Je suis une légende - Francis Lawrence (2007)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je suis une légende - Francis Lawrence (2007)

Message par stalker le Sam 28 Juin - 4:54

.

Le film est une adaptation du roman de Richard Matheson (1954), auparavant adapté au cinéma en 1971 sous le titre Le survivant, et en 1964 sous son titre initial.
Le roman situe l’histoire entre 1976 et 1979.
Le film de Lawrence la projette entre 2009 et 2012.



Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l’abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil (…). Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l’ultime survivant d’une espèce désormais légendaire.

Qui croyait en Dieu.

Peut-on refuser de lire dans cette histoire une métaphore ? Et simplement se laisser divertir (et épouvanter) par le déroulement du film ? On peut prendre le livre et se poser les mêmes questions, sauf que le livre va au bout de la métaphore, contrairement au film, mais il fallait s’y attendre.

C’est la majorité qui définit la norme, non les individus isolés.
En reliant cette découverte au mélange de crainte, d’effroi et de respect qu’il lisait dans leurs visages, il comprit soudain que c’était eux qui avaient peur de lui. Il incarnait à leurs yeux le pire des fléaux qu’ils aient eu à affronter ; pire que la maladie avec laquelle ils avaient appris à vivre. C’était lui, le spectre insaisissable qui laissait pour preuve de son passage les cadavres exsangues de ceux qu’ils aimaient
.
(extrait du livre)

Notre civilisation court à sa perte, ce n’est plus un secret. Elle enfante des vampires qui enfantent des vampires et se nourrissent du sang de l’espèce en voie d’extinction : l’humain. L’humain devient rare (c’est encore un secret) et les quelques cas survivants font ce qu’ils peuvent pour survivre dans les décombres d’une civilisation ancienne, qui deviendra légende lorsque plus aucun spécimen ne subsistera.
Alors, les vampires se nourriront de vampires, on peut imaginer.

Le film bannit cette idée-là en l’inversant.
Il semble dire que Dieu va se pointer un de ces quatre pour nous coller une interro surprise.

Du film, on dira que les décors sont impressionnants. De Will Smith que c’est un comédien à la hauteur de l’expérience, même si ses notions en histoire de l’art ne semblent pas avoir dépassé Van Gogh.
Un petit détail peut retenir l’attention ; il n’a l’air de presque rien : la bande sonore – une fréquence quasiment permanente, environnée de variations multiples qui ne l’abolissent pas. Efficace et subtile (Ridley Scott avait utilisé ce principe dans Alien, le 8ème passager).
Quelques audaces interviennent au niveau de la lumière, et des réussites dans les cadrages. Mais tout ceci est absorbé par des séquences et des plans qui en mettent plein la vue, sans parler du cumul d’incohérences et des avalanches d'incongruités qui font du film un pur objet de distraction et une imposture bourrée de colorants et de tranquillisants.




.


Dernière édition par stalker le Lun 30 Juin - 3:46, édité 1 fois
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis une légende - Francis Lawrence (2007)

Message par Varg le Dim 29 Juin - 10:17

Je ne l'ai pas vu et je conserve un vague souvenir de la précédente adaptation du roman (celle-ci étant la troisième si je ne m'abuse, docteur ?) avec Heston dans le rôle tenu ici par Smith.

Juste pour signaler un article intéressant sur le revival vampiresque dans le cinoche amerlocain et ses enjeux nouveaux :

Le retour des morts-vivants
avatar
Varg

Messages : 1263
Date d'inscription : 15/06/2008
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis une légende - Francis Lawrence (2007)

Message par Hurlu le Mar 1 Juil - 18:24

J'ai vu le retour des morts vivants et je suis une l'égende, je n'ai aimé aucun des deux.
avatar
Hurlu

Messages : 20
Date d'inscription : 18/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis une légende - Francis Lawrence (2007)

Message par txoa le Mer 2 Juil - 9:44

La série des morts vivants de Romero est une des oeuvres les plus politiques et subversives du cinoche US. J'en suis friand et j'en ferais une chronique, un de ces jours.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis une légende - Francis Lawrence (2007)

Message par stalker le Mar 8 Juil - 15:51

Je suis d'accord avec ce point de vue, Txoa.
Il faudrait que je me procure la trilogie pour la revoir, chronologiquement. La métaphore du mort-vivant n'est pas moins violente et efficace que celle du vampire, depuis la nuit des temps et d'autant plus aujourd'hui. En terme de vampirisme, les deux meilleurs exemples au cinéma qui me viennent sont The addiction, de Ferrara, et Vampires, de Carpenter.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis une légende - Francis Lawrence (2007)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum