Le secret du loup - Sébastian Charles (2009)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le secret du loup - Sébastian Charles (2009)

Message par Manuel le Sam 30 Jan - 1:36



THÈME : Nous sommes à Ampuis, petite commune au bord du Rhône. Un meurtre horrible est commis. Le lieutenant Sterne, de la police lyonnaise, est dépêché pour venir en aide à la Gendarmerie. Au même moment, le capitaine Lorka, de la DGSE, est chargé d’enquêter sur la mort de deux scientifiques. Par un concours de circonstances, les deux hommes vont se rejoindre à Ampuis et travailler ensemble. Cela leur vaudra de croiser les personnages pittoresques du lieu : la riche famille Delagarde, un caviste ambitieux, un hippie attardé, un gourou, un étrange propriétaire d’une étrange chambre d’hôte. Cela leur vaudra aussi de découvrir une légende locale digne du Da Vinci Code. Et quel rapport avec la victime ? Il faudra un deuxième meurtre pour les mettre sur le chemin de la vérité.

BONNE CUVÉE : Ce roman appartient à un genre peu connu et méconnu : le polar rural. L’action est plantée dans une bourgade au bord du Rhône qui vit de la viticulture. En toute logique, l’auteur fait donc une étude sociale. Fort bien documenté, il détaille l’impact de la viticulture sur l’économie d’une petite ville. Nous découvrons comment le commerce du vin est organisé, ou comment les politiciens locaux essayent de détourner le tracé des autoroutes. Nous entrons dans une grande famille viticole et nous passons ensuite à des endroits quasi-sordides. L’auteur ne caricature pas : il se contente de dépeindre. Cette chronique sociale est si réussie qu’on croit parfois sentir physiquement les sentiers de terre qui serpentent entre les vignes.

Mais ce roman est d’abord un polar, et il s’agit d’une bonne cuvée. L’intrigue est simplement passionnante. L’auteur multiplie les fausses pistes : à un moment, le lecteur croit s’embarquer pour une histoire à la Dan Brown avant de revenir à la réalité. Les rebondissements sont marqués par les personnages rencontrés, tour à tour amusants ou inquiétants. Le seul point commun entre eux : Yann Leblond, la victime. En fait, tous avaient un motif pour le tuer. Détail par détail, le lecteur sera amené jusqu’à la scène finale, très proche du style Hercule Poirot.

MAUVAISE CUVÉE : Il faut bien trouver du négatif, histoire de justifier une fiche de lecture ! À la page 97, il y a un passage pas très clair : on ne sait pas très bien si c’est le première classe Rollin ou l’adjudant qui s’adresse à Lorka.

En fait, ce qui m’a un peu gêné, c’est la quantité et la longueur des descriptions. Sans doute l’auteur voulait-il renforcer le côté social de son œuvre. Et puis, on se demande toujours si le héros va retrouver Clara Lauremma, laquelle lui a manifestement tapé dans l’œil. Peut-être est-ce pour un autre roman.

Manuel

Messages : 311
Date d'inscription : 23/04/2009
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://manuelruiz.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum