Sheitan - Kim Chapiron (2006)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sheitan - Kim Chapiron (2006)

Message par stalker le Sam 22 Mai - 16:23



La veille de Noël, Bart, Ladj, Thai, Yasmine et Eve quittent une soirée qui a mal tournée. Eve, très allumeuse, les invite chez elle. Mais lorsque la jeunesse des villes se retrouve dans les griffes de Joseph, l'étrange gardien de sa maison de campagne, la rencontre bascule dans le conte sanglant...

La soirée en question tourne mal dans une boîte de nuit surchauffée aux mixes haineux, à l’alcool et aux corps hypnotiques ("de chiennasses"). La jeunesse des villes est en fait un quatuor composé de jeunes d’origines ethniques différentes exportés d'une banlieue. Et la maison de campagne est un petit château passablement insalubre auquel un chemin de terre conduit.
Et le premier obstacle se dresse sur ce chemin : un troupeau de chèvres, dont un bouc.

Ils l’ont voulu(e), ils vont peut-être l’avoir : Eve est troublante.
Bart et Thai n’ont d’yeux que pour elle qui a littéralement aspiré le groupe dans cette campagne brumeuse et bou(s)euse, en usant de son charme, de ses regards, de ses courbes et de la forme de sa bouche. Plus tard, au cours d’une discussion sur l’existence de Dieu, la sensuelle et étrange fille demandera à Bart (le grand crétin converti en tincré) : À ton avis, pourquoi tu es là ?
Parce que mon père et ma mère ont niqué, dit-il, voilà pourquoi je suis là.
Non, reprendra-t-elle, demande-toi pourquoi tu es là, maintenant, dans cette maison.

Et il y a Joseph, le gardien de chèvres. Et toute sa clique de petits autochtones dégénérés qui se trimbalent sur des mobylettes trafiquées. Il y a aussi la femme de Joseph, qui porte un enfant, mais qui tardera à apparaître. Et tout ce petit monde regroupé dans cette maison décatie (une anti-crèche, version bourgeoise ruinée – maléfique). Car le film est truffé de clés. Et Sheitan signifie Le diable en arabe et en persan.

Déjanté, dérangeant. Fantaisiste-gore. On s’est chamaillé pour prétendre qu’il arrivait ou non à la cheville de Doberman. C’est dire.
Un trip. Une révolution, est-il dit ça et là. Une daube, lit-on ailleurs.
Ni l’un, ni l’autre. Une collision de genres, je dirais. Un mélange pas très heureux. Du trash sanglant mixé au rap furieux, agrémenté de fabuleux en bouts de ficelles, d’effets faciles, de clichés copiés-collés, de délire déplacé, le tout brodé sur une toile métaphorique. On brasse le tout pendant toute la durée du film et voilà le résultat. Trop ouf.
La caméra s’active comme on manipule une bombe pour taguer son nom sur un mur. Au niveau cinématographique, c’est du grand n’importe quoi. Mais l’intention était de parodier, de détruire, de blasphémer à donf et de s’éclater entre potes, alors le cinéma quelle importance…

Le résultat est un mélange indigeste, désarticulé et informel. Ni daube (trop expéditif, car ce film a du sens et mérite réflexion), ni révolution (c’est ce qu’on voudrait nous faire croire, et pourtant non, il ne s’est rien passé ; ça fait beaucoup de bruit et ça ne ressemble à rien). Du gros message. Du méchant tag sauvage sur les murs de notre si belle société ; sur la face d’un des pays les plus civilisés de la planète, paraît-il.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheitan - Kim Chapiron (2006)

Message par Chewie le Sam 22 Mai - 17:05

Ton indulgence envers ce genre de produits (je n'ose pas dire production) me dépasse, Stalker.

Cette étron filmographique est tout sauf intéressant, c'est même la quintessence conformiste moderne se voilant derrière le masque du jeunisme urbain, exactement comme les m**des dégoulinantes de propagande de Luc Besson.

Au lieu d'attirer le jeune public des cités dans les salles obscures pour leur fait découvrir du cinéma, et éventuellement les faire réfléchir, on prend leur fric en les caressant dans le sens du poil de la façon la plus abjecte, à grands renforts de clichés tous plus putassiers les uns que les autres (boîte de nuit, survêtement, voiture tunée, pitbull, etc.).

Sheitan et Banlieue 13, c'est le même combat : celui qui consiste à dire que les jeunes de banlieue sont tous des crétins et des pauvres, même qu'on va tout de même arriver à leur pomper leur peu de fric en racolant à tous les zboubs de la mythologie clinquante et factice du lascar.

Le dernier degré de la démagogie de gros connards qui arrivent en plus à se tailler une image dans les médias de types branchés, qui "aiment" les jeunes.

Quand on pond de la chiasse au kilomètre comme Taxi ou Sheitan, on n'aime pas la jeunesse, on la méprise, on la prend pour un ramassis débile et vulgaire facilement manipulable.

Non content de donner dans le tapinage gangsta-rap de toilettes de gare, ce déballage grotesque n'hésite pas non plus une seconde quand il s'agit de caricaturer la campagne, lieu sombre et inquiétant de bouseux arriérés pédophiles et incestueux. Après tout, la campagne, c'est le territoire maudit, le fief des "souchiens", des chasseurs, là où l'on vote FN dans le secret des isoloirs, alors pourquoi se gêner ?

Après on accuse certains de dresser les gens les uns contre les autres et de "véhiculer des clichés nauséabonds" sur certains types de populations...

Ah, oui, j'oubliais : c'est pas à prendre au premier degré. Quel idiot je suis.
avatar
Chewie

Messages : 240
Date d'inscription : 13/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheitan - Kim Chapiron (2006)

Message par stalker le Sam 22 Mai - 19:14

Mais ce film mérite précisément réflexion pour certaines raisons que tu donnes, Chewie.
Je ne l'ai juste pas considéré sous l'angle d'une production cinématographique (il n'y a rien à en dire, sinon que c'est tout sauf du cinéma), ni par rapport au fait qu'il ait bénéficié d'une grosse campagne promotionnelle à sa sortie (forcément efficace), mais pour le message qu'il transmet, travesti sous une toile complexe, un grand n'importe quoi.
Je ne le jette pas. Je prends note qu'il existe.
Mais j'aurais effectivement pu en faire une critique vorace, similaire à la tienne. J'ai tous les arguments pour ça, mais elle m'est apparue trop évidente.

Il faudrait que je me fasse Banlieue 13, un de ces jours.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheitan - Kim Chapiron (2006)

Message par Ernest Kurtz le Sam 22 Mai - 20:54

stalker a écrit:Il faudrait que je me fasse Banlieue 13, un de ces jours.
Tu peux largement t'en passer ! J'ai vu une grosse partie de ce produit qui ressemble à un film, un soir, à la TV et c'est plein d'effets de mise en scène mode, c'est mal joué, ça se veut film d'action "à l'américaine" mais en version cheap et le scénario est tout simplement con. Même en le regardant au 2ème degré, comme un bon vieux gros nanard, on finit pas s'emmerder. A mon avis, tu vas foutre en l'air une heure et demie de ta vie.
avatar
Ernest Kurtz

Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2010
Localisation : Banlieusard

Voir le profil de l'utilisateur http://onemoreblogintheghetto.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheitan - Kim Chapiron (2006)

Message par txoa le Dim 23 Mai - 0:01

Ou alors, sur le sujet, regarder "Etat des lieux" de J.F Richet. Le meilleur à mon sens...
avatar
txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheitan - Kim Chapiron (2006)

Message par stalker le Dim 23 Mai - 4:08

Ernest Kurtz a écrit:(...) A mon avis, tu vas foutre en l'air une heure et demie de ta vie.
Visiblement, tu as perdu cette heure et demi...

Et tu as certainement raison. D'ailleurs, aujourd'hui, je vais glandouiller au soleil pendant une heure et demi en me disant : cette heure et demi là, au moins je ne la passe pas à regarder Banlieue 13.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheitan - Kim Chapiron (2006)

Message par Ernest Kurtz le Dim 23 Mai - 10:54

stalker a écrit:
Ernest Kurtz a écrit:(...) A mon avis, tu vas foutre en l'air une heure et demie de ta vie.
Visiblement, tu as perdu cette heure et demi...
Pas tout à fait, je n'avais pas tenu jusqu'au bout. Mais c'est vrai que cela a fait partie de ces quelques soirées dont j'en passe une partie vautré comme un bœuf sur mon canapé que je termine en me demandant: "Mais qu'est-ce que j'ai foutu à gâcher mon temps devant une telle merde ?!?!"...
stalker a écrit:Et tu as certainement raison. D'ailleurs, aujourd'hui, je vais glandouiller au soleil pendant une heure et demi en me disant : cette heure et demi là, au moins je ne la passe pas à regarder Banlieue 13.
Sage initiative, la glandouille au soleil; et avec un petit polar dans les mains, en plus ?
avatar
Ernest Kurtz

Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2010
Localisation : Banlieusard

Voir le profil de l'utilisateur http://onemoreblogintheghetto.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheitan - Kim Chapiron (2006)

Message par stalker le Dim 23 Mai - 14:15

Bingo
Bois mort, de James Sallis.
J'y ai trouvé ce matin des similitudes avec California gothic, de Dennis Etchison.
Il est question de films d'horreur.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheitan - Kim Chapiron (2006)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum