Surveillance - Jennifer Lynch (2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Surveillance - Jennifer Lynch (2008)

Message par stalker le Jeu 18 Fév - 6:27

Deux agents du FBI arrivent dans une petite ville perdue pour enquêter sur une série de meurtres. Ils retrouvent sur place trois témoins : un policier à la gâchette facile, une junkie complètement déconnectée et une petite fille de huit ans encore sous le choc.



– La vitesse est la première cause de mortalité sur les routes, chez nous.
– Pas cette semaine.


Cette semaine, c’est autre chose de moins évident que la route. La route ne sera pas étrangère du tout à cette histoire, cependant, mais non, les morts qui vont pulluler dans ce film n’étaient pas nécessairement imprudents au volant.

S’appeler Jennifer Lynch, c’est une belle carte de visite. C’est vendeur. Cela dit, mieux vaut ne pas se planter, car, étant donné que c’est papa qui produit le film, lui-même écoperait d’une partie des conséquences, à coup sûr. Le public ne lui pardonnerait sans doute pas, d’autant que son dernier film en date est loin d’avoir fait l’unanimité. Autant dire que le public attendait la famille au tournant, si je puis dire, car il n’y a pas un seul virage sur les routes dont il est question.
Juste des lignes droites. Interminables. Il n’y passe pas grand monde et les patrouilles de flics s’y tournent les pouces – ou s’y occupent comme elles peuvent ; elles s’inventent des jeux curieux. Il faut bien passer le temps.

Mais parfois ça dégénère un peu. Et il suffit qu’un jour un duo de tueurs complètement dingues se mette à sévir dans les parages, pour que ça dégénère carrément. De façon tout à fait tordue. Pas comme on s’y attendait. Pourtant, les routes étaient si droites.

Ne vous attendez pas à du David Lynch, même si on y retrouve des morceaux d’héritage assez évidents. C’est autre chose. Un autre univers et, surtout, un autre regard.

Le traitement des personnages peut évoquer l’angle le plus noir des frères Coen, façon Fargo ou No country for old men, mais sans la fantaisie. Ou bien une fantaisie qui tourne au vinaigre. On ne rigole pas dans la famille Lynch. On n’appâte pas le public à coups de franche déconnade à deux dollars pour détendre l’atmosphère. L’atmosphère, bien au contraire, on la tend. Et si ce n’est pas suffisant, on tire encore dessus. Tant que le public sera encore tenté de sourire – ne sera pas sur le point de vomir son quatre heures – on la tendra. L’unique consolation sera l’ultime séquence.

Certains plans et mouvements de caméra peuvent rappeler Claire Denis, façon Trouble every day ou Je n’ai pas sommeil. Le vent souffle sur l’image et les seuls effets spéciaux reposent sur quelques saturations des couleurs et des lumières. Point barre. Le reste, c’est une affaire de mise en scène, de prestations d’acteurs et de scénario. Drôlement bien bouclé. On est bluffé, comme ils disent. On l’a dans l’os.

La saveur globale peut nous mettre Blue velvet ou Sailor et Lula à la bouche. Ce sera néanmoins tiré par les cheveux, un peu facile, presque de mauvaise foi, mais tout de même, un petit goût qui ne gâche rien.

Reste le sens du titre du film.
Si Jennifer Lynch avait dû le réaliser plus récemment, elle aurait pu l’intituler Protection.
Comme les caméras ; celles qu’on qualifiait « de surveillance » il y a encore quelques temps, et qu’on appelle officiellement à présent « caméras de protection ». Et n’allez pas croire que je m’éloigne du sujet en disant ça. Surtout pas.

Je vous le recommande vivement.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surveillance - Jennifer Lynch (2008)

Message par limbes le Sam 20 Fév - 19:34

Le scénario est super (on l'a vraiment dans l'os). Par contre, je me rappelle m'être demandée l'intérêt des caméras et donc du titre (mais je ne me rappelle plus exactement pourquoi, peut-être le sentiment d'un ajout un peu plaqué).
avatar
limbes

Messages : 640
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surveillance - Jennifer Lynch (2008)

Message par stalker le Dim 21 Fév - 4:16

J'ai mon idée sur ce point, mais je t'en parlerai en privé car ça dévoile en partie la fin du film.
Je vais essayer de trouver Boxing Helena, son premier long métrage.
Elle a aussi réalisé un film intitulé Hisss, en 2009.
Surveillance m'a rendu très curieux.
avatar
stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surveillance - Jennifer Lynch (2008)

Message par edmond Gropl le Lun 22 Fév - 12:36

stalker a écrit:[ Ce sera néanmoins tiré par les cheveux, un peu facile, presque de mauvaise foi, mais tout de même, un petit goût qui ne gâche rien.

.

C'est à peu près ce que je pense.

Les deux premiers tiers sont vraiment bons.
avatar
edmond Gropl

Messages : 1434
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.orange.fr/edmond-gropl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surveillance - Jennifer Lynch (2008)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum