Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Manuel le Mar 2 Mar - 13:06

Searclaw a écrit:Moi je saurais même pas dire sur quoi porte le débat. Daeninkx ? Le monde du polar ? ADG ? L'extrême droite ? Les communistes ? Les cercles littéraires ?
La modernité ?
Il n'y a plus de débat. On est partis des éditions Baleine et Daeninckx et on est maintenant... dans une autre galaxie. Moi, j'ai décroché.

Manuel

Messages : 311
Date d'inscription : 23/04/2009
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://manuelruiz.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par edmond Gropl le Mar 2 Mar - 13:45

Le débat porte sur le poulpe..

le poulpe c'est plus de 150 auteurs tres divers qui ont ecrit une fiction selon un cahier des charges. C'est un justicier libertaire. Les qualités littérraires de ses aventures sont tres variables mais l'ensemble de la collection a une certaine allure.
Je les collectionne, je dois en avoir la moitié. J'en ai pas lu beaucoup.
Je spécule sur le poulpe, je pense que dans quelques décennies, ils seront recherchés par des collectionneurs.(parce que c'est quand même unique comme aventure éditoriale)
Peut-être que c'est le poulpe qui me paiera ma retraite.

Aujourd'hui le poulpe est malheureux. Ses parents de déchirent.
C'est le problème de la multiparentalité (il a été adopté par plus de 150 personnes!)
C'est un peu comme ces enfants roumains, sri lankais, haitiens ou autres qui sont adoptés par des parents européens dans un grand élan d'amour filial, quelquefois, des années plus tard, les parents se déchirent et l'enfant n'a plus aucuns repère. Il sombre dans la prostitution. On a déjà vu le poulpe se prostituer pour le credit lyonnais, les parents ne s'en sont même pas apercus.

La raison principale de la querelle parentale est la suivante:

Le poulpe et ses 150 géniteurs louent une maison à Paris. Le nouveau propriétaire a décidé d'introduire un intrus maléfique dans la maison. Ses raisons restent obscures. Lui invoque le droit au logement. (je l'ai vu a la télé, chez picouly, qui picoule un peu trop sur ce coup là)
Moi, je n'y crois pas (à cette alibi du droit au logement).
Dans la téléréalité, (loft story, secret story etc..) quand l'audience faiblit, on introduit un intrus qui va raviver les tensions (c'est réussi!), et hop, l'audience remonte. C'est peut-être ce qu'a voulu faire le propriétaire, c'est pas tres malin.
Ou alors, il veut faire une opération immobilière, il veut virer tout ces locataires, rénover les lieux et augmenter le bail. Comme ces propriétaires qui mettent des rats chez les squatteurs.

Voila, c'est une triste histoire.
maintenant, est-ce que les 150 parents vont réussir à s'entendre ou vont-ils continuer à se déchirer sant tenir compte de leur enfant?

C'est l'objet du débat.

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Chewie le Mar 2 Mar - 13:52

Yann, vous me permettrez de revenir sur quelques unes de vos assertions :

Un traître reste un traître
Si je ne m’abuse, le traître est celui qui abandonne les siens pour passer dans le camp ennemi.

Si après avoir été milicien, Brigneau était passé du côté des libérateurs en 1945, on pourrait effectivement lui affubler ce nom d’oiseau, en plus de celui de lâche. Or, il me semble que son parcours après la 2ème GM est assez fidèle au bonhomme et à ses « convictions » : Occident, le FN…

Vous voulez sans doute dire qu’il a trahit la France en s’engageant au côté des nazis ? Sachez que pour les gens d’extrême-droite, les traîtres de la Patrie, ce sont les socialistes ou les communistes, les cosmopolites, les vendus aux lobbys étrangers, les athées, etc., etc.

Brigneau est votre traître mais vous êtes le traître de Brigneau. Et oui.

et Brigneau a du sang sur les mains, un cerveau qui dégouline de peste brune.
Que Brigneau soit un personnage détestable, nous sommes d’accord. De là à verser dans le lyrisme cheap de section locale de jeunes socialistes sur la « peste brune », je ne suis pas sûr que ça serve la crédibilité de vos propos.

et il faut, comme l'écrivait Kafka "bondir hors du rang des assassins!"
Je rejoins Gérard sur le côté absolument factice de cette posture de rebelle en plastique.

Des assassins, il y en a plein les rues, des industriels peu scrupuleux aux fonctionnaires coupables de négligence aggravée en passant par les chauffards du quotidien ou les empoisonneurs de l’agro-alimentaire…

La seule place pour vous sortir la tête haute du rang des assassins, c’est le cimetière, alors bon suicide !

--------------------------------------------------------

Gérard :
Je ne me prononcerai pas sur la qualité du livre de Brigneau, que je n'ai pas lu et guère envie de lire, mais il est clair qu'il existe une tradition culturelle d'extrême-droite de très haut niveau, qui a été occultée depuis 1945 par l'infâmie de sa collaboration.
Il est clair qu’une grande partie de l’extrême-droite française s’est fourvoyée avec le nazisme et y a perdu son honneur, crime mortel pour des gens chez qui l’honneur figure au panthéon de leurs valeurs.

Maintenant, vous semblez mettre tout le monde dans le même sac, en faisant peu de cas par exemple des grandes familles françaises qui n’ont pas hésité à fournir des résistants et à organiser des réseaux de combat.

Dans mon département, deux figures locales apparaissent ainsi à partir de 1943 : Marcel Cherrier, communiste, et Arnaud de Vogüe, issue de la vieille noblesse locale, qui prendra la tête du groupe « Libération-Nord ». Le cas n’est pas isolé : de nombreux fils d’illustres familles ont pris part à la résistance, comme d’ailleurs à tous les combats qu’a mené la France depuis mille ans.

Certes, ils sont minoritaires à l’époque, et encore plus aujourd’hui, mais il ne serait pas juste de les assimiler à la vulgate néo-païenne et antisémite des Brasillach, Rebatet et autres Brigneau.

PS : Pour Radio Courtoisie, je ne peux me prononcer car je ne connais pas cette radio qui n’émet pas dans ma région.

Manuel :
Il n'y a plus de débat. On est partis des éditions Baleine et Daeninckx et on est maintenant... dans une autre galaxie.
Mais le débat n’a jamais porté sur DD et Baleine en tant que tel, mais sur ce que cette petite « affaire » révèle et sous-entend :

1) Le monde du polar français est-il un espace de liberté ouvert à tous, y compris aux moins intéressants, ou bien faut-il montrer patte rouge pour avoir le droit (l’honneur) d’y figurer ?

2) Le monde du polar français est-il un espace de démocratie égalitaire ou bien faut-il respecter une certaine hiérarchie, un certain respect vis-à-vis de personnages comme D.D. qui semblent s’être auto-promus chefs de file (ou chefs tout court) ?

3) Un éditeur est-il lié ad vitam aeternam à la ligne éditoriale très spécialisée d’une de ses collections ou a-t-il le droit de publier qui il veut, y compris un vieux fasciste ?

4) La liberté politique et morale d’un auteur comme D.D. s’arrête-t-elle à la liberté politique et morale de son éditeur ou d’un autre auteur comme F.Brigneau, ou bien a-t-elle prévalence sur celles-ci, et si oui, au nom de quoi (à l’exception d’un chantage affectif sur la mort d’un membre de sa famille que nous déplorons tous) ?

Chewie

Messages : 240
Date d'inscription : 13/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par edmond Gropl le Mar 2 Mar - 17:51

Dans le cadre tres circonstancié des éditions Baleine (qui ne représente quand même pas grand chose en terme de poids dans l'edition de polar) et dans le cadre également tres circonstancié de cette affligeante affaire, la question d'un "lobby (de gauche)" peu eventuellement se poser mais je ne vois pas ce qu'il y a a démontrer en étendant cette question à l'ensemble du monde du polar français.(qui aujourd'hui, en 2010, dans sa globalité est plutot de droite)

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par George Weaver le Mar 2 Mar - 18:33

Je remercie G. Delteil pour ses précisions sur l'évolution des chiffres de vente du polar, tout à fait éloquentes : il semble que je sois le seul ici à découvrir ainsi cette réalité. Je croyais qu'une maison comme Rivages-Noir, par exemple, tirait au minimum à 10 000 exemplaires…
Sinon, Edmond, qu'est-ce que c'est que cette histoire de FN qui aurait pris le pouvoir ? à SPDF ??? Bon sang, je ne suis décidément au courant de rien !
Enfin, pour appuyer le propos de Chewie, je rappelle que De Gaulle, peu après son installation à Londres, a déclaré par boutade qu'il se retrouvait entouré de royalistes et de juifs, ou quelque chose dans ce goût-là… Il y a effectivement toute une part de la droite traditionaliste qui s'est retrouvée dans la Résistance : Daniel Cordier, par exemple.
Bon, désolé, Stalker, de remuer ces vieilleries…

George Weaver

Messages : 31
Date d'inscription : 09/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Gérard Delteil le Mar 2 Mar - 18:55

Oui, je suis d'accord qu'une partie de l'extrême-droite a choisi le camp gaulliste. Notamment des gens de l'Action Française royaliste - De Gaulle lui même en venait...

Ce que je voulais souligner, c'est qu'après 1945, l'idéologie d'extrême-droite a été bannie. Ses représentants littéraires ont vécu un peu en marge grâce à de petites maisons d'édition, ils n'avaient pas pignon sur rue. La réaction de Daeninckx, qui vit dans sa tête comme s'il se trouvait en 1945 à la présidence du comité d'épuration des lettres françaises, nous donne une idée de la marginalisation de ces courants.

Cela-dit, des auteurs d'extrême-droite proches de la collaboration n'en ont pas moins été publiés dans la Série Noire, non seulement Ange Bastiani et ADG, mais José Giovanni qui en fut une star. Le polar s'y prêtait bien car, d'une part c'était un genre un peu marginal par rapport à la littérature dite "blanche" (même si une photo célèbre montre Sartre en train de lire une série noire) ; d'autre part, l'idéologie du polar de gangsters des années cinquante convenait bien à l'extrême droite : machisme, loi du milieu etc. Mais il n'y avait pas beaucoup de monde pour faire la critique de cette idéologie douteuse. Et très peu de femmes parmi les auteurs...

Le Fleuve Noir, qui longtemps été dirigé par des gens proche de l'extrême-droite,
a abrité aussi des auteurs crypto-fascistes comme Serge Jacquemard (véritable néo nazi), MG Braun,
Randa (dont le fils a pris la succession). Personne n'y prêtait non plus attention, d'autant que leurs idées passaient bien dans le cadre de l'idéologie de guerre froide anti soviétique. Le racisme anti-arabe était lui aussi bien toléré en raison des guerres coloniales. Sans compter les romans à gros tirages de De Villiers et ses diverses imitations.

En revanche, l'antisémitisme et le pétainisme sont restés politiquement incorrects jusqu'à nos jours. Tous ces gens étaient obligés de faire preuve d'une certaine prudence. Je me souviens que MG Braun avait été censuré par le Fleuve Noir pourtant peu regardant, car une tirade antisémite avait semblé "hors sujet" à la directrice de l'époque...

Mais aujourd'hui, à mon avis, la réhabilitation du racisme qui redevient politiquement correct ne passe pas par la réédition de vieux débris comme Brigneau, mais par la montée de l'islamophobie au travers d'innombrables livres qui vont du roman "blanc" (Houelbeck) au noir (Dantec, Tabachnik, Jonquet) et au thriller à l'américaine en passant par la philo (BHL-Finkielkraut).

C'est sans doute une autre histoire, mais elle risque de marquer davantage les consciences et l'avenir que les vieilleries de Brigneau. Et, comme d'habitude, Daeninckx a choisi d'attaquer un ennemi qui fait l'unanimité contre lui plutôt que de se frotter aux vrais propagateurs contemporains d'idées nauséabondes.

Gérard Delteil

Messages : 58
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par edmond Gropl le Mar 2 Mar - 19:01

George Weaver a écrit:Sinon, Edmond, qu'est-ce que c'est que cette histoire de FN qui aurait pris le pouvoir ? à SPDF ??? Bon sang, je ne suis décidément au courant de rien !

Je te donnerais les détails lors du prochain mondial de la pétanque.

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par stalker le Mar 2 Mar - 19:06

George Weaver a écrit:
Bon, désolé, Stalker, de remuer ces vieilleries…

Pas de quoi. Tu peux retourner tout ce que tu veux ici.
Je capitule, mais je vous lis avec intérêt. Par contre, je vous laisse passer l'aspirateur à la fin de la journée. Vous avez mis de la poussière partout, et des toiles d'araignées, etc.

Y a-t-il une liste actualisée des auteurs qui ont signé la demande de retrait express de leur titre et de leur nom au catalogue Baleine ?
Tout à l'heure, j'en ai contacté un que je connais bien, pour avoir son avis sur cette affaire. J'attends son mail.
Je capitule, mais je reste curieux. C'est instructif.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par stalker le Mar 2 Mar - 19:09

edmond Gropl a écrit:
Je te donnerais les détails lors du prochain mondial de la pétanque.
De part chez toi, vous pratiquez plutôt la Lyonnaise, non ?

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par George Weaver le Mar 2 Mar - 19:18

stalker a écrit:… je vous laisse passer l'aspirateur à la fin de la journée. Vous avez mis de la poussière partout, et des toiles d'araignées, etc.
Je m'acquitterai de ma part de nettoyage, mais ne dispose que d'un balai : l'aspirateur est un outil trop moderne pour moi…

Sinon, Gérard, je répète mes réserves quant au fait de classer Bastiani dans ce camp-là… Quant à Jonquet, il faut distinguer entre ses différentes périodes, me semble-t-il (je n'ai pas lu le dernier).
Très instructifs, vos propos sur le Fleuve Noir. Personne n'a donc pondu une étude sous cet angle d'attaque : l'appartenance politique des auteurs de polars depuis l'après-guerre ?

George Weaver

Messages : 31
Date d'inscription : 09/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par edmond Gropl le Mar 2 Mar - 19:20

stalker a écrit:
edmond Gropl a écrit:
Je te donnerais les détails lors du prochain mondial de la pétanque.
De part chez toi, vous pratiquez plutôt la Lyonnaise, non ?

A Marseille, la lyonnaise??
Georges participe chaque année au mondial de la pétanque. Il est modeste, il n'en parlera pas.

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par edmond Gropl le Mar 2 Mar - 19:30

Mais Gérard (que je remercie aussi pour ses propos fort instuctifs),
Que va devenir le Poulpe?

edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Gérard Delteil le Mar 2 Mar - 20:01

Bon, sur Bastiani, je ne m'avancerai pas car je ne l'ai pas lu... (Je n'ai fait que reprendre ce qu'on disait de lui, comme quoi il faut être prudent !)

En ce qui concerne Thierry Jonquet, une grande partie de sa production est plus ou moins apolitique. (Difficile de trouver de la politique dans son chef d'oeuvre (selon moi) Mygale).D'ailleurs, quand il était membre de la LCR il disait que le but du polar n'est pas de faire de la propagande.

Il a tout de même sorti URSS Go Home qui faisait l'apologie de la résistance afghane contre l'URSS. Avec une scène d'anthologie où une journaliste (je crois) juive chante le chant des partisans juifs avec ...des résistants Afghans dans une grotte - On mesure le réalisme et le niveau d'information de Jonquet sur le sujet, quand on sait que Ben Laden était un des chefs de cette résistance... Le livre n'a pas été réédité à ma connaissance.

Ensuite, on peut dire que certains de ses romans comme Moloch ont été politiquement corrects de gauche modérée avec une héroine juge intègre du syndicat de la magistrature - personnage emblématique.

Mais c'est à la fin de sa vie qu'il a versé dans le sécuritaire, l'hostilité aux jeunes arabes et l'islamophobie avec des livres comme Jours tranquilles à Belleville et surtout Ils sont notre épouvante, qui est du Finkielkraut scénarisé - d'ailleurs Finkielkraut l'a invité à une émission, félicité, et il a reçu le prix de la LICRA...

Cette évolution est liée en grande partie à sa crainte de la montée de l'antisémitisme, problème qui l'a toujours beaucoup touché. Paradoxalement, lui qui était assez hostile au principe du "polar politique engagé" a donc publié comme dernier livre un véritable pamphlet sécuritaire...

Sinon, malgré cette évolution, c'était un type sincère et assez courageux, qui avait fait partie des rares auteurs connus qui s'opposèrent aux premières chasses aux sorcières de Daeninckx. Et un ami.
__
PS En ce qui concerne l'avenir du Poulpe, je pense que les auteurs en cours d'édition seront publiés. L'avenir de la collection dépendra sans doute des ventes, comme toujours. Difficile de savoir si l'opération de Daeninckx les fera baisser... ou monter. A moins qu'il ne crée un Poulpe canal historique, mais ça parait assez difficile...

Gérard Delteil

Messages : 58
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Chewie le Mar 2 Mar - 23:41

A moins qu'il ne crée un Poulpe canal historique, mais ça parait assez difficile...

MDR.

Sinon, quelqu'un aurait-il lu le fameux "Faut toutes le buter/Paul Monopol" en question ?

Après 10 pages de débat, il serait intéressant de voir ce que vaut vraiment l'objet du délit et avancer un peu sur les motivations de Baleine, non ?

Chewie

Messages : 240
Date d'inscription : 13/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par George Weaver le Mer 3 Mar - 0:58

Gérard Delteil a écrit:
En ce qui concerne Thierry Jonquet, une grande partie de sa production est plus ou moins apolitique.
Euh… pardon, mais son premier opus, Du passé faisons table rase, c'était "apolitique" ?!
Tonnerre ! moi aussi, je suis apolitique, en ce cas !

George Weaver

Messages : 31
Date d'inscription : 09/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par stalker le Mer 3 Mar - 1:23

Moi aussi, je suis apolitique.
Mais dis-moi, George Weaver, si tu as fait le championnat du monde de pétanque, ça signifie que tu es champion de France, non ?

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par George Weaver le Mer 3 Mar - 1:32

Champion du monde des perdants, oui : je n'ai jamais passé le premier tour (pas toujours ma faute, à ma décharge, mais bon).
Et en plus, m'sieur, c'est pas ma faute : l'a fallu un jour que je remplace au débotté un de ces sagouins qui s'était trop enivré la veille pour être à l'heure, et voilà toute l'histoire… Les boules, que j'dis !

George Weaver

Messages : 31
Date d'inscription : 09/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par George Weaver le Mer 3 Mar - 1:35

Hé, arrêtez avec ce truc, c'est des pratiques dégueulasses !
La tronche à Mickey ? Non mais ! Pourquoi pas le clown de MacDo ?

George Weaver

Messages : 31
Date d'inscription : 09/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par stalker le Mer 3 Mar - 1:41

Si tu trouves ton avatar compromettant, tu me le dis.
Je me demande s'il y aurait suffisamment d'auteurs de polars amateurs de pétanque pour organiser un championnat, un jour.
J'ai un lourd passé dans cette discipline, mais on va revenir à nos moutons, sinon Gérard Delteil va croire qu'on digresse. C'est la faute à Gropl.
Tu joues à la pétanque, Gropl ?

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par txoa le Mer 3 Mar - 1:55

Je veux bien en être, j'ai des atavismes et les boules.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par stalker le Mer 3 Mar - 2:13

On a déjà une triplette. C'est un bon début.

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Gérard Delteil le Mer 3 Mar - 10:39

George Weaver a écrit:
Gérard Delteil a écrit:
En ce qui concerne Thierry Jonquet, une grande partie de sa production est plus ou moins apolitique.
Euh… pardon, mais son premier opus, Du passé faisons table rase, c'était "apolitique" ?!
Tonnerre ! moi aussi, je suis apolitique, en ce cas !
Son premier est Mémoire en cage, et un de ses meilleurs.
Du passé faisons table rase est en effet un des rares romans politiques de Jonquet. On notera qu'il ne l'avait pas publié sous son nom, mais sous celui de Ramon Mercader dans l'espoir de faire un peu de provoc. Même dans sa période "gauchiste", il a toujours été très hostile au PC...

Ca fait donc trois romans environ qu'on peut qualifier de "politiques" sur au moins une quinzaine. C'est tout de même peu pour un auteur qui a été assez longtemps membre de la LCR. URSS go home et Du passé apparaissent comme deux petites provocs anti-PC, pas vraiment représentative de son oeuvre. Il s'intéressait - littérairement - beaucoup plus aux faits divers, à la psychologie des gens qu'à la politique... Sauf, dans son dernier, où il a vraiment voulu exprimer tout ce qu'il ressentait à ce moment-là : sa crainte de l'antisémitisme et de la montée de la délinquance...

Gérard Delteil

Messages : 58
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Gérard Delteil le Mer 3 Mar - 12:46

Et voilà le résultat : une superbe pub TV pour Brigneau, alors que la mise en place de son livre n'était que de 700 exemplaires !

http://www.dailymotion.com/video/xcew3i_faut-toutes-les-buter_people

De toute évidence, Daeninckx s'en moque et n'a qu'un objectif : prendre la pose antifasciste et faire parler de lui. Ecoeurant.

A noter aussi :l'éditeur Platet, assez minable mais content de cette pub inespérée qui déclare :"Le livre est raciste, sexiste mais pas antisémite" (sic). Il y a le racisme acceptable et le racisme inacceptable.

Gérard Delteil

Messages : 58
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Chewie le Mer 3 Mar - 15:27

Selon les points de vue, la vidéo est assez consternante ou plutôt réjouissante.

Consternante parce que malgré les gesticulations approximatives de Picouly qui fait tout pour animer cette non séquence dont l'encéphalogramme demeure désespérément plat, le côté daté et creux de ce scandale pour retraités de l'education nationale saute aux yeux : Platet manque de s'endormir et Daeninckx réussit même à être médiocre et inconsistant dans son indignation.
Une polémique à l'image du néo-polar : sèche et fripée, pour ne pas dire momifiée. J'imagine le mépris souverain des jeunes lecteurs pour ces personnages grisonnants qui se chamaillent par écran interposé à propos d'un écrivain encore plus vieux dont "l'heure de gloire" remonte à une époquue d'images en noir et blanc, d'actualités cinématographiques et de pages de leurs manuels d'Histoire. Une réédition de 1947, tu parles, même leurs parents n'étaient pas nés à cette date.

Bordel, si le polar est un "roman d'intervention sociale", parlez nous de la société, de l'actuelle, pas de celles de nos grand-parents !

On veut des polars qui parlent de politique spectacle, de néo-féodalisme, de mondialisation sauvage, de communautarisme rampant, de fin du corpus social égalitaire et républicain, des banlieues, du grand emprunt, des quicks ou des banques hallal, des élections de 2012, de la crise et du chômage, de la fin de l'âge d'or, des virus mondiaux, de l'immigration massive, de l'absence désespérante de perspectives des jeunes ou des retraités qui ne toucheront pas leur retraite si l'Etat est en faillite générale...

Alors c'est peut-être réjouissant parce que ce type de débat d'arrière-garde peut aussi s'envisager comme les derniers soubresauts d'un genre, d'une époque, de grilles de lecture obsolètes et qu'il faut en passer par là, étape de transition obligatoire, pour tourner définitivement la page et voire éclore le post-polar, le polar de demain, le polar de l'avenir.

Chewie

Messages : 240
Date d'inscription : 13/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Searclaw le Mer 3 Mar - 15:44

On veut des polars qui parlent de politique spectacle, de néo-féodalisme, de mondialisation sauvage, de communautarisme rampant, de fin du corpus social égalitaire et républicain, des banlieues, du grand emprunt, des quicks ou des banques hallal, des élections de 2012, de la crise et du chômage, de la fin de l'âge d'or, des virus mondiaux, de l'immigration massive, de l'absence désespérante de perspectives des jeunes ou des retraités qui ne toucheront pas leur retraite si l'Etat est en faillite générale...

Tu vois Stalker... ^^

Searclaw

Messages : 312
Date d'inscription : 04/08/2009
Localisation : Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Daeninckx : Lettre ouverte aux éditions Baleine

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum