txoa le Jeu 7 Oct - 19:46

"Verjeat, il est à Montpellier, Verjeat !!"
Je ne sais pas pourquoi mais j'ai cette réplique finale en tête depuis que je suis minot et la première fois que j'ai vu ce film.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu Poulet - Pierre Granier-Deferre (1975)

Message par Manuel le Jeu 7 Oct - 20:15

txoa a écrit:"Verjeat, il est à Montpellier, Verjeat !!"
Je ne sais pas pourquoi mais j'ai cette réplique finale en tête depuis que je suis minot et la première fois que j'ai vu ce film.
Et aussi : "Moi, je n'ai eu que des miettes. C'est Verjeat qui a ramassé le gâteau."
avatar
Manuel

Messages : 311
Date d'inscription : 23/04/2009
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://manuelruiz.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu Poulet - Pierre Granier-Deferre (1975)

Message par dark horse le Jeu 7 Oct - 23:43

"Verjeat, il est à Montpellier, Verjeat !!"
"Moi, je n'ai eu que des miettes. C'est Verjeat qui a ramassé le gâteau."
pour moi il y a aussi
"allez encore un petit coup, Pignole !!!
avatar
dark horse

Messages : 26
Date d'inscription : 29/11/2009
Age : 47
Localisation : villeurbanne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adieu Poulet - Pierre Granier-Deferre (1975)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum