Visualisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Visualisation

Message par limbes le Sam 5 Juin - 0:21

Je me demande, de là où vous écrivez, sur un clavier, vous voyez quoi ?

De là où j’écris, sur un clavier, je vois : (vision de nuit)
Une bestiole qui vole
indéterminée (mais je n’y connais rien en bestioles)
Une tête de bonhomme approximatif, tout rond
Une boîte noire
Une boîte de conserve avec un stylo dedans
Une tête sculptée dans un marron par mon grand-père
Des lumières, deux fenêtres allumées, au fond d’une cour
Un cendrier « Campari », trouvé dans un vide –grenier, cassé en deux par petit fiston puis recollé, j'y tiens, ça me rappelle des personnages de Duras
Wolf de Jim Harrison
Un post-it que je ne parviens pas à relire (c’est pourtant moi qui ait écrit dessus – ça m’inquiète)
A droite un paquet de clopes, un briquet, un autre stylo,
Des mains et des jambes.

J’entends :
Des mouettes
Des bruits de portes
Un genre de mer mais ça m’étonnerait que ce soit ça
Des klaxons lointains
(le voisin qui crie tout le temps après sa femme et ses gosses doit être couché)

limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par txoa le Sam 5 Juin - 0:35

Les vestes de mes fils.
Une DS.
Cendrier, paquet de tabac (fleur de pays) briquet.
Une casquette de Bali.
Oslo, mon chien vautré sur le tapis.
Mes guitares, mon ampli.
Un arbre de noël en carton offert par une petite fille accroché à la poignée de la fenêtre.
Mon portable.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par Searclaw le Sam 5 Juin - 18:24

Je vois :

Un mur couleur crème.
Mon bureau, du contreplaqué qu'on a monté avec ma femme, collé dans le coin du mur et qu'elle a recouvert de tissu bleu/bronze. Parfois il y a des reflets.
Une bourse en cuir noir pleine de mes dès à 6, 8, 10 et 20 faces multicolores. Il y a une languette et un cordon de cuir qu'on tire pour la fermer. J'aime son odeur.
Mon cendar, monté sur pied.
A mes pieds sous le bureau, la lumière rouge de mon multi-prise
Des papiers/cahiers à ma droite, 27 cm de hauteur (moyenne)
Mon imprimante/scanner sur ma gauche, sur laquelle laquelle s'entasse 16 centimètres de papiers cahiers divers
Un fouillis de fils/jacks/oreillettes à gauche sous l'écran, certains sont fixés avec du scotch
Juste derrière l'écran, un sac en plastic fermé qui contient 3 bouquins prêtés par un type rencontré sur internet. Son courtier va passer les chercher un de ces jours.
En hauteur mon poste de zik sur lequel est posé une paire de ciseaux, des CD à l'envers, et beaucoup de poussière.
Une télécommande pour laquelle je n'ai plus de télé
Un mot punaisé à l'étagère : "CABLES" "RDV.Occuliste" "Fermer poules"
Deux tableaux, un cadre en bois contenant un papier vieilli de ma fabrication, et un autre en contour carton, superbe dessin de ma chérie d'une petite punkette/fantasy avec un oiseau rouge sur l'épaule portant la mention "Un petit oiseau farouche pour un beau chat".
Un dessin en vrac sur un cahier ouvert d'un chien que Maud à croisé en Angleterre, entouré de balles de tennis (dessinées) et intitulée "Milo"
Deux cure-dents, un peu mâchouillés. Ils sont parfaitement parallèles.
Trois critériums
Un briquet bic vert qui ne marche plus.
Une plante dont j'ignore le nom : feuilles grasses, et magnifiques fleurs roses et oranges. En ce moment elle n'en a pas.
Par la fenêtre, il y a le mur de la grange, vieilles pierres et glycine, et au delà du toit de tuiles très vieux et incliné, le sommet des peupliers qui bordent mon étang. Le ciel est bleu, parsemé de fins nuages.
Ma bibliothèque à ma droite jusqu'au plafond, mon portefeuille sur un tas de CD très mal rangés.
Un livre au hasard : "Tsiganes en France, de l'assignation au droit d'habiter". C'est le père de ma chérie qui me l'a prêté.
Tout en haut, une affiche de Tayobo, posé sur "Voyage extraordinaire au centre du cerveau.
Un tas d'annuaires, 23, 19, 87.
Sur le bord de fenètre, des plants de tomate cerise et des œillets d'inde, une autre plante en pot, tortueuse et fine, un pommier d'amour je crois, et des boites à semis (originairement des emballages de supermarché récupérés en plastic).

J'entends :

Les oiseaux qui chantent. Merle et moineau. Mésange. Merle. Moineau. Un que je connais pas, qui fait Puic Puic Puic. Moineau. Jai ?
France inter, avec un jeune auteur qui se fait interviewer sur son bouquin "Circuit".
Les pas de ma chérie à coté qui fait un clafouti à la cerise pour des copains
Le ronronnement du PC
Mes moutons qui crient. Ils ont perdu un copain hier matin. Ils l'appellent. Il ne répondra plus.
Un tracteur qui passe sur la route et qui s'arrête chez la voisine. Qui repart.
Des grillons, mais seulement quand la radio a un moment de silence, ce qui est rare.
Des mouches qui bourdonnent, coincées dans la fenêtre, avec une guêpe noire
Mon carillon qui pend à une étagère. J'ai fait exprès de le faire sonner pour pouvoir l'écrire.

Searclaw

Messages : 312
Date d'inscription : 04/08/2009
Localisation : Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par Charlie le Dim 6 Juin - 12:40

Cernée par des murs blancs jaunis par la cigarette, à peine.
(Je mettais promis de fumer dans le jardin, c’est loupé !)

Je vois :

A ma droite sur le canapé, un briquet jaune.
Un cendrier en forme de tortue, petite terre cuite chinée au hasard des ballades.
Dans un bazar, sur la table basse en face de moi, le portable en mode vibreur.
Mes fidèles cigarettes.
Un petit carnet noir, griffonné d'un peu de tout et de rien.
Deux tasses de cafés vides, surement une troisième à venir.
Un bouquet de pivoines et son feuillage que je voudrais sublimer.
Paillette, mon chat en boule dans un demi-sommeil.
Une princesse dessinée par ma fille.
Un feutre noir.
Des papiers, des papiers, et encore des papiers.

En levant le regard, du bois mort dans un pot en zinc, pourtant bien vivant tant il en impose dans la pièce.
Sur l’enfilade, un téléphone posé sur son socle qui ne sert à rien.
Deux briques posées l’une sur l’autre, qui attendent.
Des bouquins, deux verres de vins, et mon lecteur CD.
De la fenêtre à droite, le pommier du voisin dont j’ignore le gout des pommes, pas très sympa le voisin.
Et plus bas, la naissance d’herbe verte en mal de pousser…

Un grand silence enveloppe le tout.

Charlie

Messages : 4
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par limbes le Dim 6 Juin - 16:05

C’est quelque chose de rare et subtil, le silence (merci pour cette mention Charlie).
Comme la solitude (voulue, choisie).
Comme les échanges réels entre des personnes.
Comme l’abandon.
Comme l’errance.
Comme certains mots agencés d’une certaine façon.

Merci pour ce que vous voyez. J'aime bien les imaginer.

limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par Searclaw le Lun 7 Juin - 12:29

T'as eu une bonne/belle idée. J'aurais aimé voir plus de gens participer.

Searclaw

Messages : 312
Date d'inscription : 04/08/2009
Localisation : Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par Ernest Kurtz le Lun 7 Juin - 15:07

Assis à mon bureau, je vois:
- Sur ma gauche, une étagère métallique: rayonnage du bas, des dossiers rangés sur la tranche; des annuaires inutiles (un de 2006, deux de 2009); une bombe pour nettoyer l'écran; une trousse. Rayonnage au-dessus, une boîte en carton contenant les Divx de ma fille; quelques jeux vidéo auxquels elle ne joue plus depuis longtemps; un emballage d'appareil photo numérique; un plan de la ville plié; un "adress book" dont la couverture se détache. Rayonnage encore au-dessus, deux rangées de DVD; une planche à découper. Au-dessus encore, un empilement de "tours" de CD vierges vides; la box; un téléphone; un porte-monnaie brun vide. Étagère supérieure, d'autres dossiers; une grosse boite en bois avec trois tiroirs dont j'ignore le contenu; des boites de jeux.
- Devant moi: sur le plateau du bureau, un empilement de dossiers, de blocs, de feuilles imprimées (19 cm); une feuille A4 avec imprimée une petite annonce d'emploi; un agenda de poche de 2009; mon portefeuille; un agenda de poche de 2010; mon cellulaire; une grosse boite de pastilles Pulmoll; un casque pour l'ordi; un nez rouge de clown; une souris mécanique qui n'a plus de queue; mon étui à lunettes ouvert; une demie calebasse ramenée de Guadeloupe contenant un mètre ruban, des agrafes, deux calculettes dont une cassée, un tampon à encre, un encreur, des post-it vierges, un briquet qui ne marche plus avec un triskell dessus, une petite agrafeuse, des vieux billets d'entrée de musées, la carte de visite d'un restaurant grec, une petite boîte d'allumettes et d'autres choses en dessous que je ne distingue pas; mon étui à cigarettes contenant la ration de la journée roulée ce matin; la souris de l'ordi sur un tapis de souris rond et noir sur un tapis de rectangulaire et bleu; un Zippo; une petite cuillère ayant servi à manger un yaourt; un cendrier rond en verre vidé récemment; 3 CD d'enregistrements pirates de concert de JJ Cale; une mini-enceinte; un radio réveil; un disque dur externe; un scanner; un autre disque dur externe; l'écran de l'ordi; une aloe vera achetée pour offrir mais jamais offerte; une pochette plastique contenant les vis d'une armoire à monter. Sur les deux rayonnages sur le devant du bureau - qui me bouchent la vue-, il y a une tour de CD vierges; une boite jaune en fer blanc à l'effigie des personnages de Tintin; un paquet de tabac à rouler (Fleur de Pays aussi); une boite de filtres pour cigarettes; trois boitiers pour DVD; des feuilles pliées, sur la tranche, dont la première est la déclaration d'impôts; trois recharges pour imprimante (jaune, bleu, noir); un rouleau de scotch; un jeu de scoppa ramené d'Italie par ma femme; une bouteille d'essence pour Zippo; trois boîtes rondes aux effigies de trois clubs de foot italiens (Inter, Juve, Milan AC) ayant contenu du panettone et dans lesquels il y a maintenant des stylos, des crayons, des ciseaux, un autre rouleau de scotch, un tube de colle, un cutter, des feutres, une agrafeuse, un tournevis, un Opinel. Rayonnage au-dessus, quatre boitiers pour CD; une lampe; une imprimante; deux petits porte-photos avec des photos type photo d'identité de ma fille prises à son école chaque année (photos allant de 4 ans à 10 ans); une seconde petite enceinte; une plante grasse dont j'ignore le nom; un post-it avec l'adresse mail de quelqu'un à qui je dois écrire. Entre ces rayonnages et l'écran de l'ordi, je vois la rambarde d'acier du balcon où est accroché un pot avec des plantes vertes que je ne connais pas et derrière, de grands arbres qui s'agitent dans le vent; entre les branches, j'aperçois quelques toits.
- Sur ma droite, contre le mur, un rayonnage de CD montant jusqu'au plafond.

- En écrivant, j'ai entendu le ronronnement de l'ordi; une moto passée dans le lointain; un coup de klaxon; des pies qui semblaient s'engueuler; un étourneau; un train de marchandises; les pas de mon chat sur le parquet; le frottement dû au vent d'un bambou contre la vitre; les grincements de mon fauteuil; mon chat qui a sauté contre la vitre pour attraper une mouche.

Ernest Kurtz

Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2010
Localisation : Banlieusard

Voir le profil de l'utilisateur http://onemoreblogintheghetto.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par André Toutou le Lun 7 Juin - 21:55

Un dessin que j'ai réalisé à la plume "au Rotring", au début des années 80, quand j'étais fan de BD, de Starshooter et de Charlélie Couture (La ballade de Serge K, Le loup dans la bergerie). C'est l'adaptation d'un tableau de Brueghel : les aveugles, 4 aveugles qui traversent une campagne désolée à la Brueghel l'ancien et qui vont se gameler dans un ruisseau.

Mes aveugles ne sont pas aveugles mais lisent des bouquins. Ils ont la tronche et le physique des personnages d'un dessinateur totalement oublié - Gérard Mordillat -. Ils grimacent, l'oeil démesuré, le sourcil élastique, la bouche tordue.... et se gauffrent aussi dans l'eau gelée.

André Toutou

Messages : 88
Date d'inscription : 17/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par txoa le Mer 9 Juin - 1:43

Euh...Mordillat est romancier et documentariste, si je ne m'abuse. On lui doit l'excellent "les vivants et les morts".

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par André Toutou le Mer 9 Juin - 20:35

C'est le même ?

André Toutou

Messages : 88
Date d'inscription : 17/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par André Toutou le Mer 9 Juin - 21:59

Eureka ! J'ai trouvé... C'est pas Mordillat mais Massonnat, l'auteur oublié. Pascal (et pas Gérard) Massonnat, c'était génial.




André Toutou

Messages : 88
Date d'inscription : 17/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par edmond Gropl le Jeu 10 Juin - 0:00

txoa a écrit:Euh...Mordillat est romancier et documentariste, si je ne m'abuse. On lui doit l'excellent "les vivants et les morts".

André je crois que tu pensais par erreur à Mordillo

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par Ernest Kurtz le Jeu 10 Juin - 15:37

Si c'est bien Massonnat, voilà pour moi une sacrée madeleine proustienne de mes jeunes années de lecteur de Pilote ! Remember "Le destin des Putatif" !

Ernest Kurtz

Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2010
Localisation : Banlieusard

Voir le profil de l'utilisateur http://onemoreblogintheghetto.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par André Toutou le Ven 11 Juin - 21:02

Oui, "Le destin des putatifs", un bouquin introuvable... Gardé un excellent souvenir de cette histoire poétique dont le héros était le temps, me souvient plus du titre.

Autre auteur de BD à lire et à relire : Régis Franc et surtout les 8 tomes du Café de la Plage



Bâti sur le principe d'"A la recherche du temps perdu", le Café de la plage abolit les notions d'espace et de temps. Les personnages se déconnectent de la réalité et se dédoublent soudain. Assis sur un canapé lors d'une soirée entre amis, l'impressario Monroe Stress se retrouve à la case suivante cet enfant rêveur qui marche le long d'une voie ferrée. Il a suffit du bruit de glaçons qui tintent au fond d'un verre... Autres titres (entre autres) : "Nouvelles histoires inachevées", "Souvenirs d'un menteur" ou ""Nuits de Chine".

Et Régis Franc dessinait sacrément bien les lapins.

André Toutou

Messages : 88
Date d'inscription : 17/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par stalker le Jeu 24 Juin - 4:44

Un clavier noir et un écran plat qui fausse les couleurs dès qu'on se déplace un peu trop de biais.
Un scanner avec des papiers et un chapeau noir dessus.
Un verre de vin rouge vide.
Un cendrier beaucoup trop plein.
Des petits papiers en vrac avec des trucs marqués dessus (tél, mail, adresses, titres, dates, heures, noms, listes).
Un Zippo bronze, des feuilles OCB noires, une boîte de tabac un peu plus volumineuse qu'un pot de confiture Bonne maman.
Une rangée de dictionnaires de poche : français, anglais, allemand, synonymes, symboles, étymologie, abréviations).
Un carton d'invitation pour une expo de Martine Aballéa, qui date de juin 2002.
Une pile de DVD : The box, New rose hotel, L'attaque du métro 123, Stendhal syndrome, La jeune fille de l'eau et Aux frontières de l'aube.
Une boulette de papier aluminium.
Une barquette de Pim's orange vide.
Une souris (noire, qui ne coure pas dans l'herbe).
Son tapis (un modèle dans lequel on peut glisser une photo, format 25x20cm - j'y ai glissé un tirage noir et blanc, papier perlé, qui représente un gros plan sur un sol recouvert de bouts de verre).
Trois romans, format poche : Moins que zéro, de Bret Easton Ellis ; Les lois de l'attraction, de Bret Easton Ellis ; 1977, de David Peace.
Un Kleenex en boule.
Un mur en pierre recouvert de chaux.
Une fiole (à whisky, ou rhum, ou vodka) vide.
Une pile de diapositives près d'une imprimante gris-bleu, d'une boîte avec plein de trucs dedans, d'une lampe USB avec des pinces à dessin noires accrochées dessus, d'une agrafeuse, d'un pot à crayons-stylos-pinceaux-cutter, le tout posé sur un gros meuble à tiroirs où sont punaisés calendrier, liste (où figurent des mots tels que Licorne, Renaissance et Cognac), marque-page de Retour à la nuit, carnet de timbres.
Un tableau en cours posé au sol.
Trois petites bibliothèques à l'extrême droite, ainsi qu'un écran de surveillance (pas en fonction) et des manuscrits alignés par terre.
Un carton à dessins à l'extrême gauche, ainsi qu'une caisse en bois incolore pleine de trucs, des paperasses importantes, la plus belle toile d'araignée du monde et un presse-livres (sans livres) en granit gris.
Une lucarne carrée, ouverte, au niveau du sol, qui donne sur le silence de la nuit.
J'écoute Miss Kittin qui reprend Indochine.



stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visualisation

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum