Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par edmond Gropl le Mer 25 Juin - 21:49



A Marseille, nous entrons en période d'Alerte à L'ozone. Cette haute concentration d'ozone dans l'atmosphère, on peut appeler ça un phénomène. Il est recommandé aux automobilistes de rouler à 80 km/h. Il doit y avoir 0,5% des automobilistes qui respectent ces recommandations. Il est dit dans la presse que tout ca es tres mauvais pour les enfants asthmatiques et il est fortement déconseillé de faire du vélo ou d'aller faire son jogging dans la ville. On pourrait tres bien imaginer que les enfants asthmatiques de mettent à se taper la tête contre les murs, que les joggeurs foncent tête baissée contre les automobilistes et les cyclistes prendre de la vitesse pour s'ecraser contre les platanes.
C'est le sujet de "Phénomènes".

Un phénomène semblable s'abat sur central park. Je raconte pas. Ca part sur un film catastrophe avec une histoire un peu bidon, un scénario en apparence écrit à mesure du tournage, . la première demi heure est parfaite
LE réalisateur s'amuse à nous faire flipper, pour moi ça marche, et je retrouve un de ces trucs qui m'avaient plu dans le sixième sens, son utilisation du pendu. Des images paisibles et hop, un pendu ou plusieurs, et hop, plus rien, ça marche à tout les coups. (voir fantomas contre scotland yard)

Ensuite ça patauge un peu, j'ai eut du mal à comprendre mais comme toujours, je me dis, il y a un truc. Night Shyamalan, dont j'adore tout les films et suis tres amateur de son fantastique enfantin, va nous sortir un truc, son scénario n'est pas hasardeux, alors je me replonge dans l'histoire et à un moment le sens apparait et ça devient tres intelligent, comme toujours.

Et puis il y a une scène sublime dans la verdure, une sorte d'allegorie biblique et niaise, mais sublime.

A l'heure ou nombre de catastrophe naturelles et phénoménales nous pendent au nez, c'est pas inutile de participer à la reflexion que nous suggère Night Shyamalan, C'est pas inutile, tout comme réduire sa vitesse en cas d'alerte à l'ozone.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par txoa le Jeu 26 Juin - 9:44

Autant je te suis quasi aveuglément dans tes goûts littéraires, autant tes choix cinématographiques me laissent perplexes. De Shimachin je n'ai pas vu celui là mais ceux d'avant et j'ai toujours trouvé ça bête à manger du foin. De l'entertainment moraliste, bien foutu au niveau technique, certes, mais avec une réflexion au niveau zéro.
C'est comme l'image que tu montres ci dessus. Elle est belle, ligne de fuite parfaite, des couleurs contrastées comme il faut, une suggestion mystérieuse de la cité tout au bout, mais comme dirait le bellâtre amateur de café, what else ?
Tiens, les trois voitures au premier plan sont d'origine européenne. Un signe ?
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par Replay le Jeu 26 Juin - 12:58

Txoa: autant je te suis parfois dans tes goûts littéraires, autant "le bellâtre amateur de café" me rappelle comiquement Obélix dans je ne sais plus quel album, quand il appelle "le bellâtre" le beau jeune homme si sympathique qui a tant de succès auprès des filles. Hé hé !

Le Village, j'avais trouvé ça plutôt bête à la fin, mais j'ai marché pendant tout le film. J'aime beaucoup les histoires de civilisations perdues, d'autre monde derrière la porte du placard, de dévoilement final: on vivait dans une autre réalité, mais laquelle est la vraie ?
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par edmond Gropl le Jeu 26 Juin - 13:05

[quote="txoa"]une réflexion au niveau zéro.
quote]

C'est vrai, C'est ça qui me plait. Son coté plus karmique que dialectique.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par txoa le Jeu 26 Juin - 20:58

Replay a écrit:Txoa: autant je te suis parfois dans tes goûts littéraires, autant "le bellâtre amateur de café" me rappelle comiquement Obélix dans je ne sais plus quel album, quand il appelle "le bellâtre" le beau jeune homme si sympathique qui a tant de succès auprès des filles. Hé hé !

Toi, t'es sous le charme. Et bien qu'accusant une (très) légère surcharge pondérale, je n'ai rien avoir avec Obélix. Et j'ai horreur des braies à rayures.
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par Replay le Dim 29 Juin - 0:40

Je ne suis pas contente après Gropl. Je suis allée voir Phénomènes et je me suis ennuyée.
Pas que je trouve que ce soit un navet, non, pas à ce point là, mais...
Les premières minutes, ça va. Les types qui s'écrasent de l'échafaudage, les blondes dans le parc, les gens immobiles dans la rue, je me suis dit "on ne va pas s'ennuyer." Mais après... ah, les pleurnicheries américaines, les histoires de couple je t'aime mon amour moi aussi je t'aime il faut que tu saches si on va mourir j'ai failli te tromper moi aussi les grands yeux pleins de larmes, les dialogues de film catastrophe qui ressemblent tous à ceux de La tour Infernale entrecoupés d'infos radios alerte générale (ils sont cons au gouvernement ils ne comprennent jamais rien) bon, tout ça fait trucs et ficelles cent mille fois raboutés. Il y a quelques scènes bien qui sont vraiment bien. Les premières fois où les arbres tremblent, où le vent provoque comme une marée montante dans la prairie, les scènes de suicide... Les ados qui étaient dans la rangée derrière moi n'ont même pas du les trouver bien, ces scènes, ils étaient tellement déçus par la pauvreté du potentiel horrifique qu'ils n'ont pas arrêté de ricaner (ha ha, trop fort la vieille avec ses bouts de verre dans les yeux). Les explications sur la façon dont les plantes doivent se défendre, franchement, c'était tellement enfantin que je me suis dit qu'il y avait plusieurs niveaux d'appréhension du film, qu'il fallait peut-être le prendre comme une fable simple et ne pas s'arrêter à la niaiserie apparente, enfin, je n'en sais rien, je n'ai pas tellement aimé ce film.
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par txoa le Dim 29 Juin - 4:27

Dirais je "je vous l'avais bien dit" ?
Non, trop facile et peu digne...
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par stalker le Dim 29 Juin - 5:38

J'ai hésité aujourd'hui.
Je le regarde ? Je le regarde pas... Je le regarde ? Je le regarde pas...
La nuit précédente, j'ai regardé Je suis une légende.
J'ai eu ma dose de fin du monde à goût de popcorn ; je vais remettre les Phénomènes à plus tard...
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par edmond Gropl le Dim 29 Juin - 17:45

Replay, j'attends quelques jours, parce que peut-être quelque chose apparaitra, après faudra bien que je te rembourse.
Mais deux questions:
- Tu ne penses pas que c'est volontairement niais?
- Comment tu expliques ce personnages de la vieille dame associale?

Bon, moi, je suis fan de Night Shyamalan que je trouve tres tres malin. (J'ai pas du tout trouvé le village bête)
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par Replay le Jeu 9 Oct - 22:57

Trois mois après, je repense à ce film et je me demande, Gropl, comment tu expliques le personnage de la vieille dame asociale. (et je me demande si ce film est aussi bête qu'il en a l'air)
avatar
Replay

Messages : 528
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par edmond Gropl le Ven 10 Oct - 10:32

Je ne me souviens plus de l'enchainement des scènes. A la fin arrive ce personnage qui vit retiré du monde et qui est une sorte d'asociale, anarchiste et mysanthrope et quelque peu bienveillante. Bon et bien même cette position hollywoodo-cioranesque est vaine contre le mal.
Je trouve ça tres malin.

Je trouve ce film tres intelligent. C'est certes un peu benêt par certains aspects, tres enfantin mais porteur d'un message surpuissant.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par stalker le Sam 11 Oct - 5:22

edmond Gropl a écrit:
Je trouve ce film tres intelligent. C'est certes un peu benêt par certains aspects, tres enfantin mais porteur d'un message surpuissant.
En tout cas, je ne pense pas que le réalisateur soir dupe quant à l'aspect "benêt" (je dirais plutôt incohérent ou vraiment tiré par les cheveux). Je pense qu'il joue avec cet aspect-là (je pense même qu'il s'éclate), peut-être pour mieux faire passer ce qu'il a à dire - ou pour mieux le glisser entre les images ? Le confier à des spectateurs en mesure d'y voir autre chose que du spectacle divertissant uniquement ?

En regardant Le village, je suis resté très hésitant, précisément pour cette raison. Il y a de très bonnes idées, mais elles sont noyées dans un bain d'effets spéciaux très racoleur. Mais il y a ces idées, assez évidentes, et on les retrouve dans Phenomenes, que j'ai regardé cette nuit, car cette vieille dame asociale m'a intrigué.

Gropl, as-tu vu Cloverfield ?


Dernière édition par stalker le Dim 12 Oct - 2:18, édité 1 fois
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par edmond Gropl le Sam 11 Oct - 19:23

Je ne vois pas de trucages racoleurs dans le village, mais je ne me rappelle pas bien. Mais ce qui m'avait marqué c'est dans la scène finale de la poursuite dans la foret, le monstre est vraiment ridicule, On dirait une créature de théâtre en classe maternelle fabriqué avec du carton bouilli et du papier crépon. C'est de ça que nous avons eu peur.
J'ai l"impression que N. Shyamalan glisse tout le temps dans ces films des elements enfantins, volontairement ratés pour dire peut -être, comme tu le soulignes, " ce n'est que du cinéma, de l'amusement, il ne faut pas avoir peur". N'empêche que son propos (dans "le village") sur la violence, l'autodéfense, le repli communautaire (me) fait réellement flipper.

Dans "phénomène", ce que je trouve vraiment plus fort que le roquefort, c'est son caractère actuel.

Prenons la crise financière, n'importe qui, pour peu qu'il ai joué au monopoly (même s'il n'a pas lu Marx), sait que la spéculation provoque le Krach. ( j'en profite d'ailleurs pour vous mettre en garde contre une crise terrible qui s'annonce, le krach intellectuel. A notre niveau, c'est pas tres grave car nous sommes de petits (épargnants ou flambeur, mais petit)polardeux, mais nos élites médiatico-intellectuelles devraient y reflechir. A force de dire n'importe quoi et de spéculer sur tout et rien, ils risquent de provoquer un énorme krach des valeurs intellectuelles, un effondrement total de leur cerveaux. Il me semble qu'a voir BHL et Houellebecq sur les plateaux-télés, cette crise est imminente)
. Bref cette crise financière est tout à fait logique et prévisible, n'empêche qu'on nous la présente comme un phénomène mysterieux, avec des métaphores climatiques, un tsunami. Les economistes sont physiquement incapable de formuler la vérité qui est de dire que cette crise est normale, elle fait partie du jeu et que ce monstre financier, nous l'avons crée (tout comme le monstre du "village"). Les politiques sont à la ramasse et même la gauche et l'extrême gauche ( a moins qu'ils soient médiatiquements baillonnés)semblent dépassés ( s'il faut faire la revolution, c'est maintenant). Il n'y a aucun comprtement logique face à ce "phénomène", c'est exactement de ça, de cette incapacité à aborder ce problème dont nous parle N. Shyamalan.


Bon, j'arrête mes propres speculations, je suis au bord du Krach.


J'ai pas vu "cloverfield", je note. (J'attend ta chronique)
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par stalker le Sam 11 Oct - 20:26

Contrairement à Phenomenes, Le village est très travaillé au niveau lumière, ralentis, etc. Donc pas vraiment des effets spéciaux, mais des options qui donnent une esthétique au film, assez proche du cinéma d'épouvante, dans la veine de Les autres (The others, de Alejandro Amenabar) par exemple. Du coup, Shyamalan mise sur le cinéma de genre pour glisser son propos critique, progressivement.

Lorsque le monstre du Village a pris forme dans le film, j'ai pensé que tout s'effondrait ; que le réalisateur avait loupé son coup et qu'on allait sombrer dans le parfait carnaval. L'astuce est ambiguë. Dans Phenomenes, c'est la même chose lorsque les individus se figent, on est proche des zombies et on redoute le pire. Il y a vraiment une prise de risque à ce niveau-là.

Pour Cloverfield, j'écrirai un commentaire en écho à ce qui se dit ici.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par edmond Gropl le Dim 12 Oct - 15:01

Ses films ne paraissent jamais crédibles, C'est comme s'il nous disait, je vous montre une histoire, mais il s'agit d'autre chose.

Qu'en pense Tony G., le specialiste des contes?
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phénomènes - Night Shyamalan (2008)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum