Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Gérard Delteil le Ven 26 Fév - 19:41

Et le meilleur Quadruppani reste celui qu'il a publié sous le pseudonyme d'Andrea Gandolfo, Le plagiat.
Oui, je suis tout à fait d'accord. Et, pour détendre l'atmosphère, même si ça n'a rien à voir avec Baleine, rappelons que le critique du Magazine littéraire, qui n'aime pas la prose de Quadruppani (mais pas pour des motifs idéologiques à ma connaissance) avait beaucoup appréciè ce livre, en expliquant que les auteurs italiens sont tout de même meilleurs que les français ! Faut dire que c'était plus italien que nature, vu que Quadruppani est traducteur et connait l'Italie comme sa poche...

Gérard Delteil

Messages : 58
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par George Weaver le Ven 26 Fév - 19:53

Les critiques sont parfois impayables ! Certains ne se sont même pas aperçus de l'absence de certaine voyelle, à la parution de La disparition, de Perec.
Et le plus amusant, pour les férus de croustilleries littéraires comme moi, c'est que Quadru a par la suite introduit Gandolfo comme personnage dans au moins deux romans : l'une de ses "Série Noire", je crois, et le feuilleton paru dans Siné-Hebdo…

George Weaver

Messages : 31
Date d'inscription : 09/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par George Weaver le Ven 26 Fév - 21:36

En reprenant plus attentivement le fil de ces commentaires, je retombe sur cette vieille histoire, selon laquelle Ange Bastiani/Maurice Raphaël aurait œuvré pour le commissariat aux Questions Juives sous l'Occupation. Pour quiconque a lu Maurice Raphaël, cette information est assez déconcertante. Hé bien, il semblerait qu'il ne s'agisse que d'une vieille rumeur. C'est Éric Losfeld qui la rapporte dans ses mémoires, Endetté comme une mule ou la passion d'éditer, mais sur la seule foi d'un coup de téléphone qu'il reçoit après avoir réédité quatre de ses œuvres, en deux volumes. Elle est reprise en 1996 par Alfred Eibel dans un article du Matricule des anges (ici), sans aucune autre mention de source que Losfeld. En réalité, elle remonte aux années 50, comme en témoigne Marino Zermac dans ses propres mémoires (ici, § 404), qui en fait peu de cas :
Ange Bastiani, auteur du Pain des Jules et de quelques romans policiers de la Série Noire, était un personnage à la fois sympathique et énigmatique. On le disait Corse, ou tout au moins Toulonnais. En ce temps-là, tout ce qui était originaire du grand Sud, de la Méditerranée, d'Orient ou d'Afrique, était à la mode.
En réalité, Ange était Breton. Il s'appelait Victor Marie Lepage, probablement né à Brest.
Des rumeurs sulfureuses couraient dans son sillage. On disait que dans sa jeunesse, pendant la guerre, il avait fait partie de la "Carlingue", une bande de collabos liée aux crimes commis dans les caves du 93, rue Lauriston. D'anciens résistants l'accusaient formellement d'avoir été l'un des complices des redoutables Bony-Lafont, cette association de fait entre un ancien flic renommé et un truand de haut vol.
Au service de l'occupant, en compagnie de braqueurs, de faussaires, de souteneurs, de bookmakers et de tueurs patentés, il aurait violé, torturé, abattu des innocents accusés de faits de résistance.
Mais notre ami Arnal qui avait accès librement accès aux dossiers de police les plus secrets affirmait volontiers que les assertions haineuses de ses détracteurs étaient très exagérées. Comme beaucoup de Français, Ange avait connu quelques difficultés à la Libération, avait côtoyé des truands, fait de la prison pour petits trafics avant de gagner sa vie comme écrivain.

George Weaver

Messages : 31
Date d'inscription : 09/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Ham and Jam le Sam 27 Fév - 0:13

George Weaver a écrit: Hé bien, il semblerait qu'il ne s'agisse que d'une vieille rumeur.

L'"avantage" avec Brigneau, c'est qu'il ne s'agit pas de rumeurs, vu son passé avéré... D'ailleurs personne n'a contesté son passé de collabo, milicien, cofondateur du FN, antisémite, etc ...

Et les arguments développés par G. Delteil (qui a décidé de ne plus me répondre ...) et JF PLatet n'arrivent pas à me convaincre. Votre "bonne conscience" ne sent pas bon messieurs.

Ham and Jam

Messages : 58
Date d'inscription : 06/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par stalker le Sam 27 Fév - 4:08

Gérard Delteil a écrit:(...) en expliquant que les auteurs italiens sont tout de même meilleurs que les français ! (...)
Comment parvenait-il à expliquer ça ?
Meilleurs que les français, ou que les américains, ou que les islandais, je ne sais pas ce que ça signifie. C'est un peu bizarre comme affirmation. Les Histoires sont différentes, les cultures aussi (même si beaucoup tendent à se mélanger et à se déraciner complètement, ou à déteindre les unes sur les autres - même s'il arrive qu'on puisse avoir un peu honte de notre propre culture, aussi, parfois) ; il y a peut-être plus à dire de certaines que d'autres, je n'en sais rien, mais cette phrase est bizarre néanmoins.
Il faudrait organiser une coupe du monde du polar, pour voir.

Je serais curieux de savoir quelles idées, parmi celles que vous malaxez depuis plusieurs jours ici, sont encore viables aujourd'hui. Je sais, je persiste avec cette question du présent, mais vous remuez pas mal de passé, admettez. De la poussière et des momies - sans qui le présent ne serait pas ce qu'il est, certes, mais du présent on ne reçoit aucun écho, ou presque. Je discutais de ça au printemps dernier avec un vieux Coco, c'était rigolo. Il avait la délicatesse d'admettre que ses idées ne valaient plus rien aujourd'hui ; qu'il les gardait pour sa pomme, comme des photos souvenirs, jaunies, qui collent aux pages pelliculées.
Il a voté pour Ségolène, la dernière fois. Il a versé une larme en voyant le Nicolas apparaître avec le drapeau tricolore en bandoulière, je me souviens. J'étais chez lui pour partager l'instant fatidique. C'était son dernier tour à lui ; il est mort en juillet 2009.

Au point que je me demande si le fascisme dont vous parlez est le même que celui dont on parle aujourd'hui. Puisque le monde se métamorphose à une vitesse hallucinante, sous nos yeux, tous les jours, et que des principes se font la malle, et que d'autres systèmes de pensée et de comportements leurs succèdent, à notre insu. Et d'autres haines apparaissent, articulées autrement, fondées sur d'autres causes.
Je me demande ce que valent les Baleine/Poulpe aujourd'hui, je me demande si les générations d'auteurs qui ont investi le personnage sont parvenu à le faire suivre son temps (ou si certains auteurs ne l'ont pas figé dans leur propre temps, avec des valeurs périmées - de quoi aurait l'air d'un Poulpe écrit par Daeninckx en 2010, comparé à un Poulpe écrit par Marin Ledun ?). Le pauvre Poulpe, il en devient probablement schizo, ou complètement incohérent ; ou bien des auteurs font des concessions et s'adaptent à lui pour ne pas décevoir les bons vieux fanatiques qui l'attendent au tournant, histoire de vérifier s'il est encore intègre, depuis le temps, ou s'il appartient désormais à cette espèce d'individus en voie de développement qui se prétend anti-fasciste dans les urnes et les syndicats, mais qui n'en pense pas moins quand un maghrébin a le malheur de passer au feu orange sous son nez, ou de rouler en BM, alors que lui peine à payer sa Mégane gris métallisée sans rayures.

Sarkozy fait un détour par le Rwanda en mouillant son froc, tandis que vous vous prenez encore la tête sur les collabos de la seconde guerre. Non mais je rêve...

Je parie que vous écoutez Led Zeppelin, non ?

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Gérard Delteil le Sam 27 Fév - 11:20

Ham and Jam a écrit:
George Weaver a écrit: Hé bien, il semblerait qu'il ne s'agisse que d'une vieille rumeur.

L'"avantage" avec Brigneau, c'est qu'il ne s'agit pas de rumeurs, vu son passé avéré... D'ailleurs personne n'a contesté son passé de collabo, milicien, cofondateur du FN, antisémite, etc ...

Et les arguments développés par G. Delteil (qui a décidé de ne plus me répondre ...) et JF PLatet n'arrivent pas à me convaincre. Votre "bonne conscience" ne sent pas bon messieurs.

Je ne crois pas que George Weaver prétende que le cas de Bastiani était le même que celui de Brigneau.
Personne ne conteste que Brigneau est fasciste, antisémite etc.
Je ne refuse pas de te répondre, Ham and Jam, mais je crains qu'on ait fait le tour des arguments de part et d'autre. Pour ma part, je t'ai déjà dit (bon, je me répète...) :
1) Daeninckx a fait une bonne pub à Brigneau. Pour cette seule raison, son opération est stupide - sauf si elle le sert lui-même et qu'en réalité il se moque complètement de Brigneau, son seul souci étant de faire sa propre pub et de régler des comptes vieux de 15 ans avec Quadruppani. Je ne suis pas dans la tête de Daeninckx, donc je ne peux pas me prononcer sur ses motivations. C'est un personnage peu cultivé sur le plan politique mais assez rusé et habile en communication
2) Baleine n'est pas un éditeur militant. L'éditeur vient de le préciser dans sa lettre de réponse. Donc, ça n'a aucun sens de lui reprocher ce qu'on ne reproche pas à Gallimard. Brigneau n'est pas édité dans la collection Le Poulpe. Mon éditeur, L'Archipel, a édité un livre de Coppé (UMP), et alors ? Je ne vais pas piquer une crise. C'est son problème, pas le mien.
3) Il y a des quantités de gens, aujourd'hui, dont les écrits et les déclarations sont bien plus néfastes que ceux de Brigneau. On pourrait dresser la liste, mais ce serait long !
4) Pour ma part, je n'ai ni bonne ni mauvaise conscience. Si je devais avoir mauvaise conscience, ce serait plutôt de voir la misère se développer en France, les licenciements se multiplier sans riposte générale, des saloperies se perpètrer comme l'expulsion de cette jeune fille qui s'était réfugiée en France pour échapper à un mariage forcé. Alors, parfois, oui, je me dis qu'on pourrait peut-être faire davantage. Mais Brigneau, franchement, qu'est-ce qu'on en a à cirer aujourd'hui ?

Gérard Delteil

Messages : 58
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par edmond Gropl le Sam 27 Fév - 12:09

Georges, Eric Losfeld participerait à une rumeur infâmante?
Les faits reprochés, a tort ou a raison à Ange Bastiani, se seraient déroules en Eure et loire et dans le var. (et non pas à Paris)
Le petit fils de R. Messac fait des recherches la dessus, je ne sais pas ou il en est. Il me semble qu'il y a aussi un témoignage de P. Modiano. Je crois, hèlas je n''ai pas le document sous les yeux, qu'il existe des photos, enfin je crois avoir vu des photos.
Je sais pas quel credit accorder à l'absolution du policier dans le texte que tu as mis en ligne.
On saura lorsque les archives parleront.

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par edmond Gropl le Sam 27 Fév - 12:57

Gérard Delteil a écrit:[franchement, qu'est-ce qu'on en a à cirer aujourd'hui ?

Moi ca m'interesse.
C'est mon coté bousier.

( et faire un amalgame entre brigneau et Copé, c'est pas une technique à la D.D.? si j'ai bien suivi)

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par edmond Gropl le Sam 27 Fév - 13:01

stalker a écrit:[

Je parie que vous écoutez Led Zeppelin, non ?

Oui, malgré Jimmy Page et ses casquettes nazis.

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par George Weaver le Sam 27 Fév - 15:10

Je ne cherchais pas du tout à mettre sur le même plan Bastiani et Brigneau, bien au contraire : le second est un salopard avéré qui a toujours persisté dans ses idéaux de milicien, tandis que sur le premier ce sont toujours les mêmes ragots qui circulent, sans que personne ne puisse dire d'où ils proviennent.
Lorsqu'on lit Céline, Rebatet, Brasillach (et ce Brigneau, au vu des extraits), il n'y a pas de lézard : l'antisémitisme ou le délire racialiste sont bien présents. Rien de tel chez Maurice Raphaël, que ce soit dans Une morte saison, Feu et flammes, Les yeux de la tête, La croque-au-sel, Claquemur, etc. : on est bien plus proche de Boudard ou de ce qu'on a appelé la "littérature prolétarienne" que des éructations haineuses des susmentionnés.
Bien sûr, certains ont complètement changé de discours à la Libération, comme ce Georges Belmont, éminente personnalité de la vie littéraire après-guerre, dont l'historienne Alice Kaplan a récemment "révélé qu'il fut un militant fasciste nanti de hautes responsabilités au secrétariat d'État de la jeunesse de Vichy durant l'Occupation nazie sous son véritable patronyme de Pelorson" (voir Wikipédia). Mais le cas semble tout de même assez exceptionnel.
Losfeld était quelqu'un d'extrêmement carré et impulsif, contrairement à Pauvert. Je n'ai pas ses Mémoires (au demeurant passionnants et fort instructifs) sous les yeux et ne les ai pas relus depuis une bonne quinzaine d'années, mais je me souviens très bien de ce passage : il ne veut plus rien avoir affaire avec Raphaël dès qu'il a reçu ce coup de fil

George Weaver

Messages : 31
Date d'inscription : 09/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Gérard Delteil le Sam 27 Fév - 15:19

faire un amalgame entre brigneau et Copé, c'est pas une technique à la D.D.? si j'ai bien suivi

Je ne dis pas que Coppé c'est la même chose que Brigneau ! Je donne un exemple d'auteur que je ne souhaite pas spécialement cotoyer. Si tu veux un exemple "pire", un de mes éditeurs a participé à une émission de Radio Courtoisie. Je lui ai dit ce que pense de cette radio. (Peut-être pas tout à fait au niveau de Brigneau, encore que...). lui, il cherche à vendre sa production, il irait aussi bien à une émission de Radio Libertaire...

Donc, ce que je veux dire, c'est que je ne suis pas responsable de ce que font mes éditeurs, mes diffuseurs, les libraires qui vendent mes livres, les journalistes qui les critiquent, les sites qui peuvent reproduire mes textes sans me demander mon avis, leur façon de les commenter etc. Je suis responsable de ce que j'écris. Point.

Bien évidemment, je n'irais pas me faire éditer par une maison liée à l'extrême-droite et je pense que celle-ci ne m'éditerait pas non plus. Cela va de soi. Mais on trouve de tout chez Gallimard ou chez Grasset, Seuil etc, comme on trouve de tout à la FNAC ou chez Virgin. Comme les émissions TV donnent la parole à des gens d'extrême-droite et des gens d'extrême-gauche, parfois à la même table - et, dans ces cas-là, la présence se discute. Mais, aux lendemains d'élections, on trouve fréquemment MG Buffet, Besancenot, Arlette etc à la même table que Juppé ou Marine Le Pen...

Gérard Delteil

Messages : 58
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par George Weaver le Sam 27 Fév - 15:30

(pardon, cliquage intempestif alors que je n'avais pas fini)
Je ne me souviens plus du nom de ce correspondant téléphonique en qui Losfeld avait entièrement confiance, et on ne connaît pas la réaction de Maurice Raphaël.
Modiano, qui l'a connu au début des années soixante, évoque effectivement le personnage dans Dans le café de la jeunesse perdue (voir ici, en des termes plutôt sympathiques et chaleureux, tout en lui reconnaissant une attirante aura de mystère. Or il me semble que Modiano aurait vite décelé de quelconques tendances antisémites chez n'importe qui !
Enfin, pour en revenir à Brigneau, je n'aurais personnellement jamais réédité ce bouquin (si j'étais éditeur) : les arguments de JF Platet ne me convainquent pas non plus. En revanche, je le suis par ceux de G. Delteil, sauf sa comparaison entre Brigneau et l'ADG de la Série Noire (je ne parle pas de son bouquin sur la Nouvelle-Calédonie) : ni dans Le grand môme, ni dans La marche truque je n'ai décelé la moindre saloperie (bon, ce sont les deux seuls que j'ai lus).
Enfin, pitié, qu'on ne retombe pas dans le manichéisme d'il y a quinze ans, où tous ceux qui ne se rangeaient pas derrière Daeninckx étaient aussitôt suspectés de crypto-négationnisme (proportionnel à la vigueur avec laquelle ils s'en défendaient) ! Là encore, voir le bouquin de Dardel.

George Weaver

Messages : 31
Date d'inscription : 09/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Gérard Delteil le Sam 27 Fév - 16:51

les arguments de JF Platet ne me convainquent pas non plus. En revanche, je le suis par ceux de G. Delteil, sauf sa comparaison entre Brigneau et l'ADG de la Série Noire (je ne parle pas de son bouquin sur la Nouvelle-Calédonie) : ni dans Le grand môme, ni dans La marche truque je n'ai décelé la moindre saloperie (bon, ce sont les deux seuls que j'ai lus).

Moi-même, quand j'ai lu La nuit des grands chiens malades de ADG, j'ai cru avoir affaire à... un anar !

Alors, tout dépend si on parle des romans, de leur valeur littéraire, forcèment subjective, ou de l'auteur. ADG a écrit des choses sans doute aussi dégueulasses que celles écrites par Brigneau dans Joujou sur le caillou (Série noire, raciste anti kanaks) et dans une horrible BD antisémite. Certains de ses autres livres, en effet, ne sont pas connotés. N'ayant pas lu Brigneau, difficile de comparer.

Mais, sur le plan des individus, je ne vois pas quelle différence on peut faire. Ils étaient d'ailleurs très proches humainement et politiquement. ADG a seulement eu la chance de naître trop tard pour ne pas aller s'engager dans la milice. Néanmoins, ce n'était pas un fasciste de salon, par exemple il a fait du trafic d'armes pour les colons néo calédoniens d'extrême-droite.

Gérard Delteil

Messages : 58
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par George Weaver le Sam 27 Fév - 18:10

Ah, j'ignorais cela. Je croyais que son activité fasciste se limitait à des chroniques dans des torchons d'extrême-droite et à Radio-Cours-y-toi (moi j'y vais pas).
Mais plus généralement, je ne pense pas que l'on puisse juger une œuvre sur la biographie de son auteur : à mon sens, on apprécie (ou méprise) un roman sur ses qualités propres (littéraires mais aussi, dans le cas qui nous occupe ici, "éthiques").
Ainsi, ADG aurait publié et du bon, et de l'infect (je songeais à son autre bouquin, Le grand sud, me semble-t-il). Trop glissant, de prendre en compte la biographie, a fortiori si celle-ci est hypothétique. Regardez un chef-d'œuvre comme Londres Express, qui semble fichtrement autobiographique…
Enfin, j'ai oublié de préciser que je suis résolument contre toute forme de censure (ce qui ne veut pas dire qu'il faut à tout prix publier n'importe quelle merde, évidemment).

George Weaver

Messages : 31
Date d'inscription : 09/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par edmond Gropl le Sam 27 Fév - 19:19

Stalker, pour moi, ces problématiques sont tout a fait actuelles, totalement inscrites dans ma perception de la rréalité.

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Gérard Delteil le Sam 27 Fév - 20:40

Mais plus généralement, je ne pense pas que l'on puisse juger une œuvre sur la biographie de son auteur

Certes. Je n'ai aucun avis sur Brigneau, que je n'ai pas lu. Il a eu le Grand prix de la littérature policière... comme Daeninckx... et moi - mais les prix ne sont pas nécessairement des références...

Mais, le buzz sur Brigneau n'est pas lié aux passages racistes de son bouquin, mais de toute évidence à son CV. Car je ne suis pas certain du tout que les bouquins de Malet et de pas mal d'autres soient moins racistes.

Donc, je signalais que le CV de ADG est tout à fait à la hauteur de celui de Brigneau. Personnellement, je refuse de fréquenter des gens de ce genre, car je considère qu'il y a un fossé de sang entre le courant dont je me revendique et le leur. Je me suis retrouvé en face d'ADG, lors d'un festival. Il est venu vers moi, avec un grand sourire, main tendu. Car, certains fascistes intellos, par une sorte de perversion, adorent fréquenter des gauchistes. J'ai donc refusé de lui serrer la paluche et je lui ai dit que nous risquions de nous retrouver un jour face à face avec un flingue à la main - bon il est mort avant que ça arrive et ça ne serait peut-être jamais arrivé. Mais c'est une question de principe. Mais je peux vous dire que pas mal de gens rigolaient avec ADG - bon vivant parait-il - et lui donnaient de grandes claques dans le dos. Le maire PS du coin, parce que c'était un "auteur régional" tout de même, des auteurs, des éditeurs - je ne vais pas me mettre à dresser la liste...

Après tout, chacun ses principes, et chacun est libre de copiner avec qui bon lui semble. Je sais très bien que tout le monde ne partage pas mes idées.

Mais, quand on retrouve les mêmes sur la pétition de Daeninckx, ça me fait doucement marrer. (Daeninckx lui-même, il faut le reconnaître, n'a jamais fait de mamours à ADG. Mais il s'est bien gardé d'attaquer ses éditeurs, Raynal en particulier...)

Gérard Delteil

Messages : 58
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par George Weaver le Sam 27 Fév - 20:58

Oui, j'ai vu qu'ADG s'entendait bien avec Fajardie, par exemple (lui-même proche de Daeninckx, d'après Dardel), et certainement pas du tout avec Jonquet.
Brrr, je suis bien content de ne pas faire partie du milieu du polar…
Décidément, tous les milieux sont à fuir !

George Weaver

Messages : 31
Date d'inscription : 09/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par George Weaver le Sam 27 Fév - 21:18

Sinon, Edmond, merci pour l'info sur Éric Messac, mais la seule trace que j'ai trouvée de ses recherches est sur cette page, au début du dernier tiers des commentaires.
Quant à Alfred Eibel, l'auteur de l'article de 1996 du Matricule des Anges, cela semble être quelqu'un de tout à fait sérieux. Mais d'une part il ne cite pas ses sources, et d'autre part, il y a une différence géographique entre l'Eure-et-Loire et la rue Lauriston ! Il a consacré un dossier à Maurice Raphaël dans une réédition assez récente de La Croque-au-sel (voir ici), mais hélas je ne l'ai pas.
Tonnerre ! j'aimerais bien avoir le fin mot de cette histoire. Il me semblait d'ailleurs que les archives du commissariat aux Questions Juives étaient désormais ouvertes au public…

George Weaver

Messages : 31
Date d'inscription : 09/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Chewie le Sam 27 Fév - 21:25

Au lieu d'écrire n'importe quoi sur A.D.G., vous feriez mieux de le lire. Pour venger Pépère et L'Otage est sans pitié me semblent deux incontournables.

Et si l'homme derrière l'auteur vous intéresse, il y a ce petit truc sans prétention concocté par ses amis, encore disponible il me semble :



Est-ce qu'il vous est arrivé, au moins une fois dans votre vie, de réaliser que ce que certains pensent de vos opinions et de vos lectures est exactement du même tonneau que ce que vous pensez à propos de Présent, Rivarol et autres Minute, à savoir que c'est de la merde en barre ?

Je ne voudrais pas vous décevoir ou briser quelques illusions de jeunesse, mais les Siné Hebdo, Charlie Hebdo et autres sites internet comme "Le Grand Soir" (MdR, je croyais que c'était une blague...), ce sont aussi des "torchons", qui débitent d'ailleurs des conneries assez proches de la presse d'extrême-droite déjà citée (anti-sionisme, anti-américanisme, théories du complot, haine de la "finance", etc.).

Wake up, les gars. On est en 2010.

Chewie

Messages : 240
Date d'inscription : 13/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par edmond Gropl le Sam 27 Fév - 21:54

Chewie a écrit:Au lieu d'écrire n'importe quoi sur A.D.G., vous feriez mieux de le lire..

Je crois que c'est fait pour la plupart des intervenants.
A mon avis les meilleurs c'est "les panadeux" et surtout "les trois badours",

De la à m'interesser aux" amis d'ADG et du cassoulet réunis", je doute.


Dernière édition par edmond Gropl le Sam 27 Fév - 22:33, édité 1 fois

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par txoa le Sam 27 Fév - 22:01

Bienvenus sur la planète Crypto où ça ferraille dur à coups de procés d'intention, de passéisme passé, de non dits déclarés. Je n'y comprends rien. Ou je m'en fous.

Mais quand même, comme on ne se refait pas, je dirais à Chewie que le Sionisme est une idéologie neuve et pas une évidence issue de l'ordre naturel de la géopolitique. A ce titre, l'anti sionisme (que l'on trouve aussi bien dans la diaspora qu'en Israël) n'est pas une connerie.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par stalker le Sam 27 Fév - 22:13

Chewie a écrit:
Wake up, les gars. On est en 2010.
Il est encore trop tôt pour leur dire. Ils n'entendent pas.
Il faudra leur rappeler d'ici une trentaine d'années, qu'on est en 2010.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par txoa le Sam 27 Fév - 22:16

Ouais, ADG et sa tradition colonialiste et anti dreyfusarde, c'est pas vraiment au top de la modernité. Poil au nez.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Searclaw le Sam 27 Fév - 22:23

Perso, je trouve que ça veut rien dire "on est en 2010". C'est vrai quoi, si ça trouve demain, il y aura une éruption solaire qui nous renverra à la préhistoire.

On est en 2010, ça veut rien dire pour un chinois qui vit dans les mêmes conditions que nous arrières grands parents, ni pour un gosse éthiopien qui vit dans un système féodal régi par des seigneurs de guerre.

On est en 2010. Ici en occident. Je dirais même en Europe. Peut être. Sous certains aspects. Mais nous sommes une planète. Et cette planète, où tout est si interdépendant, n'est décidément pas "2010" du tout.

"On est en 2010", c'est oublier la nature cyclique de l'histoire. A force de croire que l'heure avance, elle peut en fait avoir reculé.

Et puis je crois que ça dépend de chacun. Moi votre 2010, je trouve qu'il fait 1550. A titre de référence, je suis déjà en 2568, et je me marre.

Searclaw

Messages : 312
Date d'inscription : 04/08/2009
Localisation : Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Gérard Delteil le Dim 28 Fév - 13:00

George Weaver
Je suis bien content de ne pas faire partie du milieu du polar…
Décidément, tous les milieux sont à fuir !

Le auteurs, artistes etc sont, d'une façon générale, assez individualistes, même quand ils proclament le contraire, sauf exceptions bien entendu. C'est le caractère de leur travail et leur relation avec la réussite individuelle qui veulent ça. La lutte collective est difficile, pour ne pas dire impossible dans ce milieu, c'est chacun pour soi. Même face à un éditeur comme Baleine, quand cet éditeur s'est cassé la gueule la première fois, sans prévenir les auteurs ni les illustrateurs, sans leur payer leurs droits d'auteur(1), les auteurs n'ont pas réussi à se mettre d'accord.

Cela-dit, le milieu n'est pas pire que les autres. Dans les bureaux et les usines, les gens se font aussi des crasses pour passer chef. La différence, c'est une certaine hypocrisie, la différence entre les grandes idées proclamées et le petit comportement personnel minable. Pas tous, heureusement. Fajardie - paix à son âme - était le type même de l'opportuniste dont la seule vraie préoccupation était... Fajardie. Il pouvait copiner avec Delon, avec un réalisateur d'extrême-droite et se dire anar le lendemain dans une réunion de la CNT ; dégommer Daeninckx un jour dans son dos et se rallier à lui le lendemain.

Pas pire que Paul Claudel qui a écrit une ode au Maréchal Pétain et quatre ans plus tard une ode à De Gaulle.

Mais le monde du polar ne forme pas non plus un "milieu" fermé : il y a toutes sortes d'individualités différentes. Personne n'est obligé de fréquenter personne en dehors des salons où on se rencontre. C'est comme tous les milieux professionnels, on parle des problèmes de la profession, comme les chirurgiens-dentistes et les plombiers. Certains auteurs se la pètent un peu plus, c'est tout. Mais pas tous, je le répète...

___
1) Nous avons été plus tard payés par Seuil lors de la reprise. Le comportement des patrons de Baleine n'en a pas moins été très incorrect, dans n'importe quelle entreprise, des salariés aussi combatifs que... Le Poulpe auraient occupé les bureaux et séquestré Kerversau et Pouy... Mais entre les écrits et les comportements individuels, il y a un fossé.

Gérard Delteil

Messages : 58
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum