Aujourd'hui

Page 31 sur 32 Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par fredgev le Mer 1 Déc - 23:15

Oui oui, comment ça va?
Une petite bataille?

fredgev

Messages : 235
Date d'inscription : 26/07/2008
Age : 41
Localisation : lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par txoa le Mer 1 Déc - 23:17

A deux ?
Ouverte ou fermée ?

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par fredgev le Mer 1 Déc - 23:33

Pas rangee en tout cas!

fredgev

Messages : 235
Date d'inscription : 26/07/2008
Age : 41
Localisation : lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par limbes le Jeu 2 Déc - 13:46

Aujourd’hui, je on nous vais mourir. Aujourd’hui, je on nous vais mourir. Le soleil sera peut-être blanc, le froid piquant le nez et les joues, en attendant le bus n° 54, la petite femme en bottes à poils regardera sa montre, cadran tourné à l’intérieur du poignet, juste ce bout de peau de bébé contrastant avec les ravins fins de son visage soucieux. Un jeune black à blouson orange et bonnet noir à oreilles d’éléphant, qui sautille. Des jeunes filles agglomérées. Un couple de vieux collé par le froid et l’attente et toutes les années. Bus n° 83. Bus n°81. Le 83 va au port. Le 81 au musée. Le 54 à l’hôpital. Ce qui est indiqué sur les panneaux. Des terminus. Trois choix précis, ce matin- là, après avoir soufflé de la buée froide bu du café enfilé des couches de vêtements pour cesser de grelotter. Il n’y a pas de bus pour l’aéroport, ni pour la prison, ni pour l’école, ni pour le cimetière, ni pour ailleurs, où. La ville est soudain réduite à trois pôles : port musée hôpital. Port : bateaux cargos mer grues cargaisons girafes d’Afrique paquebots et quoi encore. Il réfléchit. Il réfléchit jusqu’à cette phrase qui s’imprime dans sa chair bleue : aujourd’hui je on nous vais mourir. Port musée hôpital quelle importance. Quelle importance, 54, 81, 83, la montre, sautiller ou pas, les poignets doux des bébés, avoir moins froid, faire en sorte de, l’absence de regards, de paroles, le manque de destinations, les êtres cassés qui se prolongent. Aujourd’hui cette phrase, très nette, inscrite intérieurement, et il attend un bus, n’importe lequel. Et chaque instant dans cette attente mourra pour lui seul instantanément. Toutes ces disparitions, tout ce qui change, tout ce qui ne reviendra jamais. Il ne s’agira plus de mourir, un jour, puisque tout meurt déjà, en continu, en permanence, inévitablement. Il n’y a plus d’évènement de la mort, qui s’introduirait un jour, à un instant T, dans sa vie ; il y a la vie simple, corrompue, gangrenée, minée par la mort, qui tue chaque moment, inlassablement, implacablement.
Il attend un bus.
Il pense à un amour, un ami, un voyage, un paysage, un visage, un enfant, une montagne, une mer, un nuage, un corps.
Il pense à une sensation, une douceur, un malheur, un train dans la nuit, un cri, une claque, une jouissance.
Il pense à une couleur, un jardin, une tombe, un mot, un œil, une courbe, un chemin dans une forêt.
Il pense à une joie, un trou, une ombre, un brouillard, une odeur de colle, un liquide froid, une fourrure d’animal.
Il pense à une histoire, un arbre, un goût, une jambe, une élucubration, une terre, un cri, une folie.
Il veut énumérer, retrouver, faire revenir, contraindre en présence fixe, immuable, incorporer une fois pour toutes, faire revenir en vrai, donner sens. Il sait que c’est impossible, vain : ce qui revient est une torture car disparu (il en reste seulement des traces, éparses, discontinues), et si rien ne revient il n’a pas vécu.
Il reste à prendre un bus. A force de l’attendre il sera la nuit. Il sera tard. La petite femme à la montre, le jeune black, les filles et le couple, depuis longtemps ils seront montés partis, vers où, pourquoi ?
Il s’assoit. Il est seul. Il ne voit pas la tête du chauffeur. Les immeubles défilent, des fenêtres sont allumées, il fait nuit, demain je on nous vais mourir, et quoi ?


limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par limbes le Jeu 2 Déc - 16:16

Aujourd’hui, je quémande des mots (n’importe lesquels, même les pires), qui ne viennent pas.
Aujourd’hui, j’ai envie de me saouler (boire, n’importe quoi).
Aujourd’hui, je suis pathétique (n’importe comment, m'en foutant, la lie de la lie).

Des moments comme ça, et l'absence de soulagement, à dire sans dire, à vrai dire, à faux dire

Et Noir bazar, mort ?


limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par Manuel le Jeu 2 Déc - 16:40

limbes a écrit:

Et Noir bazar, mort ?

Non, gelé.

Manuel

Messages : 311
Date d'inscription : 23/04/2009
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://manuelruiz.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par limbes le Jeu 2 Déc - 17:10

Aujourd’hui, je regarde ma tête dans l’écran noir de l’ordinateur, et, bien que ce ne soit pas un miroir redoutable, je vois des cernes creusées, des rides, des yeux affaissés, troubles, indéfinis, une vieille fille, des peaux marquées, amalgamées, un regard triste et lointain. Je voudrais être très très vieille, ou très très jeune, mais je suis juste comme ça, entre deux âges, à penser à la mort, ou à la vie, en dehors, et avoir envie de boire, boire, et que plus rien n’existe sauf ce que j’imagine, délirante, indésirable.
Et cette colère à la Txoa envers tout ceux qui se croient, qui veulent être autres, se donner à voir, se rendre visibles, dans leur vie et leur mort parfaites, à poursuivre sans fin leurs grouillements, sans jamais se remettre en cause
Il ne faudrait pas qu’un type en costard me donne une boîte avec un bouton provoquant potentiellement la fin du monde,
même pour zéro euro
puisque je m’y inclus, dans l’apocalypse



limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par txoa le Jeu 2 Déc - 23:40

Je crois me remettre en cause. Je crois pouvoir dire lorsque ma subjectivité est aveuglée par la colère. Je crois.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par txoa le Jeu 2 Déc - 23:41

Et j'espère qu'on n'est pas mort. J'en veux encore.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par Ernest Kurtz le Sam 4 Déc - 8:14

txoa a écrit:Et j'espère qu'on n'est pas mort. J'en veux encore.
Pas tout à fait mais sur une voie mortifère en ce qui me concerne puisque après plus de 2 ans et demi de chomedu, j'ai retrouvé la cohorte du monde du salariat (Ça va faire plaisir à mon banquier). Du coup, le temps me manque...

Ernest Kurtz

Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2010
Localisation : Banlieusard

Voir le profil de l'utilisateur http://onemoreblogintheghetto.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par txoa le Sam 4 Déc - 15:33

Comme disent les américains dans les mauvais films: "welcome home, man"

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par Ernest Kurtz le Ven 10 Déc - 8:37

"Welcome to the machine", plutôt, comme le chantaient les vieux Floyd...

Ernest Kurtz

Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2010
Localisation : Banlieusard

Voir le profil de l'utilisateur http://onemoreblogintheghetto.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par limbes le Sam 11 Déc - 21:18

C'est quoi, ton nouveau boulot, Ernest (si ce n'est pas indiscret)?

limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par Ernest Kurtz le Dim 12 Déc - 17:42

Me voilà amener à programmer des questionnaires informatiques qu'auront sous les yeux des enquêteurs qui vous téléphoneront pour vous demander si vous avez une très bonne, plutôt bonne, plutôt mauvaise ou très mauvaise opinion de Untel ou Untel, ou si vous connaissez la lessive trucmuche, ou si vous êtes très satisfait, assez satisfait, assez insatisfait ou très insatisfait de votre FAI.
No comment...

Ernest Kurtz

Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2010
Localisation : Banlieusard

Voir le profil de l'utilisateur http://onemoreblogintheghetto.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par txoa le Jeu 16 Déc - 21:50

Wake up !!

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par Ernest Kurtz le Ven 17 Déc - 8:56

Hibernation ?

Ernest Kurtz

Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2010
Localisation : Banlieusard

Voir le profil de l'utilisateur http://onemoreblogintheghetto.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par limbes le Ven 17 Déc - 21:44

Aujourd'hui:





SOLITUDE







limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par limbes le Mar 21 Déc - 16:56

Bon, ce n'est pas un polar, c'est un roman d'hommes (assez savoureux, ma foi):




J'ai bien aimé ça, entre autres:

- Alors pourquoi je devrais l’appeler ? Pour lui dire que je la hais ?
- Bien sûr que non. Il faudrait le formuler autrement.
- Comment ?
- Dis-lui que tu l’aimes.





limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par limbes le Mar 21 Déc - 16:59

C'est un petit cadeau pour un pote, mais je n'ai pas résisté, je l'ai lu avant, en faisant gaffe de ne pas trop ouvrir le bouquin ou de ne pas y envoyer de grandes giclées de café froid, l'air de rien, quoi.

limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par stalker le Mer 22 Déc - 8:04

C'est pertinent ce genre de chronique éclair. Ça me parle ; forme et contenu, en l'occurrence.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par txoa le Jeu 30 Déc - 19:12

Il y a quelque chose de terrible dans le vide, c'est qu'il appelle le vide. A quoi bon poster si je ne suis pas lu. Du coup on ne poste pas et rien n'est alimenté. Bref...
Bonne année à tous !

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par fredgev le Jeu 30 Déc - 19:19

hello, il ya quelqu'un, au bout du tunnel !!
Ohé

fredgev

Messages : 235
Date d'inscription : 26/07/2008
Age : 41
Localisation : lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par fredgev le Jeu 30 Déc - 19:20

et bonne année à toi aussi

fredgev

Messages : 235
Date d'inscription : 26/07/2008
Age : 41
Localisation : lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par stalker le Jeu 30 Déc - 21:32

Ma parole, on n'a pas le droit d'hiberner...

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par txoa le Ven 31 Déc - 2:21

Meuh si... Tiens, le chanteur de Boney M s'est mis en hibernation définitive. Aussi j'ai lu "Bois" et j'en suis pas sorti tout pareil. Qui chronique ? Moi ? Pas tout de suite alors. J'ai aussi lu un livre extraordinaire d'Edward Bunker, "aucune bête aussi féroce" chez Rivages. Ca fait encore une chronique en suspens.
A part ça il fait doux et je pars en Périgord.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd'hui

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 31 sur 32 Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum