Pigalle la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pigalle la nuit

Message par txoa le Sam 26 Déc - 23:13

Un golden boy français basé à Londres de passage à Paris est invité à un spectacle dénudé à Pigalle. Sur scène, c'est sa soeur qui s'effeuille, sa soeur avec laquelle il est brouillé et qu'il n'a pas vue depuis deux ans. Il tente de la voir mais elle disparait. Commence pour Thomas une véritable enquête pour essayer de la retrouver. Il se trouve plongé dans le Pigalle nocturne avec ses patrons de boite, ses coups tordus, son association de quartier. Plus il avance, hagard, en manque de sommeil, plus il se trouve au coeur de choses bien tordues et lubriques, moins il comprend.


En voilà une belle série en quatre épisodes (pour l'instant). On y rencontre des personnages typés mais crédibles sur fond de Pigalle actuel. On y entend des phrases telles que "à Pigalle, tout le monde est un peu paumé mais est content de l'être", on y voit de très bons acteurs; Jalil Lespert est très bien mais spécial dédicace à Simon Abkarian, vraiment immense.
Ma crainte est que, devant la réussite de la série, les réalisateurs et scénaristes tirent un peu sur la ficelle mais c'est vraiment une série à voir et, bonne nouvelle, Olivier Marchal est absent du générique.


txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pigalle la nuit

Message par txoa le Mar 29 Déc - 13:59

Mes craintes semblent vaines, "Pigalle la nuit" est construit pour huit épisodes, pas plus. Et c'est tant mieux.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pigalle la nuit

Message par stalker le Mer 13 Jan - 4:58

Vu les deux premiers épisodes. La fin du second est superbe. Il y avait tellement de solutions plus faciles pour la filmer.
D'accord avec Txoa au sujet de Lespert et Abkarian.
Celle qu'on attend, néanmoins, et qui est omniprésente par son absence, c'est Emma (Armelle Deutsch). Le peu qu'on voit d'elle m'évoque Anna Mouglalis, dans La vie nouvelle, de Philippe Grandrieux, notamment lorsqu'elle chante dans un très obscur club en Russie, ou lorsqu'elle se fait couper les cheveux dans un hôtel non moins obscur.

Difficile de comparer cette série (ce que j'en ai vu) avec Braquo, ou indirectement avec le travail de Marchal. Curieusement, Pigalle la nuit me rappelle beaucoup l'univers de Truands, le dernier film de Schoendoerffer, qui a réalisé les épisodes 5 à 8 de Braquo, et qui est très lié à Marchal. Quasiment pas de flics dans Truands, comme si le premier propos du film consistait à dire que ces réseaux du spectacle sexuel échappaient complètement aux autorités - c'est un peu ce qui se passe dans Pigalle la nuit, pour l'instant. Les flics sont dehors et ramassent les cadavres, mais ils n'entrent pas et occupent des rôles très secondaires, pas plus importants que les gars qui assurent la sécurité à l'entrée des clubs.

C'est moins nerveux que du Marchal, et moins démonstratif. C'est plus humain, ou disons que la dimension humaine est autrement approchée, de façon moins attendue, moins pathétique. Et ce que j'apprécie (je l'ai déjà dit plein de fois dans des chroniques), c'est qu'ici les truands ne sont pas considérés comme des marionnettes qu'on peut éliminer comme à la fête foraine, contrairement aux univers de Marchal (36, quai est le meilleur exemple, mais il redresse la barre avec Braquo). D'ailleurs, il ne s'agit pas vraiment de truands, mais plutôt de types qui cultivent leur business à Pigalle. C'est encore autre chose.

En tout cas, je vais suivre cette histoire...

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pigalle la nuit

Message par stalker le Mar 19 Jan - 18:35

Episodes 3 et 4, j'ai trouvé l'image de plus en plus nerveuse, presque sauvage par moment. Ça colle assez bien à l'histoire, au contexte, à cette quête étrange et au fait que des secrets reposent dans certains cerveaux. Ça colle au quartier et aux lieux qui le font.
Je suis un peu déçu que Ladytron ait disparu de la BO dans ces deux épisodes, mais c'est sur la musique de ce groupe qu'Emma faisait ses shows, donc...

Qu'en est-il des 4 autres épisodes ?

stalker
Admin

Messages : 3379
Date d'inscription : 03/06/2008
Localisation : un hameau paumé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pigalle la nuit

Message par txoa le Mer 20 Jan - 0:42

Pour bientôt à la téloche je crois...

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pigalle la nuit

Message par txoa le Sam 31 Juil - 13:24

6 mois après, j'ai vu la suite et fin. Toujours aussi bon, ça se tient jusqu'au bout même si quelques petites invraisemblances surviennent sur la fin mais le mystère demeure.
Une série à (re)découvrir conçue comme un projet artistique et non comme une entreprise commerciale.

txoa

Messages : 1108
Date d'inscription : 11/06/2008
Localisation : To lose ou presque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pigalle la nuit

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum